En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

03.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

04.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

05.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

06.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 6 heures 57 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 8 heures 35 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 11 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 12 heures 23 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 13 heures 30 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 14 heures 35 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 15 heures 28 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 15 heures 52 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 16 heures 31 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 16 heures 55 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 7 heures 29 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 9 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 12 heures 2 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 13 heures 10 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 13 heures 46 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 15 heures 14 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 15 heures 41 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 16 heures 25 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 16 heures 49 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 16 heures 56 min
Pari risqué

Attiser les pulsions révolutionnaires dans un système démocratiquement bloqué (pour eux) : ce piège dans lequel s’enferment La France Insoumise et le FN

Publié le 03 mai 2018
Les deux partis profitent d'une posture, leur permettant jusqu’ici d’être "anti-système" tout en l’intégrant "à leurs corps défendant" et en profitant d’une certaine légitimité.
Sylvain Boulouque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Boulouque est historien, spécialiste du communisme, de l'anarchisme, du syndicalisme et de l'extrême gauche. Il est l'auteur de Mensonges en gilet jaune : Quand les réseaux sociaux et les bobards d'État font l'histoire (Serge Safran éditeur) ou...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les deux partis profitent d'une posture, leur permettant jusqu’ici d’être "anti-système" tout en l’intégrant "à leurs corps défendant" et en profitant d’une certaine légitimité.

Atlantico : Un an après la présidentielle, le Front National et la France Insoumise sont-ils pris au piège des partis extrêmes dans un système démocratique ?  

Sylvain Boulouque : Ils sont effectivement dans une posture et un jeu de rôle avec le gouvernement, puisqu’ils captent tout le débat d’opposition, Les Républicains se situant maintenant en troisième position. Cette posture leur a permis jusqu’ici d’être « anti-système » tout en l’intégrant « à leurs corps défendant » et en profitant d’une certaine légitimité.

Le discours radical de la France Insoumise et du Front National ne trouve-t-il pas ses limites face aux mouvements activistes tels que Génération Identitaire pour le FN et les mouvements d'extrême gauche pour la FI ?

La situation est différente pour les deux partis. Marine Le Pen conserve des liens avec Génération Identitaire et arrive à en tirer profit, comme on l’a vu récemment avec lors de leur action au Col de l’Echelle contre les migrants. Ces mouvements ne sont pas hostiles au FN et à partir du moment où ils ne tiennent pas de propos directement racistes ou illégaux, Marien Le Pen peut composer avec cette forme de contestation. Par ailleurs, le FN bénéficie d’un électorat stable et beaucoup moins volatil, voire versatile, que celui de la France Insoumise.

Jean-Luc Mélenchon alimente le discours contestataire et oppose au gouvernement élu la force des manifestations et du « peuple », tout en jouant le jeu des élections. Cette posture est-elle tenable à terme ?

Jean-Luc Mélenchon, contrairement à Marie Le Pen, est détesté par les mouvements d’extrême gauche. Les Black Blocs le considèrent comme faisant partie du système et il fait face à une forte hostilité des plus radicaux. Sa réaction, qui a consisté à les assimiler à l’extrême droite, montre qu’il est mal à l’aise avec cette mouvance. D’autant plus que les frontières sont poreuses et qu’il est tout à fait possible que des électeurs de la FI aient rejoint les Black Blocs lors du défilé du 1er mai.

A l’épreuve des faits, ces partis sont-ils dans une impasse ? Comment peuvent-ils alimenter un discours de rejet tout en se pliant au jeu électoral qui n’en a jamais fait des partis de gouvernement ?

C’est un phénomène assez étrange mais d’une part Mélenchon contourne le sujet en se positionnant dans un projet de « nouvelle république citoyenne », d’autre part ils bénéficient tous les deux d’un réservoir de voix important. C’est un argument de poids au regard du score d’Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle, et de l’inquiétante montée de la contestation dans la société française. On peut espérer que dans cette période très explosive, ces partis soient utiles et parviennent encore à canaliser la violence de ces mouvements et à remplir leur fonction de représentation des marges.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 03/05/2018 - 16:36
Cloette, Bellâtre inconsistant, ou Hitler en jupons ?
Comme vous l'écrivez, en pratique, un nouveau système apparaît, naturellement, quand le précédent est totalement mort ! Que celui-ci est dans une situation d'échec absolu, que rien ne va plus dans le pays ! C'était ce que nous vivions déjà en 2017, mais beaucoup de français n'ont pas osé voter pour Marine, dont ils entendaient quotidiennement répéter par l'ensemble des journalistes de toutes les chaînes, des artistes du théâtre, du cinéma, de la chanson, des plus éminents philosophes, qu'elle était qu'une raciste antisémite, un véritable ''Hitler en jupons'' ! Au bout d'un an, et plus encore en 2019, il deviendra évident que ce bellâtre inconsistant, le mari de Brigitte, n'aura fait que nous enfoncer plus profondément dans la crise et le désespoir !
Ganesha
- 03/05/2018 - 16:08
François Fillon
Quant à François Fillon, ce n'était qu'un répugnant petit escroc sournois, qui, se moquant complètement de l'intérêt général, cherchait frénétiquement, et sans le moindre scrupule, son enrichissement personnel, en exploitant les failles du système.
cloette
- 03/05/2018 - 16:02
mais alors,
La quatrième république a bien été changée , c'était donc anti-système! Et Napoléon s'est fait sacré empereur, c'est pro -système ? bon, on n'en sort pas , et si on se pose ce genre de question, c'est que rien ne va plus dans le pays ! Méluche ou Marine ou Macron ou Mitterrand( pour continuer dans les M , ...Le prophète Attali prédit une jeune femme pour 2022, mais il n'a pas précisé si elle était blonde ... ni si son nom commençait par M