En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 29 min 42 sec
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 52 min 59 sec
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 1 heure 30 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 2 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 2 heures 53 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 3 heures 38 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 5 heures 1 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 17 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 18 heures 43 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 44 min 16 sec
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 1 heure 54 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 3 heures 31 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 4 heures 2 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 4 heures 24 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 17 heures 33 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 18 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 18 heures 57 min
© WU HONG / POOL / AFP
© WU HONG / POOL / AFP
Con-trô-ler le web

Ce que l’Iran, la Russie, la Chine et les géants de la Silicon Valley ont en commun

Publié le 25 mars 2018
Plusieurs puissances cherchent ou contrôlent déjà internet. Quant aux géants américains, ils n'hésitent pas à censurer pour "empêcher la propagation de la haine."
Frédéric Mouffle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur général associé du groupe ASK’M / KER-MEUR. Expert en cyber sécurité. Conférencier sur les menaces émergentes, spécialisé dans la sensibilisation auprès des entreprises.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plusieurs puissances cherchent ou contrôlent déjà internet. Quant aux géants américains, ils n'hésitent pas à censurer pour "empêcher la propagation de la haine."

Le gouvernement russe entend construire un Internet qu'il peut contrôler comme un outil de légitime défense (au cas où l'Occident déciderait de couper l'accès au web de la nation), le régime iranien censure et déclare qu'il protège la culture de la nation, le gouvernement chinois entend garantir la sécurité nationale, et les censeurs aux États-Unis disent qu'ils empêchent la propagation de la haine. Mais derrière ces raisons, une même ambition, contrôler le web. Si les raisons semblent différentes, quel peut être le point commun entre ces approches, entre des Etats et les géants du Web ? 

Frédéric Mouffle : La Russie a renforcé ses lois sur les problématiques liées aux réseaux sociaux. En 2014 en renforçant la responsabilité des utilisateurs L'Iran a la même volonté de pouvoir construire un internet local vierge de tout contenu considérés comme illicite ou contraire au pouvoir en place. La Chine a fait un peu la même chose que les Russes en rendant responsable pénalement les Chinois qui s'expriment sur les réseaux sociaux elle veut conserver un certain contrôle. Ils ont aussi interdit les VPN en septembre 2017 et il y a déjà eu des condamnations.

Tous ces pays renforcent leur contrôle d'internet parfois sur des axes différents mais les résultats sont similaires. C'est un modèle différent de notre vision de l'internet et de l'internet tel que pensé par les américains.

Il ya  un point commun entre ces Etats et les géants du web. Les deux ont pour but d'avoir une forme de contrôle sur ce qu'il se passe sur internet et les deux ont pour objectif la captation globale de données. Les entreprises veulent monétiser et faire du commerce avec la collecte de données et les Etats eux vont à la pêche au renseignement, veulent contrôler un maximum les données pour pouvoir agir  en fonction de ce qu'ils vont appeler eux un problème.  Que la captation se fasse à but commercial ou de contrôle au final cela se rejoint et les acteurs peuvent collaborer car les Etats vont chercher à savoir quelles données ces entreprises ont sur leurs citoyens. Entre ces entreprises et ces Etats il y a des buts communs et c'est pour cela qu'ils s'entendent malgré les différends interétatiques qu'il peut y avoir. Il y a toujours moyen de s'entendre à travers le business.

Comment expliquer que les institutions semblent découvrir le problème de la captation massive des données par ces entreprises ?  A-t-on sous-estimé l'ampleur du phénomène ?

Dans le cadre de Cambridge Analytica c'est plutôt un problème de non contrôle auquel on a affaire. Facebook à la base a délégué la vente de données à des tiers sans aucun contrôle et au mépris des lois en vigueur.  On peut s'interroger sur cette perte de contrôle de données et sur les conséquences que cela pourrait avoir si ces gens ne prennent pas soin des données des utilisateurs.

Ce qui est incroyable c'est que l'on fait mine de découvrir le problème de la captation de données à travers ce dernier scandale alors que cela fait plus de cinq ou six ans que des spécialistes alertent sur ces problématiques. On n'a pas voulu entendre leur message malgré les nombreuses alertes. On a pas sous-estimé la menace, on a juste pas voulu voir le problème. Il suffisait même de regarder la valorisation exponentielle de ces sociétés pour se rendre compte qu'il y avait un problème. C'est à la fois les Etats qui sont responsables mais aussi les utilisateurs. On accepte les conditions d'utilisation de services sans se donner la peine de les lire et sans se poser la question de la contrepartie.

Ce qu'il faut vraiment savoir c'est que les données personnelles données à un tiers ne disparaitront jamais. Si vous avez donné des informations quelconques à un tiers, elles resteront à jamais sur internet et seront toujours disponibles. Même si cessez d'utiliser internet, lorsque vous vous reconnecterez (et vous vous reconnecterez), il y aura toujours quelqu'un pour soutirer des informations personnelles pour les vendre.

Quelles seraient dès lors les réactions appropriées de la part des "démocraties libérales" face à ces pratiques ? 

On commence déjà à lutter puisque ces questions sont relativement à l'ordre du jour à la Commission européenne. Maintenant si l'on veut être respecté et si l'on veut que cela marche, il va falloir légiférer rapidement et appliquer des sanctions avec rétroactivité. A partir de là ces géants nous respecteront peut-être plus et feront un business plus raisonnable dans nos pays. Les données sont trop précieuses pour les vendre à n'importe qui sans que les gens le sachent.

D'autant plus qu'en Europe par exemple nous avons la chance de bénéficier d'un écosystème qui pourrait théoriquement nous permettre de nous passer de ces entreprises. En Iran ils ont développé leur web local, leur plateforme Youtube locale… Et ces choses marchent. Il y a une possibilité de créer un autre écosystème qui permettrait de nous couper de ces géants du web.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 25/03/2018 - 22:45
Appliquer des sanctions? Appliquer des taxes?...
Vieille méthode gauchiste qui ne fonctionne pas (ça se saurait...). Non! L’Iran a raison de réaliser des génériques des GAFAs. Ça n’a rien de compliqué, et ça « marche », et cela dépend d’une décision commune des états membres. Vous imaginez bien que les navets qui gouvernent l’UE sont totalement soumis au NOM et incapables d’avoir même l’idee de créer ces génériques... Élisez suffisamment de patriotes FN au parlement européen, et nous serons capable de contre-attaquer intelligemment, sans taxes ni sanctions débiles...