En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 4 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 5 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 5 jours
Atlantico Business

La méthode Trump ? Endormir ses électeurs pauvres avec le protectionnisme et faire un cadeau de 1000 milliards de dollars aux plus riches

Publié le 07 mars 2018
Entre la baisse de l’impôt sur les sociétés et le rapatriement des profits réalisés à l’étranger, Donald Trump va faire un cadeau de 1000 milliards de dollars aux actionnaires américains.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Entre la baisse de l’impôt sur les sociétés et le rapatriement des profits réalisés à l’étranger, Donald Trump va faire un cadeau de 1000 milliards de dollars aux actionnaires américains.

Donald Trump est d’une habileté rare que Machiavel lui-même n’aurait pas assumée. En menaçant le monde du business d’augmenter les droits de douane sur l’acier et l'aluminium et pourquoi pas sur les importations automobiles, Donald Trump a rappelé que les mesures protectionnistes faisaient partie de son programme de candidat et que lui président, il respectait ses promesses de protéger les travailleurs américains fragilisés par les excès de la mondialisation. On peut alors imaginer que les travailleurs en question, ceux qui ont voté pour lui, boivent du petit lait pendant que la grande finance pleure... sauf que la réalité est bien différente et que les larmes de Wall Street sont des larmes de crocodile. 

La réalité, c’est que personne ne croit que le président américain prendra le risque de déclencher une guerre commerciale qui serait meurtrière pour tout le monde. 

A quelques jours de la signature finale des accords de libre échange de l’Alena (accord entre les USA, la Canada et le Mexique), tout le monde a compris que Donald Trump abattait une dernière carte pour obtenir un ultime assouplissement en faveur des producteurs américains. 

Dans cette partie de poker menteur, le spécialiste sait bien que le protectionnisme aurait été catastrophique pour tout le monde et surtout pour les populations les plus pauvres puisque les barrières tarifaires se traduisent mécaniquement soit par une baisse de consommation, soit par une augmentation des prix.

Wall Street a très vite compris que les menaces de Donald Trump ne seront pas mises à exécution. 

Ce qui est extraordinaire dans ce débat, c’est qu’il sert de rideau de fumée pour faire oublier qu’au même moment, Donald Trump a pris des mesures fiscales qui reviennent à déverser des montagnes de liquidités sur les entreprises et leurs actionnaires. Entre la baisse des impôts sur les sociétés et les obligations faites aux multinationales de rapatrier aux USA les profits réalisés à l’étranger, c’est plus de 1000 milliards de dollars qui seront déversés sur l’économie américaine. 1000 milliards de dollars, c’est quand même considérable. 

Alors ce qui est étonnant dans cette politique, c’est que normalement on aurait pu penser que la gouvernance américaine essaie de flécher cet argent sur des investissements collectifs ou des investissements de recherche pour développer les secteurs où l‘Amérique a un avantage compétitif, ce qui aurait permis d’apporter des activités nouvelles pour compenser celles qui sont en train de mourir et que Donald Trump fait mine de vouloir protéger en freinant les importations. 

Cet argent va certes servir à financer des augmentations de salaires, on l'a vu chez Wal-Mart ou chez Mcdo, financer aussi des créations d’emplois (chez Amazon) soit pour l'emploi environ 20%, financer par ailleurs quelques investissements en recherche pour 10% environ. C’est peu. 

La grande masse de cet argent sera consacrée aux actionnaires, soit sous forme de dividendes, soit sous forme de rachats d’actions. A un moment où l’économie US est au bord de la surchauffe et de l’inflation, un tel déferlement d’argent ne semble pas le plus opportun. 

Alors, les actionnaires sont très nombreux aux USA puisque les fonds de retraite sont des fonds de capitalisation investis en bourse. Ceci étant, le gros de cet argent va arroser la spéculation financière. 

Les hommes de Wall Street ont quelques raisons de ne pas croire à la réalité d’un risque de guerre commerciale. L’année 2018 outre-Atlantique sera flamboyante.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ceolwyn
- 08/03/2018 - 08:29
PS: Corrections auto...
sont un cauchemars, des mots bizarres apparaissent dans mon texte et excuses pour qq fautes, mais c'est un premier jet !!!!
Ceolwyn
- 08/03/2018 - 08:27
Pour Jean Marc Sylvestre
Je viens de lire votre article, avec intérêt, mais le titre et la conclusion me sidèrent. La culture socialiste/Marxiste est si ancrée en France, que vous ne voulez rendez pas compte à quel point vous êtes dans l'idéologie.

Le fameux gâteau, ce concept qui vient de vos années d'université!!!
Non rendre les "riche'' plus riches, entends pas les autres plus pauvres, car non il se servent de parts de gateaux plus importantes dont les plus pauvres ne peuvent bénéficier. Que ce concept est enfantin.
Wall Street, les directeurs de sociétés internationales et autres créent d cela richesse, plus ils sont motivés à gagner de l'argent, plus ils rendent l'économie riche et ....... ils tirent TOUT LE MONDE vers plus de richesse.

Plus vous bloquez et taxer "les riches'" plus vous bloquer la machine, comme l'a si bien fait le gouvernement Hollande et ses sublimes ministres comme Mme Duflot.
C'est pour cela que j'aime Londres, on se fiche de savoir et de voir des riches, on sait que c'est grace a eux qu'on trouve un job de suite et qu'on est mieux payé qu'en France.
Lazydoc
- 08/03/2018 - 08:26
Oh un socialo-communiste!
En tout cas, les mêmes mots sont utilisés.