En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 6 jours 20 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 58 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 1 heure
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 3 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 3 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 4 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 4 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 5 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 5 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 6 jours 23 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 1 heure
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 3 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 3 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 4 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 5 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 5 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 5 heures
© Flickr
© Flickr
Drame du quotidien

Insécurité : dans le coma à 84 ans après le vol de son sac dans l’indifférence générale

Publié le 27 février 2018
On a beau avoir requis durant plus de vingt ans contre les crimes, avec leur gravité diverse, et n'avoir jamais été un optimiste sur la nature humaine, il n'en reste pas moins qu'on peut encore demeurer saisi face à une odieuse quotidienneté.
Philippe Bilger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On a beau avoir requis durant plus de vingt ans contre les crimes, avec leur gravité diverse, et n'avoir jamais été un optimiste sur la nature humaine, il n'en reste pas moins qu'on peut encore demeurer saisi face à une odieuse quotidienneté.

On a beau avoir requis durant plus de vingt ans contre les crimes, avec leur gravité diverse, et n'avoir jamais été un optimiste sur la nature humaine, il n'en reste pas moins qu'on peut encore demeurer saisi face à une odieuse quotidienneté.

Comme s'il y avait encore chez moi un zeste d'illusion, une touche de naïveté qui demeuraient stupéfiés au regard de l'ignoble qu'on n'osait même pas soupçonner.

Dans le 20e arrondissement de Paris, le 23 février, une femme âgée de 84 ans, qui revenait de faire ses courses, a été agressée par un groupe l'ayant fait tomber sur le sol en lui arrachant son sac. Depuis, elle est dans le coma et un appel à témoins a été diffusé (Morandini blog).

Je ne crois pas qu'on puisse parler, malgré la montée de l'insécurité, d'une scène de la vie ordinaire.

Pourquoi cette ignominie m'a-t-elle tellement ému ?

Je sais bien que certains humanistes patentés sur les plans social et judiciaire pleureront davantage sur les agresseurs contraints à ce pire à cause de la dureté de leur existence que sur la malheureuse qui, je l'espère, sortira de son coma.

Pourtant l'indignation profonde résulte de ce simple constat que pour un tel méfait il n'y a aucune - je pèse mes mots - excuse.

La société n'est pas coupable, l'éducation doit être laissée de côté, la misère n'a pas à être prise en compte, la jeunesse ou la maturité sont à négliger : il s'agit d'une malfaisance nue, dans sa pureté transgressive si j'ose dire. Une infraction qui ne renvoie qu'à sa sale commission.

On est effaré qu'un barrage ultime ne se soit pas dressé entre le dessein et l'acte. Ce pourrait être notre mère, notre grand-mère. Nous ne pouvons pas porter, à plusieurs, la main sur cette fragilité, sur ce qui, dans un monde d'où la révérence et le respect se sont enfuis, restait encore à peu près préservé. Il y a des interdits qui devraient même s'imposer à ceux qui ne jouissent que de la liberté de tout se permettre.

Je suis ridicule avec mes voeux pieux.

Ainsi, au moment où ils remarquent cette silhouette âgée, avec ses provisions, le seul désir qui surgit en eux est de l'agresser, de la voler, avec des suites dont on ne connaît pas encore l'issue.

Perdre, au fil des jours, tant le mal est inventif, le peu de confiance qu'on avait en l'humain, est douloureux.

Je vais faire un aveu. Quand les agresseurs de cette femme âgée auront été identifiés puis interpellés, ma joie civique sera à la hauteur de celle que j'ai éprouvée quand par exemple Lelandais a avoué face aux évidences qui l'accablaient.

J'entends déjà les plaidoiries : il faut les comprendre... ce qu'ils ont fait n'est pas bien mais il y a pire...

C'est pourtant inexcusable.

Condamnés, je parie qu'on évoquera vite aménagements, peines de substitution, pour échapper à la mauvaise conscience paradoxale de la rigueur nécessaire.

Ce coma ne devrait pourtant jamais passer.

Chez moi il ne passe pas.

Article initialement publié sur le blog de Philippe Bilger
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
fait divers, agression, coma, vol
Thématiques :
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 28/02/2018 - 23:32
La justice socialiste était laxiste par idéologie...
elle est devenue encore plus laxiste par obligation...et par manque de place dans les prisons! Le serpent qui se mord la queue...
Jasmin84
- 27/02/2018 - 22:00
J’accompagnais une élève de
J’accompagnais une élève de 3ème au Tribunal dans le cadre d’une stage scolaire. Audience banale d’un tribunal correctionnel banal.
Le prévenu était poursuivi pour avoir tenté d’echapper à un contrôle de police après que les policiers aient constaté qu’il ne portait pas sa ceinture. Fuite, course poursuite, emprunt d’un sens interdit, le contrevenant a ensuite délibérément foncé dans le véhicule de police dont il a enfoncé la portière cotê conducteur, puis il a copieusement înjurié et menacé les policiers.
Précision, son casier portait mention de plusieurs condamnations pour violences et il avait comparu quatre mois auparavant pour outrages et rébellion.
Réquisition du procureur : 4 mois de prison avec sursis.
Expérience édifiante pour ma petite stagiaire effarée par tant de mansuétude. C’est notre justice au quotidien.
Un conducteur qui n’aurait pas cherché à échapper au contrôle aurait eu à payer l’amende pour non port de la ceinture et aurait perdu 3 points sur son permis...
Cherchez l’erreur.
zen-gzr-28
- 27/02/2018 - 20:46
l'abomination
réduite à un simple fait divers. Intolérable !