En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

03.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg

06.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

07.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 11 heures 25 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 13 heures 41 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 15 heures 14 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 16 heures 56 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 19 heures 19 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 19 heures 40 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 20 heures 3 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 20 heures 27 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 20 heures 43 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 21 heures 4 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 12 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 14 heures 40 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 16 heures 26 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 17 heures 59 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 19 heures 29 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 19 heures 44 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 20 heures 7 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 20 heures 28 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 21 heures 1 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 21 heures 25 min
Bonnes feuilles

Accès à la pornographie : quand des fournisseurs d’accès Internet s’opposent à une quelconque régulation

Publié le 25 février 2018
Avec Ovidie
Jamais l’accès au porno n’aura été aussi facile : des millions de contenus sont à disposition de façon permanente, sans restriction d’âge, sans aucune forme de contrôle quant à la violence des contenus diffusés. La gratuité combinée à l’immédiateté du streaming fait de ces sites un moyen prisé pour accéder aux images explicites, tant par les adultes que... par les mineurs. Mais pourquoi ces plateformes ne proposent-elles pas de système de filtrage ? Et surtout, pourquoi personne n’en demande-t-il la régulation ? Extrait de "A un clic du pire" d'Ovidie, publié aux Editions Anne-Carriere. 1/2
Ovidie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ovidie est auteure, réalisatrice, et productrice de films pornographiques destinés aux femmes.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jamais l’accès au porno n’aura été aussi facile : des millions de contenus sont à disposition de façon permanente, sans restriction d’âge, sans aucune forme de contrôle quant à la violence des contenus diffusés. La gratuité combinée à l’immédiateté du streaming fait de ces sites un moyen prisé pour accéder aux images explicites, tant par les adultes que... par les mineurs. Mais pourquoi ces plateformes ne proposent-elles pas de système de filtrage ? Et surtout, pourquoi personne n’en demande-t-il la régulation ? Extrait de "A un clic du pire" d'Ovidie, publié aux Editions Anne-Carriere. 1/2
Avec Ovidie

Face à la rapidité d’évolution du marché sur Internet, on ne peut que déplorer la lenteur des processus d’action gouvernementaux. Il faut dire aussi que les fournisseurs d’accès ne facilitent pas la tâche. Il m’est arrivé d’assister à une réunion à la Direction générale de la cohésion sociale avec des représentants de divers ministères, association de Protection de l’enfance, juristes et gros joueurs du secteur tels que SFR, Bouygues, Google France et autres. C’est là que j’ai pris conscience que les principaux opposants à une quelconque régulation étaient en réalité les fournisseurs d’accès Internet. Sans citer d’enseignes ni divulguer ce qui s’est dit durant cette réunion, je peux révéler que, lorsque j’ai évoqué le respect de l’article 227-24 et le fait que Google répertorie les tubes tout en affichant des vignettes pornographiques dans l’onglet « vidéos », une représentante d’un de ces FAI s’est agacée en invoquant la liberté d’expression. Quant à un autre FAI d’une enseigne concurrente, il m’a assuré qu’il existait à l’heure actuelle des filtres parentaux tout à fait efficaces (ce qui est faux, nous le verrons) et que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Déjà, fin 2011, alors que l’industrie du cinéma « traditionnel » semblait résolue à s’attaquer au streaming illégal, dont on avait estimé à l’époque qu’il générait environ 21 milliards de visites par an, Google France, Orange, Bouygues et SFR avaient été invités à bloquer les sites de référencement de contenus illégaux. Ils n’ont pas répondu favorablement à cette demande, pas plus qu’ils n’ont mis ensuite de bonne volonté à géo-bloquer les sites pornographiques ne respectant pas la loi française.

"A un clic du pire" d'Ovidie, publié aux Editions Anne-Carriere © Editions Anne-Carriere 

Pour commander le livre, cliquez sur l'image

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 25/02/2018 - 17:33
On n'a pas chié la honte
Voila maintenant que l'on nous livre les réflexions de haut vol de cette greluche! Il fut un temps où elle gâchait les films de John Biroutte avec sa tronche renfrognée et son cul peu accueillant mais sa fente réceptive aux pépettes!
Voila maintenant qu'elle se transforme en présidente de Ligue de vertu! Elle n'en est pas à sa première! Schiappa, My Ass, Ovidie même combat!!!! Ah Ganesha! avec ta pile de Hot Vidéos, tu vas bientôt risquer la garde à vue!!!! Bon! il manque Belloubet pour une tournée générale de bromure et Laurence Rosse Ignoble pour la castration chimique!
Allons Ferjou! donnez la plume à Obono! au moins on va rigoler