En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

04.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 18 sec
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 26 min 38 sec
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 43 min
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 1 heure 29 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 1 heure 57 min
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 2 heures 40 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 19 heures 11 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 20 heures 10 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 20 heures 50 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 23 heures 13 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 11 min 6 sec
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 31 min 15 sec
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 1 heure 5 min
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 2 heures 15 min
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 18 heures 22 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 19 heures 31 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 20 heures 29 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 23 heures 2 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 23 heures 41 min
© MIGUEL MEDINA / AFP
© MIGUEL MEDINA / AFP
Nouvelles ZAD

NDDL : un exemple à suivre pour Fessenheim et les éoliennes de mer en baie de Saint-Brieuc

Publié le 20 janvier 2018
Si la population des régions concernées par Notre-Dame-Des-Landes avait été unanimement enthousiaste pour la construction de l'aéroport, celle-ci aurait eu lieu et on n’aurait pas attendu plus de quarante ans pour fermer le projet. Une leçon à méditer.
Loïk Le Floch-Prigent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loïk Le Floch-Prigent est ancien dirigeant de Elf Aquitaine et Gaz de France, et spécialiste des questions d'énergie.Ingénieur à l'Institut polytechnique de Grenoble, puis directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Pierre Dreyfus (1981...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si la population des régions concernées par Notre-Dame-Des-Landes avait été unanimement enthousiaste pour la construction de l'aéroport, celle-ci aurait eu lieu et on n’aurait pas attendu plus de quarante ans pour fermer le projet. Une leçon à méditer.

Bien sur la peur des zadistes a joué dans les années d’atermoiements du pouvoir à l’égard de l’aéroport du « Grand Ouest », mais il est clair aussi que si la population des régions concernées avait été unanimement enthousiaste pour la construction, celle-ci aurait eu lieu et on n’aurait pas attendu plus de quarante ans pour fermer le projet.

Cette leçon doit être méditée à propos d’autres décisions qui tardent à sortir d’une certaine léthargie, j’en prends deux qui sont assez symboliques, la fermeture annoncée et toujours retardée de la centrale nucléaire de Fessenheim et l’aménagement du parc éoliennes en mer de la baie de Saint-Brieuc ou si l’on préfère près du cap Fréhel.

Dans les deux cas la population locale est insatisfaite et espère que l’on trouvera un moyen de faire marche arrière et on lui rétorque que le point de non-retour a été atteint.

Originaire de Bretagne et y vivant une grande partie de l’année, je n’ai jamais pris parti dans cette histoire d’aéroport. Il faut dire qu’historiquement mon Trégor est en pays breton bretonnant, et donc solidaire de l’Ouest de la péninsule, et que le Nord a toujours été éloigné du Sud par les difficultés de communication, bref, cet aéroport était une affaire plutôt lointaine, une sorte de serpent de mer. Je ne fais donc ici que constater qu’après avoir « décidé », l’Etat a fini par revenir sur sa décision et que notre Gouvernement est donc persuadé qu’il a fini par prendre le chemin le « moins pire ».

La procédure a été de nommer trois experts, de lire leur rapport, de discuter avec tout le monde, et de finir par reprendre une décision déjà prise en sens inverse…

Je propose qu’il en soit fait de même pour Fessenheim et le cap Fréhel.

En ce qui concerne la centrale nucléaire alsacienne elle a subi l’attaque des écologistes depuis quarante ans, elle est la « plus vieille » (malheur aux vieux !) et elle est devenue le symbole de la nécessité d’abandonner la fourniture d’électricité nucléaire. Je pense que l’on pourrait demander aux experts de savoir si la France va abandonner rapidement ses installations nucléaires. La réponse sera non, compte tenu de notre potentiel actuel qui conduit à plus de 75% de notre électricité. L’abandon de la filière n’est pas pour demain, que cela plaise ou non. La deuxième question serait de savoir, dans le cas où une centrale devrait être fermée de savoir par laquelle il faudrait commencer. La réponse s’appuierait là sur l’avis de l’Agence de Sureté Nucléaire, organisme indépendant à qui on a confié la mission de vérifier si les centrales doivent être fermées ou non. Mon hypothèse c’est que les experts ne désigneraient pas en premier Fessenheim. C’est-à-dire, que comme à Notre dame des Landes ils désigneraient une alternative plus efficace. Il resterait alors au Gouvernement de prendre une fois de plus l’orientation la « moins pire ». Mais dire pour fermer Fessenheim qu’il va falloir mettre au point « un projet ambitieux de développement des énergies renouvelables sur ce secteur, qui créera de la richesse, de la fiscalité et quelques emplois » ne résistera pas à l’étude scrupuleuse de trois experts sauf si l’on choisit des incompétents notoires. Les renouvelables sont intermittentes par nature, l’électricité pour l’instant se stocke difficilement, et l’alternative à la centrale nucléaire, c’est la centrale à gaz ( ou à charbon comme on vient de le voir en Allemagne depuis dix ans !).

En ce qui concerne le cap Fréhel présenté comme une solution pour la Bretagne qui ne produit que 15% de sa consommation, des experts pourraient, de nouveau, se pencher sur cette décision prise à la va-vite dans un contexte très différent de la situation actuelle.

Je me suis déjà exprimé sur le cout pour la collectivité puis pour le consommateur, l’erreur d’emplacement avec vents tournants, la présence d’une pêche essentielle, celle des coquilles Saint-Jacques, mais la liste des interrogations est bien plus importante car l’énergie étant intermittente, elle ne conduit pas à l’auto-suffisance mais à la dépendance d’une centrale utilisant les fossiles. Et  surtout le matériel qui était, à l’époque, présenté comme national est clairement aujourd’hui d’origine extérieure. On cumule donc ici un tel paquet d’inconvénients qu’il est permis de se demander comment le projet peut encore exister !

La péninsule bretonne souffre dans les moments de forte consommation de son éloignement des centres de production. On frise toujours un risque de panne ou de délestage et la météo est suffisamment aléatoire pour ne pas miser sur le fait  que c’est justement au moment des besoins que l’on aura le vent régulier qu’il faut pour faire tourner les éoliennes. Pour sécuriser les consommateurs on a besoin d’un équipement fournissant la base électrique quand on la souhaite. Pour l’instant c’est la centrale à charbon de Cordemais près de Nantes qui a cette responsabilité. Les techniciens travaillent depuis 5 ans pour « verdir » cette centrale en associant au charbon des résidus ligneux, l’expérimentation montre que l’on pourra aller vers un mélange à 50/50 sans investissements colossaux. L’alternative est la construction de centrales à gaz dont une a déjà été décidée à Landivisiau. La multiplication des éoliennes qu’elles soient à terre ou marines n’est pas la solution, encore une fois tant que le problème du stockage n’est pas réglé, l’absence de vent conduit aux pannes et aux délestages.

Plutôt que de céder aux modes, revenons à l’écologie réelle, les circuits courts, la méthanisation, les projets locaux, la substitution de résidus ligneux à la place du charbon , et arrêtons de mettre l’argent du contribuable et du consommateur dans des projets pharaoniques qui alimentent les financiers opportunistes et l’industrie étrangère. S’il s’agit de bâtir une filière française d’éoliennes en mer, faisons le correctement avec des vrais industriels volontaires, talentueux et innovateurs.

Puisque nous ne faisons plus Notre Dame des Landes, profitons-en aussi pour arrêter d’autres projets qui sont des âneries, j’en ai pris deux, mais chacun de mes lecteurs en aura trouvé d’autres. La décision la « moins pire » pourrait alors être considérée comme bonne car elle ferait entrevoir une recherche de l’efficacité, c’est ce dont notre pays a besoin.

Article publié initialement sur le blog de Loïk Le Floch-Prigent

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 20/01/2018 - 16:02
hum
Les bretons n'ont passez d'électricité , désolé ,bien fait pour eux ,ils ont bien manifesté pour obtenir de Mitterrand l'interdiction d'une centrale nucléaire dont les travaux pouvaient démarrer rapidement... faut assumer
Quant à Macron il a appliqué orwell ,la lâcheté s'appelle le courage.
on va" rigoler" quand les nouveaux anarchistes noirs verts rouges vont vouloir nous faire une démonstration de propriété collective sur le site .Le gouvernement dit qu'il allait évacuer le site NDDL (enfin partiellement);on va voir .si jamais il ya des blessés graves , il aura eu en plus le déshonneur
Paulquiroulenamassepasmousse
- 20/01/2018 - 14:38
Après ce que la justice lui a
Après ce que la justice lui a fait, sa démarche est assez logique. Il ne faut cependant pas généraliser la politique du pantalon baissé, elle débouche toujours sur un régime autoritaire !