En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

02.

Petite revue des raisons qui expliquent que les emplois essentiels par temps de pandémie soient si mal payés

03.

Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions

04.

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

05.

Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres

01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

06.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

04.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

05.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

06.

Certificats de virginité : Marlène Schiappa accuse les "évangélistes" de propager cette détestable pratique

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 23 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 5 jours 4 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 5 jours 4 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 5 jours 5 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 5 jours 6 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 5 jours 6 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 5 jours 7 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 5 jours 8 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 5 jours 8 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 5 jours 8 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 5 jours 2 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 5 jours 4 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 5 jours 5 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 5 jours 5 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 5 jours 6 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 5 jours 7 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 5 jours 7 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 5 jours 8 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 5 jours 8 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 5 jours 8 heures
Ballon qui tourne pas rond

Non, le manque d'argent n'est pas responsable des mauvais résultats du foot français !

Publié le 31 mars 2012
Retour à la Ligue 1 ce samedi pour les clubs français. La semaine fut morose, avec la défaite 2-0 de l'OM face au Bayern Munich en Ligue des champions. A croire que le foot français est désormais incapable de triompher en Europe.
Philippe David
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe David est cadre dirigeant, travaillant à l'international.Il a écrit trois livres politiques : "Il va falloir tout reconstruire", ouvrage qui expliquait le pourquoi du 21 avril,  "Journal intime d'une année de rupture", sorti en 2009 aux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Retour à la Ligue 1 ce samedi pour les clubs français. La semaine fut morose, avec la défaite 2-0 de l'OM face au Bayern Munich en Ligue des champions. A croire que le foot français est désormais incapable de triompher en Europe.

« Les faits sont têtus » disait Lenine. Cette affirmation vaut pour le football aussi puisqu’il est désormais certain qu’une fois de plus il n’y aura aucun club français parmi les ½ finalistes des coupes d’Europe de football.

L’affaire était entendue en Ligue Europa depuis l’automne et les fiascos conjoints du PSG et de Rennes, elle est désormais certaine en Ligue des Champions avec la déroute de l’OM sur sa pelouse mercredi soir face au Bayern Munich (0-2). Après l’élimination du champion de France, Lille, dès les poules (alors que son groupe n’était pas particulièrement relevé) et l’exploit de l’Olympique Lyonnais qui est arrivé à devenir le premier club français éliminé par un club chypriote dans l’histoire des coupes d’Europe de football, on ne peut pas dire que les résultats soient particulièrement brillants. On peut même affirmer qu’ils sont purement et simplement désastreux.

Il est bien loin le début des années 90 qui fût la meilleure époque pour les clubs français en coupe d’Europe, période précédée d’un désert de résultats et suivie depuis 2004 d’un autre désert de résultats.

1956 : La première coupe d’Europe a lieu et voit le Stade de Reims perdre de justesse en finale face au grand Real Madrid. Rebelote en 1959 avec une défaite logique en finale, les Merengue dominant 2-0 les Champenois.

De 1959 à 1976, aucun club français n’atteint une finale de coupe d’Europe, les mythiques « Verts » brisant la malédiction en arrachant leur qualification pour la finale lors d’un match d’anthologie sur la pelouse du PSV Eindhoven. Ce soir là Curkovic, le gardien yougoslave de Saint Etienne, réussit le match parfait. Cette année là, les Verts méritaient le titre. Comme l’écrivit le journal « Marca » le lendemain de la finale : « le meilleur n’a pas gagné ». Les poteaux carrés de Hampden Park en avaient décidé autrement. Bastia réalisa deux ans plus tard une fabuleuse épopée européenne en s’inclinant en finale de feu la coupe de l’UEFA face encore au PSV Eindhoven.

De 1978 à 1991, nouvelle traversée du désert avec aucune qualification pour une finale alors que l’équipe de France de Platini, Giresse, Tigana et Bossis fait rêver la planète football.

Puis vinrent les années 90 avec un club en finale en 91 (l’OM battu par l’Etoile Rouge à Bari), un en 92 ( Monaco défait en finale de feu la coupe des coupes face au Werder Brême le lendemain du drame de Furiani), un en 93 (avec la victoire de Marseille face à l’AC Milan), deux en 96 (PSG vainqueur de la coupe des coupes et Bordeaux défait par le Bayern en finale de la coupe de l’UEFA) et un en 97, le PSG battu par le Barça encore en finale de coupe des coupes. Depuis, excepté les deux finales perdues par Monaco et Marseille en 2004, plus rien.

En clair les clubs français ont réussi à atteindre autant de finales en 7 ans que lors des… 49 autres années de compétition.

Comment, alors que l’équipe de France a tout gagné depuis 1984, sommes nous tombés aussi bas aujourd’hui ? On nous répondra « arrêt Bosman», « fiscalité des clubs et des joueurs » mais il n’y a pas que ça.

Comment font les clubs portugais pour éliminer systématiquement nos clubs depuis des années alors que le budget du Benfica Lisbonne, brillant bien que battu face à Chelsea mardi, ne représente que le ¼ du budget de Paris, Lyon ou Marseille (40 millions d’euros contre environ 150 millions d’euros pour les 3 clubs les plus riches de France) ? Comment l’Apoël Nicosie, au budget de 18 millions d’euros peut sortir l’Olympique Lyonnais ? Comment le Red Bull Salzburg a pu sortir un PSG bourré de pétrodollars qataris ?

Si seul l’argent faisait la loi, nos clubs ne seraient pas des clubs de troisième zone dans les compétitions européennes. Il manque l’envie, l’audace, la hargne, la haine de la défaite et l’amour du maillot chez nos joueurs.

Pour ce qui est de nos entraîneurs, ils jouent avant tout pour ne pas perdre avec souvent des tactiques à un seul attaquant qui rendent le spectacle aussi affligeant vu le niveau technique des joueurs qu’inintéressant vu la tactique adoptée sur le terrain.

Pourtant, nos joueurs et nos entraîneurs sont parmi les mieux payés d’Europe, les revenus des clubs étant dopés par les fameux droits télés qui atteignent encore 660 millions cette année et qui devraient encore augmenter pour les quatre années qui viennent avec l’arrivée de la chaîne Al Jazira.

Dans la période de crise que nous vivons, ces chiffres peuvent paraître fous. Comment en effet expliquer que des entreprises privées peuvent dépenser chaque année 660 millions d’euros pour un championnat qui ne vaut pas un kopeck…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
frederic birindelli
- 04/04/2012 - 13:46
la difference entre les clubs portuguais et francais?
la diference principale c'est :
-d'une part l'origine des joueurs étrangers dans ces equipes: benfica commence ses matchs avec 9 joueurs sur 11 qui sont sud américains

or l'amerique du sud est l'endroit ou on peut avoir des talents corrects pour relativement peu cher, étant donné que ces joueurs sont sous cotés par rapport à leurs homologues africains (qui sont comptés comme européens par l'UEFA apres les accords de cottonou, ceci explique peut etre cela)


- d'autre part la nullité totale des joueurs qui sont formés en france, comme l'affaire des quotats l'a révélé
on forme des videurs de boite de nuit et des vigiles au lieu de footballeurs

paradoxalement, les clubs francais sont allés plus loin en ligue des champions qu'en europa league, vous l'aurez remarqué
c'est parceque l'europa league est d'un niveau global plus élevé que la ligue des champions à cause des regles sur les joueurs étrangers (sud américains dans les faits) qui y sont piétinnées
une equipe comme le metallist karkhov commence ses matchs avec comme seuls non sud americains un defenseur senegalais et un goal ukrainien
ils ne pourraient pas faire ca en ligue des champions
Philippe David
- 02/04/2012 - 23:01
@Nicolas
L'argent n'est pas un paramètre mineur mais il n'y a pas que ça. Sur les 10 dernières année le Portugal est devant nous ( 3 clubs portugais en 1/2 finale d'Europa League l'an dernier) avec les victoires de Porto en LDC en 2004 et en EL en 2003et 2011.Pour les pistes, je suis d'accord a commencer par le championnat a 18 clubs ( je n'ose dire a 16), on vire la coupe de la ligue qui n'intéresse personne et pour les propositions sur les joueurs selectionnables je suis entiere'ent d'accord!
Philippe David
- 02/04/2012 - 22:55
@ Takezo
Entierement d'accord sur l'arbitrage français. La preuve que nous ne sommes pas la non plus au niveau: le dernier arbitre français a avoir arbitre une finale de coupe d'Europe etait Gilles Vessieres en... 2001 ( Liverpool -Alaves Vitoria en coupe de l'UEFA). Pour le spectacle, même analyse que vous: Quand on voit la Premier League ou la Liga face a la Ligue 1, on a l'impression de voir des TGV face a un train de marchandises...