En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

03.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

04.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

07.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 1 min 13 sec
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 1 heure 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 3 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 3 heures 44 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 5 heures 8 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 6 heures 7 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 6 heures 46 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 7 heures 21 min
décryptage > Justice
Horizons et moyens limités

Insécurité : pourquoi les ministères régaliens sont condamnés à l’esbroufe

il y a 7 heures 56 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 31 min 52 sec
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 2 heures 34 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 3 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 3 heures 27 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 4 heures 4 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 5 heures 35 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 6 heures 21 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Religion
Quand faut y aller, il y va très fort

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

il y a 8 heures 25 min
© Reuters
© Reuters
Coup d’épée dans l’eau

Centre commerciaux : le gouvernement veut donner aux maires la possibilité d’en refuser l’installation en périphérie mais ils continueront d’accepter

Publié le 15 octobre 2017
Face à la multiplication de projets de constructions de grands centres commerciaux en périphérie, l'exécutif songe à donner un veto aux maires pour stopper leur création.
Arnaud Gasnier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Gasnier est Maître de Conférences en géographie et aménagement à l'université du Mans.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Face à la multiplication de projets de constructions de grands centres commerciaux en périphérie, l'exécutif songe à donner un veto aux maires pour stopper leur création.

Atlatico : Face à la multiplication de projets de constructions de grands centres commerciaux en périphérie, l'exécutif songe à donner un veto aux maires pour stopper leur création. Qu'apporterait la mise en place d'une telle mesure ? Est-elle vraiment utile? 

Arnaud Gasnier : Si on arrivait à freiner l'urbanisme commercial, ce serait déjà une grande avancée car depuis 10 ans on n'arrive pas à l'arrêter. Il y a une forte création de surfaces commerciales depuis 10 ans qui, il faut bien le dire, profite à tout un tas d'acteur à commencer par les acteurs politiques. Les maires sont les premiers à déplorer cette envolée déraisonnable des surfaces commerciales mais en même temps ce sont les premiers à en céder assez, à donner les autorisations d'installation aux distributeurs ou aux investisseurs. Du côté des collectivités territoriales, il y a toujours des attentes de retombées, que ce soit en taxe foncière, création d'emplois ou même en gain d'image pour les communes avec l'arrivée de telle ou telle marque internationale qui viendrait renforcer l'animation de l'espace public ou transformer les communes périphériques en pôle de centralité. Il y a beaucoup d'enjeux politiques dans les AEC (Autorisation d'Exploitation Commerciale). De ce constat, je ne crois pas vraiment à ce pouvoir des maires qui diraient non à des implantations surtout en période de crise économique où l'on recherche toujours la création d'entreprises, l'augmentation des emplois…

Il y a une certaine hypocrisie des maires qui est liée aussi a une position territoriale toujours très concurrentielle. Même si aujourd'hui les lois de la réforme territoriale élargit de plus en plus le pouvoir du politique nous sommes toujours en France confronté à une sorte de concurrence territoriale. Vous êtes maire d'une commune vous avez peur que le maire voisin signe avec Ikea et que vous perdiez un possible pôle d'attractivité.

Très concrètement quel est le problème avec la création de centres en périphérie de la ville ? N'est-ce pas un moyen de dynamiser des périphéries longtemps privées d'attractivité ?

Le premier problème intervient au niveau de la conception de la ville : on est toujours dans l'urbanisme moderne. On ne créé que des zones monofonctionnelles au lieu de créer des quartiers, des quartiers connectés aux flux physiques de circulation mais aussi aux flux numériques. Il serait temps de commencer à penser ce qu'on va faire de nos entrées de ville. Est-ce qu'on va continuer de les laisser se monofonctionaliser et voir se développer de la friche commerciale et artisanale comme on le voit depuis 10 ans ou est-il temps de penser à des opérations de requalification urbaine, des opérations de renouvellement urbain où on réfléchirait à des zones beaucoup plus multifonctionnelles connectées.

Autre problème de ces centres commerciaux, le problème économique qui est un problème d'équilibre. Il faut savoir que 80% des créations de surface commerciale se font en périphérie. Se pose un problème d'équilibre entre les centres des agglomérations et les périphéries. Il ne faut pas s'étonner des lors de voir se développer la vacance commerciale dans les centres villes et les quartiers centraux.

Les commerçants indépendants non franchisés seraient d'accord de voir arriver un centre commercial mais plutôt en centre-ville ou en péricentrale mais pas forcément en périphérie car il y aura une attractivité de clientèle qui se fera aux dépens de ces petits commerçants. Le centre commercial peut être un levier d'attractivité pour les centres villes à condition de disposer de disponibilités foncières.

Ces dernières années, les projets de "mall" à l'américaine se multiplient dans des zones périphériques mais tous peines à être rentable. Pourquoi cette frénésie persiste? A qui cela profite-t-il?

Cela profite essentiellement aux investisseurs. Ils savent très bien que les collectivités territoriales donne=nt les autorisations de permis de construire; Les distributeurs sont prêts à louer de plus en plus cher des locaux commerciaux qui rapportent paradoxalement de moins en moins. Pourquoi ? Car il y a une très forte concurrence depuis 10 ans avec l'envolée des surfaces commerciales. Nos marchés sont saturés on le voit bien et les distributeurs n'ont pas d'autres choix pour palier le rendement au mètre carré que de multiplier les enseignes au niveau national voir international.

A long terme c'est dangereux car on s'aperçoit que la grande distribution est entrée dans une bulle financière depuis 10 ans qui est en train de se creuser depuis déjà trois, quatre ou cinq ans. La preuve, la vacance se développe aujourd'hui en périphérie également.

Cette bulle spéculative a fonctionné depuis une dizaine d'année car l'investissement était moindre dans le logement et dans le bureau que dans le commerce. Les investisseurs se sont lancés dans de grandes opérations à l'époque. Aujourd'hui la tendance s'inverse et on peut penser que la frénésie des Malls va freiner. Depuis deux-trois ans il y a un peu moins de projet. Aujourd'hui les investisseurs de l'immobilier commercial essayent de plus en plus de pérenniser leur projet plutôt que d'en créer des nouveaux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 15/10/2017 - 12:02
"Opérations de renouvellement urbain, de requalification????
Après les pedagogistes gauchistes, les urbanistes sont la nouvelle plaie de nos sociétés modernes! Par orgueil imbecile (et pour toucher les commissions inhérentes à ces fameuses requalifications), ils veulent "renouveler", "requalifier", "exporter vers la périphérie les commerces de centre-ville", trop petits pour leurs rêves Urbanistiques Orwelliens...mais qu'ils se taisent! Et qu'ils fassent confiance à l'histoir, seule capable de décider ce qui doit etredetruit, et reconstruit. Dignes représentants des Ceausescu, Hitler, Mitterrand... ces urbanistes refont les villes selon leurs délires megalomaniaques. Ils exercent la même nuisance que les pedagogistes de l'EN, les mêmes dégâts qu'Irma pour les centres historiques...dehors!
vangog
- 15/10/2017 - 11:53
L'augmentation des emplois?????????...
il est incroyable de lire ces préjugés enfantins sous le clavier de ces spécialistes auto-proclamés (la victoire de la technostructure fasciste Macronienne?), qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur souris! Si les grandes surfaces créaient des emplois, ça se saurait! Avez vous fait le bilan de tous ces petits commerces, tous ces petits artisanats, toutes ces familles et de tous leurs fournisseurs détruits par l'arrivée d'une grande surface? Avez-vous calculé la perte d'égalité et le gaspillage de carburant (Oh putain! Schiavalpa!...) que signifie le transfert d'un petit commerce de centre-ville vers une grande surface périphérique? Avez-vous mesuré le désespoir des producteurs, à qui l'UE fasciste interdit de s'unir contre les cinq ou six gros groupements d'achat, voleurs de marques originales avec leurs marques distributeurs , et qui n'ont plus d'autre solution que le suicide face à ces monopoles injustement favorisés par les lois gauchistes? Avez-vous estimé la perte de compétences irrémédiables et de créativité que signifient la perte du petit commerce et des artisans qui leurs sont liés?....non, Arnaud Gasnier! Alors refaites votre papier!...