En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

03.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 12 heures 41 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 14 heures 19 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 17 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 18 heures 7 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 19 heures 14 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 20 heures 19 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 21 heures 11 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 21 heures 36 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 22 heures 15 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 22 heures 39 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 13 heures 13 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 15 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 17 heures 46 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 18 heures 54 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 19 heures 29 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 20 heures 58 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 21 heures 25 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 22 heures 9 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 22 heures 32 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 22 heures 40 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

"Fils d'Adam" ou Tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des parents communistes…

Publié le 30 septembre 2017
Des pages faites de rage, de passion et d'amour. La tragédie du siècle incarnée par la tragédie d'un homme. Extrait de "Fils d'Adam - Nostalgies communistes" de Benoît Rayski, publié aux éditions Exils (1/2).
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des pages faites de rage, de passion et d'amour. La tragédie du siècle incarnée par la tragédie d'un homme. Extrait de "Fils d'Adam - Nostalgies communistes" de Benoît Rayski, publié aux éditions Exils (1/2).

Ce livre est sur toi. Pour toi. Et aussi sur moi et pour moi. J’ai vécu dans ton ombre, alors que tu rayonnais. Dois-je dire que j’ai souffert de ne pas être toi ? Non, je dois le crier. Je t’ai envié, jalousé. Et aujourd’hui encore… Avoir fait graver sur ta tombe les mots suivants – Adam Rayski. 1913-2008. Il fut terroriste et communiste quand il fallait l’être – m’a ouvert les yeux. J’étais né trop tard.

Ce livre est aussi mon seul bon et vrai article. En l’écrivant, à aucun moment je n’ai éprouvé le sentiment d’être un de ces charognards dont le métier consiste, pour l’essentiel, à se goinfrer du malheur et de la mort des autres. Car, pour chacune des lignes de ce texte, j’ai versé mon propre sang. Je me suis lacéré la peau pour faire apparaître les veines. Je les ai ouvertes avec mes ongles, afin de retrouver un petit garçon de dix ans qui, enveloppé dans un drapeau rouge, croyait alors que les Juifs étaient des hommes comme les autres et que, bien sûr, tous les hommes étaient des Juifs comme les autres.

De ce petit garçon, tu étais le père. Je sais que, pour toi, vingt ans est le plus bel âge de la vie. Pas pour moi. Il est temps maintenant de te rejoindre et de te dire ce que je n’ai jamais pu te dire.

Car, si je t’avais trop admiré, ma condition médiocre m’aurait paru insupportable. J’ai fait quelques voyages pour tenter de mettre mes pas dans les tiens. On écrit sur toi que tu as été un « héros de la Résistance ». Certains même osent un « héros du peuple juif ». Militant communiste, chef des Francs-tireurs et partisans – main-d’œuvre immigrée (FTP-MOI), condamné en Pologne par un tribunal communiste, emprisonné en France par un tribunal militaire français. Des mots désincarnés sur lesquels je vais essayer de mettre de la chair.

Tout a commencé à Jérusalem, qui n’était pas chez toi. Là-bas, j’ai vu des filles en débardeur qui avaient la beauté du diable (elles étaient juives), des rabbins merveilleux, les bras chargés de livres pieux (ils étaient juifs), et des soldats en larmes (juifs aussi). Dans le ciel passaient des cigognes aux plumes blanches tachées de sang, accomplissant, selon un rite immuable, le pèlerinage qui les emmène en Pologne à la fin de l’hiver et les fait partir à l’automne, avec Jérusalem pour étape. En Pologne où je les ai suivies, il n’y avait rien à voir, plus rien à voir. Là-bas, j’ai écouté. Si vous posez votre oreille contre le sol, vous entendrez les gémissements de centaines de milliers d’enfants juifs enfouis. Si le vent se lève, écoutez-le aussi : il porte dans son souffle les mélodies yiddish qui pleurent les villages brûlés et les mères assassinées. Et si vous approchez de moi, vous entendrez le clapotis des gouttes de sang qui tombent à mes pieds. Un Juif, ça saigne toujours.

C’est de cette Pologne que tu étais venu. C’est pour cette Pologne que tu as quitté la France. Et c’est pour moi, je le sais bien, que tu es revenu en France. J’ai suivi les cigognes qui se posent sur les arbres de Bialystok où tu es né. J’ai fouillé les cendres de Treblinka à la recherche des miens. J’ai ouvert les cartons conservés aux archives de Varsovie pour y trouver les traces du dirigeant communiste que tu as été. Et aussi pour lire quelques rapports indiquant comment tu étais devenu traître au Parti. En France, ce fut pire quand j’ai dû plonger les doigts dans le compte rendu des greffiers du tribunal des forces armées qui te condamna pour espionnage. J’ai compulsé les articles de L’Humanité, où tes anciens camarades te salissaient en me salissant.

Maintenant, tout est paisible. Au Père-Lachaise, allée circulaire, division 76, il y a une tombe. Celle où il est écrit que tu fus terroriste et communiste. Je suis devant. Et j’y suis enfin bien.

Extrait de "Fils d'Adam, Nostalgies communistes" de Benoît Rayski aux Editions Exils

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Eolian
- 30/09/2017 - 20:33
Tres beau texte
Merci. L’honnêteté est tellement rare ces jours-ci.
Liberte5
- 30/09/2017 - 15:14
Emouvant !!! Courageux de se mettre ainsi devant ses racines,
son passé son histoire Et quelle histoire!! Celle des parents communistes dans les années 30,40,50.. Quelle douleur de voir comment ils s'étaient trompés et on les avait trompé. Mais quelle joie lorsque l'on se trouve réconcilié, apaisé et finalement fier de ce passé, de ses parents avec leur force et leur faiblesse. Bravo à vous B. Rayski!! Vous êtes vraiment un homme bien!!!!