En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

06.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

07.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 20 min 32 sec
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 1 heure 3 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 2 heures 34 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 5 heures 46 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 6 heures 21 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 6 heures 42 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 7 heures 36 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 8 heures 19 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 9 heures 7 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 9 heures 32 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 42 min 26 sec
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 1 heure 38 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 3 heures 19 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 5 heures 54 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 6 heures 38 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 7 heures 15 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 8 heures 41 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 9 heures 25 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 9 heures 35 min
Atlanti-culture

"Le camp des Saints" : Jean Raspail, 43 ans après, l'épreuve du temps

Publié le 21 septembre 2017
Jean-Noël Dibie pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Noël Dibie est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

LIVRE

Le camp des Saints

de Jean Raspail

Ed. Robert Laffont 

392 pages

RECOMMANDATION

BON

THEME

Culture-Tops, ne pouvait ignorer la polémique installée autour du livre de Jean Raspail, Le camp des Saints. Edité en 1974, celui-ci est, en 2016, mis en avant par Steve Bannon, sulfureux conseiller privé de Donald Trump, à la maison Blanche. Il est aussi recommandé par Marine Le Pen menant campagne contre la « submersion migratoire ».

Cette actualité politique n’aurait pas suffi à retenir l’attention de Culture-Tops si cette fiction allégorique n’était d’une étonnante actualité, alors que des centaines de milliers de migrants du sud traversent la Méditerranée où y périssent.

Lors de sa sortie, orchestrée par Robert Laffont, en 1974, Le camp des Saints est brulé sur l’autel d’un humanisme exacerbé. Mais, best-seller en 1975, aux Etats-Unis, la traduction de ce récit allégorique, The camp of the Saints, est devenu un classique.

Ceci étant rappelé, venons-en au thème:

Un million de déshérités du Gange, suivant un nain borgne monté sur les épaules d’un géant, embarque sur une centaine de navires à bout de souffle qui, formant armada, naviguent vers l’ouest. Cela est d’abord perçu comme un événement mineur par les occidentaux. Aveuglés par leur bonne conscience collective, ils s’efforcent d’organiser l’accueil de ces migrants (extrait 1), ce qui échoue lamentablement. Nonobstant la clairvoyance de quelques-uns (extrait 2), il faudra l’imminence de l’échouage et du débarquement sur les côtes varoise d’un million d’affamés, pour que le réalisme l’emporte sur l’angélisme. Dés lors, paniques et violences préludent à l’effondrement du régime et de la démocratie.

POINTS FORTS

- L’actualité de cette fiction allégorique, écrite aux lendemains de mai 68, dans un pays qui n’a pas encore connu « La Crise ».

- L’annonce de la mondialisation (extrait 3) et de ses périls (extrait 4)

- La mise en exergue des faiblesses de la démocratie (extraits 5)

- Une question fondamentale au regard des droits de l’homme (extrait 6)

- L’interrogation sur l’apparent désenchantement de la jeunesse (extrait 7)

POINTS FAIBLES

Ce plaidoyer contre le politiquement correcte, qui annihile la conscience politique, a été classé comme ouvrage réactionnaire par les tenants de la pensée unique. Aussi, Jean Raspail, dans Big Other, préface de l’édition de 2011, présente cette fiction comme « révulsif au regard des belles consciences », avertissement nécessaire à une meilleure acceptation d’un livre prémonitoire. Pour autant, l’écrivain n’a jamais caché ses choix politiques. Faut-il le traiter de « raciste » pour avoir souligné, en 2011, lors de la réédition du Camp des Saints, « l’incompatibilité des races lorsqu’elles se partagent un même espace ambiant » ? Qu’en serait-il de cette condamnation des « biens pensants », si l’écrivain avait évoqué la difficile compatibilité, dans un même milieu ambiant, de cultures fortement différenciées ?

EN DEUX MOTS

Le lecteur averti trouve matière à réflexion dans la lecture de ce livre, trop facilement présenté comme réactionnaire.

UN EXTRAIT

Ou plutôt Huit:

1 / page 126 « Puisque rien ne nous autorise humainement à nous opposer à la marche de cette flotte, le gouvernement français a décidé d’étudier, avec ses partenaires occidentaux, un plan d’accueil dans le cadre d’une coopération internationale… »

2 / page 260 « Et comme nous avons ouvert notre porte et démontrer notre faiblesse, d’autres viendront, puis d’autres encore, le processus est déjà commencé »

3 / page 85 « Il n’y a pas plus de tiers monde, voilà un mot que vous aviez pour garder vos distances. Il y a le monde tout court qui sera submergé par la vie »

4 / page 80 « Le monde semble soumis non pas à un chef d’orchestre identifié, mais à une nouvelle bête apocalyptique, une sorte de monstre anonyme doué d’ubiquité… »

5 / page 251 « Nous gouvernions à coup de sondages. C’était bien commode. Probablement gouvernions nous le néant »

6 / page 256 « Nous vivons au siècle du verbe dissolvant. Les mots nous dispensent d’agir… »

7 / page 263  « Est-ce que les droits de l’homme auxquels nous tenons peuvent être préservés au détriment des droits des autres hommes »

8 / page 313 « La gaité est démodée, le bonheur coupable, l’ambition tarie…  Tous alignés sur le plus pauvre, le plus crotté, le plus stupide, le plus inutile, le plus malheureux, et surtout ne jamais hausser les yeux sur n’importe quoi d’un peu élevé, d’un peu personnel… ! Quel que soit le monde que l’on veut construire, ce n’est pas ainsi qu’on y arrive »

L’AUTEUR

Aujourd’hui âgé de 93 ans, Jean Raspail est né le 5 juillet 1925 dans une famille de la grande bourgeoisie, qui lui a donné une éducation catholique.

Jeune homme, Jean Raspail se veut voyageur et explorateur. Il court le monde pendant une vingtaine d’années, à la recherche de populations menacées par le modernisme. Journaliste et écrivain, il publie essentiellement des récits de voyages, dans lesquels transparaissent ses convictions politiques : catholique monarchiste, il rejette tant le marxisme que le libéralisme. L’auteur reviendra à ce genre littéraire dans son dernier ouvrage, En canot sur les chemins du roi, publié en 2005.

En 1973, Jean Raspail publie, avec le total soutien de Robert Laffont, sa première œuvre de fiction, Le camp des Saints, éreinté par la presse.

Auteur prolifique, Jean Raspail, récompensé par de nombreux prix, publiera une quarantaine de livre. En 1981, il reçoit le Grand prix de l’Académie Française pour Moi Antoine de Tournens, roi de Patagonie, œuvre qui marque la vie de celui qui sera Consul Général de Patagonie. Parmi ses succès de librairie, l’on trouve, notamment, Qui se soucie des hommes (1986) ou Sire (1990).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 21/09/2017 - 22:06
Oui, les races sont incompatibles...
lorsqu'elles se partagent un même espace ambiant. La réalité du remplacement et de la neo-colonisation de l'Europe par l'Afrique nous le prouve tous les jours...il faut être aveugle et sourd comme un bobo calfeutré dans le VI Mer pour ne pas en prendre conscience!
Liberdom
- 21/09/2017 - 14:54
Roman à lire absolument.
Pendant la lecture, il faut se rappeler que le livre a été publié en 1974. 40 ans plus tard, les hordes de "migrants", de "réfugiés" et autres appellations bien pensantes, déferlent sur l'Europe. A lire aussi en préface quelques unes des lettres de lecteurs à l'auteur, dont par exemple François Mitterrand.