En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

02.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

03.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

04.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

05.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

06.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

07.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Menaces pour la course aux vaccins
IBM alerte sur des cyberattaques en série sur la chaîne logistique des vaccins contre la Covid-19
il y a 1 heure 7 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 5 heures 15 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 5 heures 46 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 7 heures 43 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 8 heures 55 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 9 heures 59 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 10 heures 30 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 10 heures 55 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 11 heures 4 min
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 5 heures 10 sec
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 5 heures 29 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 6 heures 14 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 8 heures 6 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 8 heures 47 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 9 heures 22 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 10 heures 27 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 10 heures 36 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 10 heures 56 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 11 heures 9 min
Atlanti-culture

"Le redoutable" : Chapeau, Monsieur Hazanavicius !

Publié le 13 septembre 2017
Arriver à faire un film aussi drôle qu'intelligent sur Jean-Luc Godard, cinéaste culte de la Nouvelle Vague mais pas souvent "rigolo", c'est ce que vient de réussir Michel Hazanavicius. Le moins qu'on puisse dire est que le réalisateur de "The Artist" est l'homme des grands défis.
Dominique Poncet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arriver à faire un film aussi drôle qu'intelligent sur Jean-Luc Godard, cinéaste culte de la Nouvelle Vague mais pas souvent "rigolo", c'est ce que vient de réussir Michel Hazanavicius. Le moins qu'on puisse dire est que le réalisateur de "The Artist" est l'homme des grands défis.

CINEMA

« LE REDOUTABLE »  

de MICHEL HAZANAVICIUS

avec LOUIS GARREL, STACY MARTIN, BÉRÉNICE BEJO, etc…

 

RECOMMANDATION : EXCELLENT

THÈME

Paris 1967. Jean-Luc Godard, le cinéaste le plus adulé de sa génération, tourne « La Chinoise » avec une jeune actrice de  seize ans sa cadette, Anne Wiazemsky. Education, idées, tout devrait  séparer le réalisateur et son interprète, mais leurs différences les fascinent et ils s’aiment, au point de s’épouser.

C’est à l’histoire du délitement du couple de ces deux-là  que Michel Hazanavicius va nous faire assister. On va voir comment Godard, par peur de rater le train de la modernité et aussi par souci de se remettre fondamentalement en question  pour se réinventer, va s’enfoncer dans la révolution de mai 68, jusqu’à devenir sourd à tout et à tout le monde, ses amis et, surtout sa jeune femme.

Du cinéaste star et vénéré qu’il était, le réalisateur suisse va assez vite se transformer en maoïste aigri, odieux, jaloux et hors système, ce qui aura entre autres conséquences de faire capoter son mariage et de le couper d’une bonne partie du monde du cinéma.

POINTS FORTS

 1 D’abord, le ton si blagueur et si irrévérencieux de ce film, qui est tout sauf un biopic compassé du cinéaste culte de la Nouvelle Vague. Inspiré par deux livres souvenirs écrits par Anne Wiazemsky -cf chroniques Culture-Tops-, il s’agit ici d’un (anti) portrait libre, joyeux, et même iconoclaste, d’un créateur sur lequel on avait jusqu’à présent peu osé plaisanter. Au vu du « sujet », on ne s’attendait pas à rire. Divine surprise, on se trouve face à une comédie réjouissante, et même par moments, désopilante, parce que son principal « protagoniste », aussi myope que naïf  en certains domaines,  est souvent, consciemment ou involontairement, d’une irrésistible loufoquerie. Catalogué aujourd’hui « intello-chiant » par ses  nombreux contempteurs,  on avait fini par oublier, que, jeune, Godard fut aussi brillant que drôle, aussi lunaire qu’intello (ce qui va souvent de  pair). Un vrai personnage de film burlesque !

2 La forme, ou plutôt, les formes du film. Le cinéaste Michel Hazanavicius s’en donne à cœur joie dans le mélange des styles et des couleurs. Bien sûr, on est dans un film des  sixties, mais y abondent les ruptures de tons, visuelles, comme narratives. On passe notamment de séquences intimes à des scènes, très amples (dont celles, effervescentes, des manifestations de mai 68). Au final, cela donne un film où on ne s’ennuie pas un quart de seconde.

3 Le sujet même de ce « Redoutable ». Au delà du portrait si fantaisiste d’un créateur et de son époque, c’est l’analyse du désamour entre un homme et une femme qui se ratèrent, pour ne pas avoir su monter, ensemble, sur une des marches importantes de l’Histoire de France, mai 68.

4 De Bérénice Béjo à Grégory Gadebois, toute la distribution est parfaite. Mais surtout, en haut de l’affiche, il y a la jeune Stacy Martin, qui campe avec une incroyable candeur, la jeune Anne Wiazemsky. Et  il y a surtout, Louis Garrel. Front dégarni, nez chaussé d’énormes lunettes et cheveu sur la langue, le comédien  est un exceptionnel et irrésistible Jean-Luc Godard. Qui ne sera pas allé  le voir jouer, ici, cet intello donneur de leçons, brillant mais maladroit et zozotant, se privera d’un grand moment d’art dramatique!

POINTS FAIBLES

A dire vrai, à moins d’avoir déifié l’icône Godard au point de ne pas pouvoir supporter qu’on en fasse un personnage de comédie, il n’y a pas de point faible.

EN DEUX MOTS

Oser prendre un cinéaste intello mythique et arriver, en le pastichant, à en faire un  personnage de comédie burlesque, sans pour autant le trahir, ni dans ses idées, ni dans ses engagements, ni dans sa sincérité… Pour y arriver, il fallait d’abord du culot et ensuite un sacré talent. Mais à un réalisateur qui a eu le toupet, en ce début du XXI ème siècle, de proposer puis de réussir un film muet en noir et blanc, en l’occurrence « The Artist », rien ne peut plus paraître impossible. Michel Hazanavicius a gagné son  challenge. « Le Redoutable » est un grand film « populaire », mais à la manière dont Antoine Vitez concevait le théâtre, « élitaire pour tous ». Sélectionné pour la compétition du festival de Cannes, « Le Redoutable » en était reparti bredouille. S‘il y a une justice, cela ne devrait pas nuire à  sa carrière en salles.    

UN EXTRAIT

« Godard a toujours été drôle : il se prend les pieds dans le tapis, il casse ses lunettes, il bafouille… Il a un côté Buster Keaton.. Mais au delà de cela, plus un homme est respecté, plus il est facile de le décaler et de le rendre comique » (Michel Hazanavicius, réalisateur).

LE RÉALISATEUR

Né à Paris le 29 mars 1967, Michel Hazanavicius est un des plus fins connaisseurs de la « machine » cinéma, puisqu’il est à la fois réalisateur, scénariste, producteur, acteur et monteur.

C’est sur le petit écran qu’en 1988, il a commencé à faire ses gammes, en travaillant comme scénariste de sketches pour Canal+. Il passe assez vite à la réalisation de spots publicitaires, mais c’est à seulement  30 ans qu’il s’attaque au cinéma, avec, en 1997, la réalisation d’un premier court métrage « Echec au Capital », puis à celle d’un premier long, « Mes amis », une satire de la production télévisuelle française dans laquelle il dirige son frère Serge. L’échec de ce film lui vaut une quasi traversée du désert pendant laquelle il écrit (pour d’autres) et fonde une société de production. C’est en 2006 qu’arrive enfin la notoriété. Porté par Jean Dujardin, son OS S117 : « le Caire, nid d’espions » récolte plus de deux millions d’entrées. Réalisé dans la même veine, avec le même acteur dans le rôle-titre, son OSS 117 : « Rio ne répond plus », totalisera aussi, en 2009, plus de deux millions d’entrées.

En 2010, il tente un pari fou : tourner un film muet en noir et blanc. Sorti après un financement difficile, « The Artist » se solde par un triomphe public et critique. Il rafle de nombreuses récompenses dont, notamment aux Etats-Unis, l’Oscar  du meilleur réalisateur, et, en France, le César de la même catégorie.

En 2014, et malgré une sélection dans la compétition cannoise, «The Search » essuiera pourtant un échec cuisant.

Trois ans après, voici donc sur les écrans, « Le Redoutable », pour lequel à travers  ce portrait décalé, hilarant et en même temps respectueux de Jean-Luc Godard, le cinéaste renoue avec la veine comique.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires