En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 10 heures 23 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 11 heures 6 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 13 heures 34 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 14 heures 18 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 15 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 16 heures 25 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 16 heures 49 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 17 heures 24 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 17 heures 41 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 10 heures 47 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 12 heures 17 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 13 heures 49 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 14 heures 47 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 15 heures 44 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 16 heures 41 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 16 heures 54 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 17 heures 15 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 17 heures 34 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 17 heures 45 min
© MOHAMED EL-SHAHED / AFP
© MOHAMED EL-SHAHED / AFP
Etat islamique

Mossoul est libérée... et de nouveaux ennuis apparaissent pour l'Irak

Publié le 11 juillet 2017
Le Premier ministre irakien a annoncé la libération de Mossoul. Pour autant, la lutte contre l'Etat islamique est loin d'être finit en Irak et le pays est loin d'être stabilisé.
Frédéric Encel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Encel est Docteur HDR en géopolitique, maître de conférences à Sciences-Po Paris, Grand prix de la Société de Géographie et membre du Comité de rédaction d'Hérodote, l'auteur a fondé et anime chaque année les Rencontres internationales...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre irakien a annoncé la libération de Mossoul. Pour autant, la lutte contre l'Etat islamique est loin d'être finit en Irak et le pays est loin d'être stabilisé.

Atlantico : Le Premier ministre irakien a annoncé la libération de Mossoul du joug de l'Etat islamique qui l'occupait depuis 2014, marquant ainsi la fin de plus de 9 mois de combats. Pour autant, cette déclaration n'est-elle pas un peu prématurée considérant que 700 combattants de l'EI sont toujours en train de combattre sur place  et que d'autres se font passer pour des civils ? Si cette déclaration est effectivement prématurée, comment l'expliquer ?

Frédéric Encel : Si, c'est prématuré. Mais en même temps, que faire lorsqu'on dirige l'Etat dont l'armée s'acharne depuis des mois à tenter de déloger quelques milliers de fanatiques de la deuxième ville du pays ?... Le premier ministre irakien était pressé d'annoncer une victoire militaire, politiquement fondamentale pour lui. Or en effet, non seulement l'on risque d'assister au déclenchement d'une guérilla urbaine à base de "kamikazes", mais encore la question de l'islamisme radical - sur le territoire irakien comme ailleurs - n'est absolument pas réglée ; et pourtant c'est bien là que réside le problème. Daesh peut bien perdre militairement, l'essentiel est ailleurs, dans la capacité des djihadistes et de leurs alliés à démontrer qu'ils peuvent frapper où, quand et qui bon leur semble à travers le monde.

Même si la ville est libérée est-ce pour autant définitif ? Une stabilisation de la région est-elle envisageable considérant d'une part les revendications kurdes  et de l'autre le problème entre les sunnites du nord et Bagdad Chiite?

Rien n'est jamais définitif. Cela dit, on peut penser que techniquement et militairement, c'en sera bientôt fini du Califat djihadiste dans la région. Restera peut-être le plus compliqué : bâtir un Irak stable et pacifié. Les Kurdes, dont les combattants ont grandement contribué à libérer Mossoul et bien d'autres zones, voteront bientôt une fois de plus en faveur de leur indépendance - qu'ils possèdent déjà de facto - et refuseront de retourner à une soumission à un pouvoir arabe ; le souvenir des gazages, massacres et spoliations du despote arabe Saddam Hussein les hantent encore... Quant aux arabes sunnites, minoritaires, ils rejettent un pouvoir aux mains des chiites, d'où sans doute la complaisance d'une partie des habitants de Mossoul (tous sunnites) avec Daesh lors de sa prise de contrôle en 2014. 

Que risque-t-il de se passer à court ou moyen terme pour l'Irak et le Moyen-Orient ?

Je ne crois pas à un retour au statu quo ante. L'Irak forgé artificiellement par les Britanniques en 1931 est mort. Une partition aura lieu, soit sous la forme d'un fédéralisme très poussé, soit carrément via une partition ethno-confessionnelle du pays. Seulement voyez-vous, on retrouve ce morcellement, ce que j'ai appelé une "balkanisation", un peu partout dans le monde arabe, de la Syrie à la Somalie et du Yémen au Sinaï égyptien en passant par le Soudan et la Libye. A chaque fois, la situation est bien entendu différente des autres, mais un point commun prévaut : la montée en puissance du clanisme, du tribalisme et de la haine confessionnelle, au détriment de la notion de watan, la nation. Résultat : jamais les Arabes n'ont connu depuis les indépendances un tel état de désunis, d'affaiblissement, de guerre civile et sans doute de corruption. Prenez les pourparlers ouverts cet hiver entre parrains sur l'après guerre en Syrie, un Etat arabe ; il y avait la Russie, la Turquie et l'Iran, c'est à dire... aucun Etat arabe !  Eh bien cette balkanisation, elle frappe aussi de plein fouet l'Irak, et la chute des barbares djihadistes de Mossoul n'y changera hélas pas grand chose...  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 12/07/2017 - 08:32
Enjeux réels
Je constate simplement un ''déficit démocratique'' ! S'il y a bien eu une différence entre une position française, en faveur du découpage de l'Irak et de la Syrie en entités ethnico-religieuses indépendantes, et une volonté des russes et des américains de conserver des pays unifiés, sous direction chiite-alaouite, aucune télé ou magazine n'en a jamais parlé aux français. On nous dit ''il y a une réunion à Genève, ou ailleurs''. Mais jamais un mot sur les enjeux réels !
Marie Esther
- 11/07/2017 - 17:21
Suite
Il faut dire que le Quai d'Orsay et notre représentant de commerce Le Drian ne comprennent pas grand chose au Proche-Orient. Si on donne leur indépendance ou même leur autonomie aux Kurdes irakiens, il faudra faire de même pour les Kurdes turcs, syriens et iraniens...un Kurdistan comme promis a la fin de la 1ere guerre mondiale ne fera pas plaisir à tout le monde. Après s'il faut s' occuper de tous les pays découpés artificiellement par les accords Sykes Pivot n'oubliez pas l'ensemble des possessions de l' Empire ottoman et en particulier la Jordanie créée pour les Hachemites venant d'Arabie sur les 2/3 de la Palestine et peuplée par plus de 75% de Palestiniens. C'est le bazar partout au Proche-Orient à cause des colonisateurs Grande Bretagne et France qui ont etabli les frontières en fonction de leurs intérêts et non pas en fonction des populations qui s' y étaient établies
Marie Esther
- 11/07/2017 - 17:04
En Irak
La haine existe toujours et ancienne. Mossoul au nord est kurde et les Kurdes partagent avec les Chiites de Bassorah et du Sud leur haine de Saddam Hussein, des baassistes et des sunnites religieux ou pas suote au gazages des populations. ..et oui on oublie que le salopard de Saddam Hussein n'était pas gentil et avait gazé des villages entiers...sans compter les Scuds qu' il balançait. Les Iraniens ne sont pas aimés en raison du conflit très dur entre Irak et Iran qui a causé 1 Ml de morts dont des enfants envoyés en première ligne qui sautaient sur les mines ( Irak soutenu à l'époque entre autre par la France et l'Iran recevant de l'armement ...d'Israël). Aujourd'hui les sunnites paumés ont été en partie récupérés par Daech en raison de la bêtise de Buch qui a isolé les baassistes au profit des Chiites soutenus par l'Iran qui avec la Syrie d'Assad et le Hezbollah au Liban a un boulevard qui lui ouvre la voie vers la Méditerranée ( surtout avec des alliances plus ou moins avec l' Algérie et la Turquie): cela va devenir dangereux pour l'Europe du sud (dont la France n'est pas loin). L'orient va devenir de plus en plus compliqué. ..