En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 12 heures 47 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 17 heures 25 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 18 heures 14 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 18 heures 51 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 19 heures 29 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 20 heures 6 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 20 heures 35 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 21 heures 36 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 22 heures 2 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 15 heures 45 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 17 heures 38 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 18 heures 35 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 19 heures 7 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 19 heures 43 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 20 heures 38 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 21 heures 33 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 21 heures 42 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 22 heures 4 min
© © United International Pictures (UIP)
Téléphone maison ?
© © United International Pictures (UIP)
Téléphone maison ?
Présider autrement

Nicolas Sarkozy est-il un extraterrestre politique ?

Publié le 09 mars 2012
Le président de la République a indiqué jeudi qu'il arrêterait la politique s'il n'était pas réélu. Une annonce qui rompt avec une certaine tradition française du pouvoir et illustre combien Nicolas Sarkozy diffère de ses prédécesseurs.
Catherine Nay
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Nay est journaliste politique. Elle vient de publier un ouvrage consacré à Nicolas Sarkozy, intitulé : L'Impétueux, tourments, tourmentes, crises et tempêtes (Grasset, 2012).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République a indiqué jeudi qu'il arrêterait la politique s'il n'était pas réélu. Une annonce qui rompt avec une certaine tradition française du pouvoir et illustre combien Nicolas Sarkozy diffère de ses prédécesseurs.

Atlantico : Nicolas Sarkozy a indiqué ce jeudi qu’il quitterait la politique s’il n’était pas réélu en mai prochain. Cette annonce vous a-t-elle surprise ?

Catherine Nay : Ce n’est pas la première fois qu’il tient de tels propos. Bien sûr, quand un homme politique l'annonce deux ans avant une échéance électorale, ses propos ne sont guère repris et l'on pense qu’il changera d’avis. Par conséquent, le fait que cette sortie intervienne moins de deux mois avant la présidentielle peut effectivement surprendre. A titre personnel, je pense que ce n’est pas forcément habile : cette annonce peut être perçue comme s’il entérinait sa défaite alors que son entourage s’évertue à répéter qu’il y croit.

Cette annonce reste toutefois inhabituelle dans la bouche d’un président de la République française. Est-ce à dire que Nicolas Sarkozy marque véritablement une rupture avec la pratique du pouvoir de ses prédécesseurs ?

C’est un Président pas comme les autres à plus d’un titre.

Il a vécu le pouvoir non pas comme du « bling-bling » - tel qu'on ne cesse de le répéter ici ou là - mais plutôt comme une ascèse : je ne connais pas de Président dans la République post-gaulliste qui ait autant travaillé que lui. C’est un drogué du travail. Et puis quand on parle du « bling-bling » de Nicolas Sarkozy, il faut tout de même se souvenir que François Mitterrand prenait l’hélicoptère tous les samedis pour aller jouer au golf et passait du temps dans de beaux hôtels aux frais de la République. A contrario, Nicolas Sarkozy est enfermé à l’Élysée et ne cesse de travailler. Il se différencie donc de ses prédécesseurs car il est en vérité moins « bling bling » qu’eux !

Surtout, c'est un Président hors norme du fait de sa vitalité. Quand vous consultez son emploi du temps, vous pouvez vraiment vous poser la question : « comment tient-il ? ». C’est une particularité qui le différencie des leaders ordinaires. Cette vitalité est peut-être liée à son hygiène de vie : il fait du sport, ne boit pas d’alcool, etc.

Cette vitalité apparente de Nicolas Sarkozy ne tient-elle pas également au fait que son mandat survienne après celui plutôt tranquille de Jacques Chirac ?

Non, je pense qu’il s’agit véritablement d’une caractéristique propre à Nicolas Sarkozy. 

En outre, la principale différence entre Nicolas Sarkozy et ses prédécesseurs tient au fait qu’il s’est fait élire sur une volonté de réformer : François Mitterrand proposait certes de « changer la vie » en 1981, mais deux ans plus tard il a rompu avec le socialisme. Et finalement, en 1988, il s’est fait réélire sur le « ni, ni », c’est-à-dire sur le fait qu’il ne changerait rien.

Quant à Jacques Chirac, il a été élu sur le thème de la fracture sociale auquel il a renoncé au bout de six mois, avant de connaître une cohabitation de cinq ans puis d’être réélu en 2002 après un « 21 avril » hors norme. Et on ne peut pas dire que son second quinquennat fut réformateur.

Nicolas Sarkozy s’inscrit-il dans une pratique plus américaine du pouvoir ?

On a pu parler de « Nicolas Sarkozy l’Américain », mais l’expression décrivait surtout son rapprochement politique avec les États-Unis.

En fait, Nicolas Sarkozy a toujours été Nicolas Sarkozy ! Même quand il était maire de Neuilly, s’il y avait un accident à 3h du matin à un carrefour, il se levait et y allait. Il a toujours dit qu’il avait fait du travail une valeur cardinale de sa vie.

Enfin, il est hypermnésique, doté donc de capacités de mémoire exceptionnelles. Pour toutes ces raisons, c’est donc un personnage hors-norme.

 

Vous évoquez également dans votre ouvrage sa vie amoureuse…

C’est un homme qui a une fragilité affective : il ne se vit bien qu’en couple et ne s’accommode pas d’une vie double comme la plupart de ses prédécesseurs qui ont eu diverses liaisons…

Et son égo ? N’en a-t-il pas fait preuve de davantage que ses prédécesseurs ?

Certes, il a un égo hypertrophié. Mais vous ne devenez pas Président du jour au lendemain. Il l’a d’ailleurs indiqué : c’est une charge exceptionnelle et il a mis du temps à se mettre dans le moule.

Il a gouverné avec un staff élyséen réduit où figuraient notamment Claude Guéant ou Raymond Soubie. C’était cette équipe son vrai gouvernement, pas les ministres.

Par ailleurs, deux épisodes contextuels font de Nicolas Sarkozy un Président unique : il a été élu en plein divorce et en pleine crise internationale survenue dès 2008.

Enfin, c’est un président qui a été beaucoup critiqué, mais paradoxalement – malgré sa surexposition médiatique depuis cinq ans – chacun de ses passages à la télévision est un succès d’audience. 

Propos recueillis par Aymeric Goetschy

_______________________________

Catherine Nay vient de publier  L'Impétueux, tourments, tourmentes, crises et tempêtes (Grasset, 2012)


Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (51)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
NYOR
- 11/03/2012 - 03:01
Gille
Je pense qu'il se retirera. S'il perd, il n'aura aucun intérêt à rester, il l'a bien compris. Car s'il perd, les caniches nains de la majorité actuelle vont le dévorer tout cru. Il ne se berce d'aucune illusion. Il sait comment ils les a traités. Il sait ce que ça implique derrière. On l'aime ou on ne l'aime pas, mais ce n'est pas un imbécile. Il a déjà son parachute doré..
Gilles
- 10/03/2012 - 22:52
Galéjade
Comme Juppé sans doute qui devait se retirer à jamais.
NYOR
- 10/03/2012 - 18:15
Rectif
"Ceux" qui sont partis bien sûr.