En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Mais qui peut encore stopper les magistrats dans les dommages qu’ils infligent (inconsciemment) à la démocratie française ?

04.

Emmanuel Macron, victime d’impuissance ?

05.

Alerte au variant du Coronavirus : ce qu’on sait vraiment du risque de contamination en extérieur (et que le gouvernement devrait méditer avant d’envisager de restreindre la liberté de promenade)

06.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

01.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

02.

Alerte aux nouveaux variants du Coronavirus : l’Occident peut-il encore échapper à un bilan humain tragique sans adopter les méthodes asiatiques face à l’épidémie ?

03.

Ne dites plus "amen" mais "awomen"

04.

Éviction d’Alain Finkielkraut : les bienfaits de la condamnation des dérapages, les dangers de l’épuration

05.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

06.

Certificats de virginité : Marlène Schiappa accuse les "évangélistes" de propager cette détestable pratique

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 4 jours 1 heure
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 4 jours 5 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 4 jours 6 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 4 jours 7 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 4 jours 7 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 4 jours 8 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 4 jours 8 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 4 jours 9 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 4 jours 9 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 4 jours 10 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 4 jours 4 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 4 jours 6 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 4 jours 6 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 4 jours 7 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 4 jours 8 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 4 jours 8 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 4 jours 9 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 4 jours 9 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 4 jours 10 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 4 jours 10 heures
© MARWAN NAAMANI / AFP
© MARWAN NAAMANI / AFP
OPEP

Prix du pétrole : la tentative d'alliance russo-saoudienne fait long feu

Publié le 16 mai 2017
Objectif : rétablir le courant du pétrole sur un marché étouffé. Mais les conflits au sein de l'OPEP rendent, aujourd'hui, difficiles toutes discussions sur l'avenir de la production mondiale de l'or noir.
Stephan Silvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stephan Silvestre est ingénieur en optique physique et docteur en sciences économiques. Il est professeur à la Paris School of Business, membre de la chaire des risques énergétiques.Il est le co-auteur de Perspectives énergétiques (2013, Ellipses) et de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Objectif : rétablir le courant du pétrole sur un marché étouffé. Mais les conflits au sein de l'OPEP rendent, aujourd'hui, difficiles toutes discussions sur l'avenir de la production mondiale de l'or noir.

Atlantico : Russie et Arabie saoudite semblent s'accorder sur leur volonté de faire "tout leur possible" pour réduire les stockos pétroliers, et ainsi provoquer une hausse des prix. Un tel accord a t il des chances d'être suivi d'effets ? Comment expliquer l'incapacité des pays producteurs à s'entendre efficacement depuis le début de la crise pétrolière ?

Stephan Sylvestre : Certes, l’Arabie Saoudite et la Russie se sont accordées sur un objectif commun, contenir la production en vue de soutenir le cours du baril. Cette entente produit un certain écho sur les marchés financiers, ces deux pays étant, de loin, les deux premiers exportateurs mondiaux de pétrole (respectivement 20% et 10% des exportations mondiales). Cependant, leur pari est loin d’être gagné. L’OPEP reste divisée et nombre de ses membres n’entendent pas réduire leur production, à commencer par l’Irak, l’Iran, le Nigeria, la Libye ou encore l’Algérie. Ces pays ont le sentiment que leurs efforts n’ont pas d’impact sur le marché et qu’il est préférable de produire et de livrer leur brut. Face à eux, les USA et le Canada sollicitent à plein leur outil de production en hydrocarbures non conventionnel. Dans la perspective d’une remontée des cours, les petits producteurs américains ont déjà réactivé les pompes. Il est donc peu probable que les stocks se dégonflent durant les prochains mois ; au mieux, ils se stabiliseront. 

Que pourrait permettre une coopération efficace entre les grands pays producteurs face au déséquilibre provoqué par les nouvelles productions américaines ? Les Etats Unis ont ils déjà gagné la partie, sur la base de la division des autres pays ?

Une coopération renforcée au sein de l’OPEP permettrait au mieux une limitation de la production des pays du Conseil de Coopération du Golfe (Arabie Saoudite, Koweït, Qatar, Bahreïn). Les autres pays resteront réticents à signer des réductions de quotas et à les respecter. C’est pourquoi l’Arabie Saoudite cherche à fédérer d’autres producteurs à sa politique. Mais pour le moment, seule la Russie a répondu à cet appel. À cet égard, les États-Unis ont indéniablement gagné l’actuelle bataille. En réduisant leurs importations depuis dix ans, ils ont attisé la concurrence entre les pays exportateurs, y compris au sein de l’OPEP. 

Dans le cas ou ou coopération voyait effectivement le jour, pourrait elle seulement être efficace ? Le poids des Etats Unis n'est il déjà pas trop important pour faire face ?

Les pays de l’OPEP se trouvent maintenant dans un piège : même s’ils s’entendaient pour bloquer leur production et faire remonter les prix, non seulement la production américaine repartirait à la hausse, mais en plus les pays non membres de l’OPEP en profiteraient pour capter des parts de marché. Pire, l’industrie américaine ne cesse de baisser ses coûts de production, ce qui lui permet de réagir de plus en plus tôt à la moindre remontée des cours. À plus long terme, les pays du Golfe et la Russie misent sur leurs importantes réserves pour regagner leurs parts de marché. Mais l’avenir est incertain : d’une part, les États-Unis, mais aussi les autres producteurs, pourront encore améliorer leurs technologies pour accroître encore leurs capacités de production, et d’autre part, la consommation mondiale pourrait commencer à se stabiliser durant la prochaine décennie. Le capital noir des pétromonarchie pourrait bien rester séquestré dans ses réservoirs. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 17/05/2017 - 01:24
Fort heureusement, les écolo-reacs américains ont perdu!
S'ils avaient gagné, avec la bécasse Clinton, on allait vers le monde enchanté des bisounours qui n'auraient plus jamais produit de pétrole de schiste, mais en auraient consommé des milliers de tonnes, et très cher, celui venu des pays du golfe et du Venezuela...bonjour le coût écologique pour la planète! Mais les écolo-réacs ne sont plus à cela près, pourvu que gagne leur idéologie dogmatique recyclée du marxisme...
vangog
- 17/05/2017 - 01:24
Fort heureusement, les écolo-reacs américains ont perdu!
S'ils avaient gagné, avec la bécasse Clinton, on allait vers le monde enchanté des bisounours qui n'auraient plus jamais produit de pétrole de schiste, mais en auraient consommé des milliers de tonnes, et très cher, celui venu des pays du golfe et du Venezuela...bonjour le coût écologique pour la planète! Mais les écolo-réacs ne sont plus à cela près, pourvu que gagné leur idéologie dogmatique recyclée du marxisme...
Deneziere
- 16/05/2017 - 10:29
Pas besoin d'être grand clerc pour prédire l'échec
Même quand les Etat-Unis étaient importateurs, ce genre de manœuvre arrivait toujours au même résultat. Les ententes de l'OPEC n'ont jamais fonctionné, car, en application de la théorie des jeux, elles sont structurellement viciées.