En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

07.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 5 heures 12 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 7 heures 28 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 9 heures 1 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 10 heures 43 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 13 heures 6 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 13 heures 27 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 13 heures 50 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 14 heures 14 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 14 heures 30 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 14 heures 51 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 6 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 8 heures 27 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 10 heures 13 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 13 heures 16 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 13 heures 31 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 13 heures 54 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 14 heures 15 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 14 heures 48 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 15 heures 12 min
Bonnes feuilles

1983, le tournant de la rigueur : comment François Mitterrand a fait rentrer la France dans l’ordre économique occidental de marché au détriment de sa relance économique

Publié le 30 avril 2017
Jean-Marc Daniel se livre à une véritable analyse historique de la fiscalité depuis les débuts de la Ve République. Il commence avec les réformes mises en ouvre par Valéry Giscard d'Estaing, ministre des Finances à partir de 1958. Il finit avec le matraquage fiscal de François Hollande. Le livre retrace à la fois les évolutions quantitatives, les réformes mises en ouvre et les propositions et études sollicitées par les pouvoirs publics pour inspirer ces réformes. Extrait de "Les impôts", de Jean-Marc Daniel, aux Éditions Tallandier (2/2).
Jean-Marc Daniel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Daniel est professeur à l'ESCP-Europe, et responsable de l’enseignement de l'économie aux élèves-ingénieurs du Corps des mines. Il est également directeur de la revue Sociétal, la revue de l’Institut de l’entreprise, et auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Daniel se livre à une véritable analyse historique de la fiscalité depuis les débuts de la Ve République. Il commence avec les réformes mises en ouvre par Valéry Giscard d'Estaing, ministre des Finances à partir de 1958. Il finit avec le matraquage fiscal de François Hollande. Le livre retrace à la fois les évolutions quantitatives, les réformes mises en ouvre et les propositions et études sollicitées par les pouvoirs publics pour inspirer ces réformes. Extrait de "Les impôts", de Jean-Marc Daniel, aux Éditions Tallandier (2/2).

La correction économique de 1983 prend le nom de « rigueur ». Elle s’organise selon trois axes : – une action en faveur de l’épargne. En effet, puisque la France souffre d’un déficit extérieur important, il convient d’inverser l’arbitrage entre la consommation et l’épargne ; des mesures sont donc prises pour inciter la population à augmenter son taux d’épargne. La rémunération des plans épargne logement passe de 9 à 10 %. Un emprunt forcé de 10 % de l’impôt sur le revenu touche les contribuables qui paient plus de 5 000 francs d’impôt. 

Il est mobilisé dès la fin du premier semestre 1983 (et rapporte 14 milliards) ; – une réduction du déficit budgétaire obtenue par un prélèvement exceptionnel de 1 % sur les revenus (qui rapporte 13 milliards) et une baisse des dépenses de 24 milliards. Simultanément, les tarifs publics sont augmentés, prélevant 6 milliards supplémentaires sur les ménages ; – un objectif d’augmentation de la masse monétaire de 9 %. Il est signifié à la Banque de France, à elle de prendre les mesures qui s’imposent alors que les prévisions portent sur une augmentation de 10 %. L’enjeu affiché est d’atteindre 8 % d’inflation en rythme annuel au dernier trimestre de 1983 alors que son taux a été de 11,6 % en 1982. 

En pratique, la baisse de la demande consécutive aux mesures de rigueur représente près de 60 milliards de francs. La ponction sur les ménages représente 33 milliards de francs, soit 3 milliards de plus que ce qui avait été distribué par la politique de relance. Le « tournant de la rigueur », selon l’expression qui devient la référence du gouvernement, fait plus qu’annuler la relance. 

Selon Lionel Jospin, qui est alors premier secrétaire du parti socialiste, ce tournant doit être considéré comme une « parenthèse ». En réalité, c’est la relance de 1981 qui est une parenthèse et la rigueur de 1983 qui initie une rupture complète dans l’action et les références idéologiques de François Mitterrand. Finis le socialisme et la rupture avec le capitalisme. Fini le « keynésianisme hydraulique ». La France rentre dans l’ordre économique occidental de marché. Or, en 1983, ce qui est au centre de cet ordre, notamment depuis l’élection de Ronald Reagan aux États-Unis, c’est la baisse des impôts. Mitterrand s’aligne donc.

Extrait de Les impôts - Histoire d'une folie française, de Jean-Marc Daniel, aux Éditions Tallandier 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Michèle Plahiers
- 30/04/2017 - 14:22
2017 année de jubilé chez les juifs
Entre la fin de la guerre et 2017 (72 ans comme 72 séphirots). Mai 68: (49: autre jubilé: 3 fois sept). Naissance de Macron (1977-2017: 40 ans: Christ). 1983-2017: 34 ans (année de naissance de ma mère). 34: nombre miroir (deux fois 17)
Michèle Plahiers
- 30/04/2017 - 14:13
Christian Nots
Cette fameuse année 1983
Le bonheur absolu suivi du cauchemar. Voilà un homme qui cachait bien son jeu (comme tous les scorpions). Lire:https://www.publibook.com/psychanalyse-de-l-etat-et-de-la-mondialisation.html/. Christian Nots et son analyse de la pyramide du louvres inversée (symbole maçonnique-satanique). Comme l'est la croix gammée (à l'endroit, hindouiste: positive et à l'envers: on connaît jour de la mort d'Hitler). Espérons que les prédictions de C.Nots seront battues en brêche par Macron. il y eut la fameuse poignée de main entre hitler et staline. Nous avons aussi celle de Mythe-errant et THE THATCHER. Rappelons au passage celle de Mitterrand et LavaL . Tous les cathos, c'est connu sont proche de l'extrême-droite. Comme Fillon, Mitterrand était une graine de Tartuffe.
Michèle Plahiers
- 30/04/2017 - 14:06
Cette fameuse année 1983
Le bonheur absolu suivi du cauchemar. Voilà un homme qui cachait bien son jeu (comme tous les scorpion). Lire:https://www.publibook.com/psychanalyse-de-l-etat-et-de-la-mondialisation.html/. Christian Nots et son analyse de la pyramide du louvres inversée (symbole maçonnique-satanique). Comme l'est la croix gammée (à l'endroit, hindouiste: positive et à l'envers: on conaît jour de la mort d'Hitler). Espérons que les prédictions de C.Nots seront battues en brêche par Macron.