En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 13 heures 25 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 18 heures 3 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 18 heures 52 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 19 heures 29 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 20 heures 7 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 20 heures 44 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 21 heures 13 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 21 heures 53 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 22 heures 14 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 22 heures 40 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 16 heures 24 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 18 heures 17 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 19 heures 14 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 19 heures 46 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 20 heures 21 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 21 heures 3 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 21 heures 16 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 22 heures 11 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 22 heures 20 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 22 heures 42 min
© Bernadett Szabo / Reuters
© Bernadett Szabo / Reuters
Alerte dette

Alerte aux dépenses publiques : la France bat désormais les records des pays du Nord... tout en gardant un niveau de dettes de pays du Sud

Publié le 26 avril 2017
La France est en tête du classement européen : 56,2% du PIB consacré aux dépenses publiques. Soit plus que le Danemark ou la Finlande.
Agnès Verdier-Molinié
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Agnès Verdier-Molinié est directrice de la Fondation IFRAP(Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques).Son dernier ouvrage est "Ce que doit faire le (prochain) président", paru aux éditions Albin Michel en janvier...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France est en tête du classement européen : 56,2% du PIB consacré aux dépenses publiques. Soit plus que le Danemark ou la Finlande.

On avait le Danemark et la Finlande pour alibis. Ils permettaient dans tous les débats d’excuser la France qui dépensait trop de deniers publics. Ces alibis ne tiennent plus. La France est bel et bien dernière de la classe.  La nouvelle livraison d’Eurostat montre que désormais, notre pays dépasse la Finlande en matière de dépenses publiques (crédits d’impôts inclus), avec 56,2% du PIB contre 56,1%. 

Et la tendance n’est pas favorable à la France. Il apparaît ainsi que, tandis que la Finlande culmine à 58,1% en 2014, la dépense en France est de 57,1%. La France après 2010 fait donc refluer  ses dépenses publiques beaucoup plus lentement que les pays du Nord pourtant connus pour leurs chers états providence. En trois ans, la Finlande a réduit sa dépense publique de 2 points de PIB, tandis que la France ne parvient à la réduire que de 0,9 point. La dernière livraison du rapport annuel de la Cour des comptes a bien mis d’ailleurs l’accent sur le fait que la France avait 7,5 points d’écart avec les pays de la zone euro en dépenses publiques en 2010 et… 10,7 points d’écart en 2015. 

Côté recettes, la Finlande en 2014 dispose d’un niveau des recettes publiques de 54,9% qui se réduit rapidement en deux ans à 54,2%, réduction forte en un an de 0,7 point suivie d’une stabilisation. Du côté français, le niveau des recettes publiques est significativement plus faible, à 53,2% en 2014. Mais il se réduit de seulement 0,4 point en 2 ans pour atteindre 52,8%.

Au niveau des prélèvements obligatoires (les recettes publiques moins les recettes non fiscales qui peuvent relever du produit des domaines, des redevances et des produits de cessions), ce n’est pas mieux. Le poids de la fiscalité pour la Finlande représente un total de 44,2% du PIB (source AMECO) pour 2016 après 44,1% en 2015 et 43,9% en 2014. 

Pour la France,  le taux de prélèvements obligatoires est plus élevé : 47,6% en 2016 contre 47,8% en 2014. On a donc une fiscalité finlandaise sensiblement en dessous de la fiscalité française avec 3 points d’écart (ce qui équivaut à environ 60 milliards d’euros de prélèvements supplémentaires en France). La France en 2016 est aussi au-dessus du Danemark qui culmine à 47%, soit 0,6 point d’écart, ou la Suède, avec 44,2 en 2016 ou la Norvège avec 38% du PIB.

Côté dettes, les pays nordiques peuvent nous donner des leçons de bonne gestion, avec 63,6% du PIB pour la Finlande, 41,6% pour la Suède, 37,8% pour le Danemark, quand la France atteint les 96% du PIB. 

Il est donc clair qu’aujourd’hui la France dispose d’une dépense publique supérieure aux pays nordiques, de recettes publiques comparables, et d’une fiscalité beaucoup plus haute que tous les autres pays européens. Et dans le même temps, la dette ne se réduit pas et reste classée plutôt dans la catégorie des pays du Sud, à l’instar de l’Espagne (99,4%), de l’Italie (132,6%) ou du Portugal (130,4%).

Il est clairement temps de se réveiller. De baisser les dépenses publiques et de baisser le taux de prélèvements obligatoires et pas de quelques milliards. D’au moins 80 milliards en baisses de dépenses et 60 milliards en baisses d’impôts, taxes et cotisations.  Le redressement de l’économie française ne pourra se faire qu’à cette condition. Si les pays du Nord l’ont compris après avoir été les chantres de l’état providence et des impôts élevés, pourquoi pas nous ? Nos partenaires européens ne nous attendent pas pour les faire les réformes. Le réveil risque d’être très dur si rien de sérieux n’est fait pendant le prochain quinquennat. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jerome69
- 27/04/2017 - 09:28
à Deneziere
D'où ma question sur ce que l'on compte exactement dans les dépenses de l'état quand on voit l'explosion des dépenses des régions et des grouppement de communes, tel Lyon Métropole, et l augmentaion drastique des impôts locaux . cela en fait il partie ou pas?selon cela devrait l être mais ...
Deneziere
- 27/04/2017 - 08:56
Attention aux chiffres quand même
Tous les pays ne comptabilisent pas la même chose dans les dépenses publiques. La Finlande fait de gros énormes budgétaires mais a une croissance faible et des problèmes de compétitivité. Je suis globalement favorable aux thèses de l'Ifrap, mais il ne faut pas sur-simplifier non plus.
francoise34
- 26/04/2017 - 23:33
Nathalie Arthaud et Hollande
Nathalie est notre prof d'economie, pas étonnant que les politiques ne soient pas compétents en la matière
L'autre prof c'était Hollande avant sa promotion