En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

07.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 22 min 54 sec
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 2 heures 39 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 3 heures 10 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 3 heures 44 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 12 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 17 heures 17 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 18 heures 36 sec
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 46 min 50 sec
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 1 heure 27 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 2 heures 1 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 3 heures 6 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 3 heures 36 min
décryptage > Politique
VGE

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 3 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 16 heures 58 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 17 heures 33 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 18 heures 29 min
Danse de la pluie

L'hiver 2017 le plus sec depuis 66 ans : quelle fin d'année en perspective ?

Publié le 21 mars 2017
Cet hiver 2016-2017 a été le troisième hiver le plus sec depuis 1959 selon des relevés de Météo France. Certaines régions ont été particulièrement touchées et des restrictions s'annoncent déjà. A moins que les pluies n'arrivent.
Frédéric Decker
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Météorologue - Climatologue à MeteoNews et Lameteo.org
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cet hiver 2016-2017 a été le troisième hiver le plus sec depuis 1959 selon des relevés de Météo France. Certaines régions ont été particulièrement touchées et des restrictions s'annoncent déjà. A moins que les pluies n'arrivent.

Atlantico : Météo France a recensé cet hiver 2016-2017 comme le troisième hiver le plus sec depuis 1959. La pluviométrie est en baisse de 50% pour un taux d'ensoleillement excédentaire. Dans quels départements cette sécheresse a-t-elle été la plus observée ? Et quelles autres zones ont été épargnées ?

Frédéric Decker : En météo et climatologie, l'hiver ne correspond pas tout à fait à l'hiver astronomique. Il s'étale du 1er décembre au 28 février. L'hiver 2016-17 a en effet été exceptionnellement sec sur la France, en particulier les mois de décembre et janvier. Février a vu le retour d'un peu plus de pluie, étant même quasiment dans les normes.

Les secteurs les plus touchés par cette sécheresse hivernale se situent dans l'est : les Ardennes, la Marne, l'Aube, la Haute-Marne, la Meuse, la Meurthe-et-Moselle, les Vosges, la Côte d'Or, mais aussi l'ensemble de la région Rhône-Alpes. Sur ces zones, le déficit atteint parfois 70% sur ces trois mois !

Peu de régions sont épargnées : essentiellement le Languedoc-Roussillon, la Haute-Loire et la Corse avec des quantités d'eau de saison voire excédentaires, plus particulièrement l'est de l'île de beauté, très arrosé.

Comment expliquer cet épisode de sécheresse de cet hiver ? S'agit-il davantage d'une conjonction malheureuse de différents facteurs météorologiques, ou est-ce la conséquence d'un phénomène plus large comme le dérèglement climatique ?

Des anomalies climatiques récurrentes nous ont concerné ces derniers mois, à savoir la persistance anormale des conditions anticycloniques à proximité de la France ou directement au-dessus. Le mois de décembre s'est même déroulé sans le moindre jour dépressionnaire sur l'hexagone, ce qui est très rare ! Certains coins des Alpes n'ont d'ailleurs pas reçu la moindre goutte ni le moindre flocon au cours du dernier mois 2016. 

Cette anomalie a été récurrente tout l'hiver... mais pas seulement. Ces conditions anticycloniques durables persistent depuis juillet 2016, réduisant considérablement les quantités de précipitations depuis près de neuf mois maintenant, avec simplement une courte pause en novembre, mois plutôt bien arrosé.

Nouveau record de sécheresse d'ailleurs sur les huit derniers mois, de juillet 2016 à février 2017, avec 357 mm de précipitations sur notre pays en moyenne nationale (calculée sur 170 stations météo de référence) pour une normale 1981-2010 de 522 mm, soit 32% de déficit. L'ancien record sur la même période était 377 mm entre juillet 1988 et février 1989 (depuis 1946).

Ce type d'événement est indépendant du réchauffement climatique. De telles anomalies se répètent depuis toujours, davantage d'ailleurs lors des périodes climatiques plus froides, comme lors des années 50 avec des années anormalement sèches. A Paris, plus ancienne station météo en France, le record de 1921, année extrêmement atypique avec 270 mm dans l'année, n'a jamais été approché depuis. 270 mm, cela correspond à une année normale au coeur du... Sahel ! 

Des pluies pourraient-elles tomber au cours du printemps et inverser la tendance avant l'été ? 

Tout peut s'inverser très rapidement. C'est d'ailleurs ce qu'il s'est passé l'an dernier, avec un premier semestre extrêmement pluvieux, provoquant des dramatiques inondations dans de nombreuses régions fin mai et début juin, la faute à des dépressions omniprésentes sur l'Europe Occidentale et l'absence quasi continue de l'anticyclone des Açores, très en retrait sur les Açores. Les pluies de ce mois de mars sont déjà plus généreuses, avec une première décade très arrosée et des nouvelles précipitations, assez conséquentes, attendues cette semaine. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

Ces pluies récentes et à venir permettent de ralentir la sécheresse de surface. En revanche, la sécheresse qui s'est installée en profondeur risque de perdurer jusqu'à l'automne. En effet, la végétation s'éveille rapidement à présent et pompe toute la pluie tombée. Ce qui sera le cas durant toute sa période d'éveil jusqu'en octobre prochain avec une forte évapotranspiration potentielle durant les mois de printemps et d'été. A moins de connaître des pluies quasiment records tous les mois d'avril à septembre. Ce qui n'est pas souhaitable non plus, au risque de revivre des conditions propices aux inondations et des dégâts aux cultures. 

Pour les prochains mois, les tendances saisonnières indiquent un mois d'avril bien arrosé, un mois de mai pluvieux au nord et à l'est mais sec dans le sud, un mois de juin dans la norme, juillet, août et septembre risquent d'être secs. Des tendances pas très rassurantes donc, mais fiables à 60% "seulement", ce qui laisse l'espoir de connaître davantage de pluie. Mais autant être franc : il est très peu probable d'inverser la tendance avant l'automne. Il va falloir économiser l'eau !

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires