En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

02.

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

03.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

04.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

05.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

06.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

07.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Conférence de presse
Covid-19 : Jean Castex confirme que « la vaccination sera gratuite pour tous »
il y a 10 min 45 sec
pépites > Politique
Hommage à l’ancien chef de l’Etat
Décès de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décrète un jour de deuil national le mercredi 9 décembre
il y a 1 heure 5 min
pépites > Santé
Menaces pour la course aux vaccins
IBM alerte sur des cyberattaques en série sur la chaîne logistique des vaccins contre la Covid-19
il y a 3 heures 13 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 7 heures 21 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 7 heures 53 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 9 heures 49 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 11 heures 1 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 12 heures 5 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 12 heures 36 min
pépite vidéo > Politique
Allocution présidentielle
Retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron en hommage à Valéry Giscard d’Estaing
il y a 36 min 35 sec
pépite vidéo > Politique
Disparition de VGE
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez l’analyse de Jean-Sébastien Ferjou dans "Soir Info"
il y a 1 heure 57 min
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 7 heures 6 min
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 7 heures 35 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 8 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 10 heures 13 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 10 heures 54 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 12 heures 33 min
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 12 heures 42 min
Sondage

L'effet Trocadéro : 55% des sympathisants LR souhaitent que François Fillon maintienne sa candidature et 67% d'entre eux pensent que ceux qui ont quitté sa campagne l'ont fait pour privilégier leur intérêt personnel

Publié le 09 mars 2017
Après le grand rassemblement du dimanche 5 mars au Trocadéro, François Fillon semble continuer d'être soutenu par sa famille politique.
Jean-Daniel Lévy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après le grand rassemblement du dimanche 5 mars au Trocadéro, François Fillon semble continuer d'être soutenu par sa famille politique.

Atlantico : Quels enseignements retirer de ce sondage réalisé après que les Français ont pris connaissance du propos de François Fillon au 20h00 de France 2 ? Une forme de stabilisation de la situation doublé d'une légère reconquête des proches des Républicains.

 1. La proportion de Français souhaitant que François Fillon maintienne sa candidature progresse légèrement (29% contre 25% en milieu de semaine), et que c'est également le cas chez les proches des Républicains (55% contre 53%) 

Jean-Daniel Lévy : Pour commencer, il faut souligner le fait qu'll s'agit d'une légère reprise et non d'un enthousiasme considérable. Un certain nombre de valeurs portées par François Fillon ont semble-t-il sut convaincre dans son camp. Tout d'abord la fierté d'être de droite, et le fait qu'il y avait une irrégularité de la façon dont la justice c'était comporté contre lui et enfin le fait qu'il était la victime d'une sorte de complot. Ces thèmes ont clairement marqué le coeur de son électorat. 

2. 21% des Français pensent que François Fillon va gagner la prochaine présidentielle ; ils étaient 17% en milieu de semaine dernière. Si l'anticipation est en progrès chez les proches des Républicains elle reste minoritaire (47%)

Il faut noter que les Français semblent avoir remarqué l'abnégation et la volonté de continuer le combat de François Fillon. Il veut pouvoir continuer encore et toujours à porter le débat. On se retrouve donc face à des électeurs qui vont considérer qu'à force de tenir bon et de ne pas céder aux pressions diverses qui l'assaillent, il est un potentiel vainqueur de cette élection. On est aujourd'hui face à une population qui est minoritaire, mais qui semble consolidée.

3. Invités à pronostiquer si François Fillon serait toujours candidat dans 15 jours, les Français sont partagés (47% le pensent, 53% ne le croient pas) alors que les proches de la Droite et du centre l'imaginent toujours "en lice" (57%), et plus encore ceux des Républicains (65%)

François Fillon n'a pas donné de signe de faiblesse. On n'imagine donc pas quand on est Français, et a fortiori de droite qu'il va céder la barre. Les message répété jour après jour commence à entrer dans les têtes : "je ne me retirerai pas". 

4. En cas de retrait, Alain Juppé se présente comme le candidat privilégié (pour 61% des Français, 67% des proches de la Droite et du centre et, enfin 59% de ceux des Républicains). Les autres personnalités dont on a pu entendre parler - hormis François Baroin - ne sont guère citées. Et Alain Juppé remporterait certainement ou probablement, selon 55% des personnes interrogées (63% des proches de la Droite et du centre ainsi que 60% des sympathisants des Républicains) la prochaine élection présidentielle

Comme quoi les sondages ne font pas tout ! A l'évidence cette situation n'a pas suffi pour l'ancien adversaire à la primaire de François Fillon. Malgré les désistements et soutiens, Alain Juppé n'a pas considéré que c'était suffisant pour s'engager dans la campagne.

5. En cas de retrait, notons également que 43% des proches de la droite et du centre, 51% des Républicains privilégieraient le maintien de la ligne politique de François Fillon

Ce qu'on peut voir, c'est que le message de François Fillon est clairement incontournable chez les Républicains aujourd'hui, et important si l'on s'occupe uniquement de la droite. François Fillon n'a pas gagné la primaire uniquement pour ce qu'il était, mais parce qu'il portait un message de "droite forte" toujours populaire aujourd'hui au sein du parti de droite. Notemment avec comme idée phare la volonté d'abaisser le nombre de fonctionnaires.

6. Enfin, notons que 56% des proches de la droite et du centre tout comme 67% de ceux des Républicains accréditent le propos de François Fillon selon lequel les responsables politiques ayant quitté la campagne l'aurait fait essentiellement parce qu'elle "voulaient privilégier leur intérêt personnel à un intérêt collectif"

C'est une des grandes réussites de François Fillon. Alors qu'on a pu avoir l'impression que sa candidature sombrait, en particulier à cause des désistements nombreux de la semaine dernière, il a réussi à discréditer les "parcours individuels" de ceux qui l'avait abandonné. Insister sur l' "esprit collectif" et la crainte de la "division" semble avoir convaincu les sympathisants républicains, ce qui fait que la tension est un peu plus faible à son égard sur ces points. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 07/03/2017 - 11:04
Le big-bang politique!
Grâce à l'émergence du Front National comme centre de gravité stable, les vieux partis se voient catapultés dans l'espace-temps, alors que les analystes, sondeurs et socialistologues tentaient désespérément de les maintenir sur un plan binaire. Certains se transforment en météorites qui ne reviendront jamais...d'autres trouveront leur gravitation autour du de l'etoile FN...le vieux plan binaire permettait aux profiteurs du système de cultiver l'alternance et le système de corruption qui les maintenait artificiellement en vie. Ces profiteurs partis, la vie politique francaise évoluera dans une configuration spatiale plus équilibrée, plus respectueuse des libertés, moins victime des sondeurs-manipulateurs et autres journalistes-margoulins, moins corrompue par la finance internationaliste, plus moderne, quoi!...et tout ça grâce à qui? Non, non, ne nous remerciez-pas! C'est cadeau! Et parce que nous aimons la France, nous ne demandons rien en retour...
Deudeuche
- 06/03/2017 - 23:10
@clint
Au revoir, mais c'était plus cohérent d'assumer votre centrisme libéral. Sans rancune!
Il y a de la place pour tout le monde dans ce beau pays.
Citoyen Ordinaire
- 06/03/2017 - 17:47
Des questions
Maintenant si je pense que Mr Fillon devrait se retirer pour l'embauche de Madame, je ne suis pas insensible à son combat, il y a de quoi se poser des questions notre pays et notre "démocratie" et surtout les coulisses.
Regardez quand même depuis qu'il est passé alors que le gouvernement profond voulait Juppé, nous avons eu le droit à un Bashing permanent sur Fillon....Pendant le même temps le délire Pro Macron malgré le vide...
Regardez les éléments, pourquoi Mr Fillon a été mis en examen des le matin même de la parution du journal...
Pourquoi la justice saute sur Fillon si rapidement et non sur Bayrou dénoncé par Mme Lepage dans son livre ?
Et enfin pourquoi pas d'enquête sur Mr Macron suite aux révélations du canard ?