En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

06.

Nous aurons la Chine de nos mérites

07.

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
décryptage > High-tech
Espionnage

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

il y a 51 sec
pépites > Economie
Votation
Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne
il y a 17 heures 4 min
pépites > International
Crise
Bélarus : Loukachenko "doit partir", affirme Emmanuel Macron
il y a 18 heures 15 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Débris spatiaux : la Station spatiale a évité la catastrophe pour la 3e fois cette année ; Un détecteur de vie extraterrestre qui tient dans une boîte à chaussures !
il y a 19 heures 49 min
décryptage > Politique
Biographie

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

il y a 21 heures 25 min
décryptage > International
Relever le nez du guidon

Nous aurons la Chine de nos mérites

il y a 21 heures 39 min
décryptage > Politique
Claque en vue

Sénatoriales : petit panorama des enjeux à surveiller

il y a 21 heures 54 min
décryptage > Science
Inventées ou découvertes ?

Mais au fait, c'est quoi les maths ? Et la petite question candide posée par une ado sur Tik Tok déclencha un grand débat entre scientifiques et philosophes

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Economie
Pensée magique

Relance made in France : les impasses du techno-colbertisme

il y a 22 heures 44 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

il y a 1 jour 1 min
pépites > International
Poudrière
Violents affrontements au Haut-Karabakh : l'Arménie et l’Azerbaïdjan au bord de la guerre
il y a 16 heures 17 min
pépites > International
Etats-Unis
Cour suprême : Donald Trump nomme Amy Coney Barrett
il y a 17 heures 37 min
décryptage > International
Suprêmement explosif

Trump a nommé à la Cour suprême une juge extrêmement conservatrice : normal, les États-Unis sont le pays des extrêmes

il y a 19 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Tel est sur toi le sceau de ma haine, ou les possédés

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Economie
Business

Bourse : les nouveaux gagnants et perdants post-Covid

il y a 21 heures 33 min
décryptage > International
Géopolitique

La Turquie, un enjeu existentiel pour l'Europe et pour le monde arabo-musulman

il y a 21 heures 48 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Poser des plaques de verre sur la banquise pourrait-il sauver les glaces de l’Arctique ?
il y a 22 heures 9 min
décryptage > Société
La responsabilité du gouvernement… et la nôtre...

Covid-19 : à quelles libertés sommes-nous réellement prêts à renoncer pour enrayer l'épidémie ?

il y a 22 heures 37 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les aidants, ces soutiens vitaux au quotidien pour les personnes âgées et dont la France aura cruellement besoin face au vieillissement de la population

il y a 1 jour 1 min
décryptage > Politique
Il a lu attentivement le Coran

Darmanin sait tout sur la taqiya. Et il n'aime pas du tout

il y a 1 jour 1 min
© Reuters
© Reuters
Politisés

Pourquoi il n’est pas anti-républicain que de constater que certains juges sont parfois politisés

Publié le 03 mars 2017
Lundi 27 février, la justice a décidé de confier l'enquête sur l'affaire des emplois présumés fictifs de la famille Fillon à trois juges d'instruction, dont Serge Tournaire.
Régis de Castelnau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avocat depuis 1972, Régis de Castelnau a fondé son cabinet, en se spécialisant en droit social et économie sociale.Membre fondateur du Syndicat des Avocats de France, il a développé une importante activité au plan international. Président de l’ONG «...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lundi 27 février, la justice a décidé de confier l'enquête sur l'affaire des emplois présumés fictifs de la famille Fillon à trois juges d'instruction, dont Serge Tournaire.

Atlantico : Que sait-on de ce juge d'instruction qui s'est vu confié l'enquête sur les emplois présumés fictifs de la famille Fillon, notamment remarqué dans le dossier Bygmalion ? Et qu'est-ce que cela peut laisser présager de la suite de l'affaire ?

Régis de  CASTELNAU : Dès l’auto-saisine du Parquet National Financier le jour de la sortie de l’article du Canard enchaîné mettant en cause François Fillon il n’était pas très compliqué de dérouler la suite des opérations. Plutôt d’ailleurs de l’opération, car nier que tout ceci était organisé de longue main ne serait vraiment pas sérieux. Après l’enquête préliminaire à grand spectacle, avec en particulier la publication dans le journal le Monde d’éléments du dossier, il était inéluctable que le PNF demande l’ouverture d’une information judiciaire, c’est-à-dire que l’enquête soit désormais conduite par un magistrat du siège appartenant au Pôle Financier. Le choix de ce juge d’instruction, non seulement n’est vraiment pas une bonne nouvelle pour François Fillon, mais accentue encore un peu plus l’impression d’une conduite du dossier destinée à peser sur la campagne électorale. Serge Tournaire est de ses juges d’instruction qui instruisent résolument et exclusivement à charge. La preuve en a été rapportée dans l’affaire bygmalion les deux autres magistrats co-saisis se sont violemment opposés à lui, notamment Renaud Van Ruymbeke, magistrat très respecté, qui était formellement opposé au renvoi de Nicolas Sarkozy devant le tribunal correctionnel qui a refusé d’en signer l’ordonnance. L’acharnement contre Nicolas Sarkozy dont a fait preuve Serge Tournaire est une réalité difficilement contestable.

Il est probable que le nouveau trio constitué ne connaîtra pas ce genre de conflits…. Je doute que Serge Tournaire ait des états d’âme et il conduira son instruction comme d’habitude. Je pense que François Fillon et ses proches doivent s’attendre à des convocations, voire des gardes à vue, une mise en examen avant le 22 avril prochain n’étant pas impossible.

On se souvient du scandale suscité par le "mur des cons" au siège du syndicat de la magistrature, qui épinglait pour l'essentiel des personnalités de droite... Comment peut-on évaluer le niveau de politisation des juges en exercice, et contre qui sont-ils dirigés ? Si la grande majorité d'entre-eux sont indépendants, est-ce le cas pour tous ?

Régis de  CASTELNAU : Je n’aime pas que l’on présente l’indépendance de la justice comme un objectif. L’indépendance n’est qu’un moyen celui qui permet d’aboutir à l’impartialité. Peut-on dire que dans l’ensemble la justice française et impartiale grâce à une indépendance reconquise depuis une cinquantaine d’années ? Pour ma part la réponse est positive. Le problème, est que le corps des magistrats est moins homogène qu’on imagine, et c’est ainsi que l’on a abouti à des disparités de traitement, très mal perçues par les justiciables. Et le déplorable passage de Christiane Taubira place Vendôme n’a pas permis d’améliorer cette situation qui commence à poser des problèmes. En effet, malheureusement les juridictions de contrôle, cours d’appel, chambres d’instruction, surnommées dans le monde judiciaire « chambres de confirmation », ne sont pas exemptes de réflexes corporatistes et ont tendance à « couvrir » les magistrats de première instance. Jusqu’à la Cour de cassation qui ne déteste pas de prendre, de temps en temps des décisions d’opportunité.

De là à dire que dans l’exercice de ses missions, la magistrature est politisée ne serait pas exact. Contrairement à ce que beaucoup pensent, elle n’est pas composée de juges rouges… en revanche ce qui est exact c’est que l’existence de syndicats de magistrats, qui n’ont de syndicat que le nom, et sont des structures à caractère politique, permet au pouvoir politique en fonction des alternances de piocher dans un vivier pour mettre aux postes stratégiques des magistrats amis. Le pouvoir socialiste n’a pas dérogé à cette règle, notamment au moment de la création du PNF. Je répète que la question n’est pas l’indépendance, il ne sert à rien de passer son temps à invoquer ce mantra. Le problème c’est l’impartialité, et dans les affaires sensibles, celle-ci est trop souvent absente.

Quels sont les grands dossiers de ces dernières années qui permettent de l'illustrer ?

Régis de  CASTELNAU :Toutes les affaires qui ont concerné Nicolas Sarkozy ! Celui-ci a fait l’objet d’un acharnement proprement ahurissant. Certains membres de son entourage ont eu droit également à des traitements particuliers, vae victis !

L’affaire Fillon, est d’une autre nature, et à mon avis beaucoup plus grave. Ce n’est pas un règlement de compte, mais une intervention directe dans la campagne électorale la plus importante des institutions de la Ve République. Il y a un précédent, que l’affaire DSK du Sofitel de New York le privant de l’investiture socialiste, nous a évité. DSK devait être choisi par la primaire socialiste, alors que mijotait l’affaire du Carlton de Lille dans laquelle rappelons qu’il a été mis en examen pour « proxénétisme aggravé! » Imaginons que DSK en campagne présidentielle en février 2012 ait été convoqué pour en recevoir la notification.

Ceci pour dire que tous les pouvoirs politiques ont cette tentation d’instrumentaliser la justice. C’est une fable de prétendre que François Hollande et ses amis y ont résisté.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
g16
- 02/03/2017 - 00:47
Pour autant
Je ne peux pas comprendre Que Fillon bloque tout autre candidature en faisant un choix unique de plan B avec Juppé, lui même à été condamné, pour la probité, c'est déjà pas gagné, puis il prend conseil prés de Sarkozy, à qui il à dit: on ne peut pas imaginer De Gaulle mis en examen.
Lemaire était lui aussi un candidat des primaires bien préparé, il aurait tout de suite passé la main à celui qui plus jeune et pas sali par des affaires, l'élection se serait poursuivie sans toutes ces saletés.
g16
- 02/03/2017 - 00:36
complot
Pour ma part, il y bien complot pour avoir sorti de Bercy les fiches de paye de Mme Fillon.
Depuis les années 88, Le canard a eu l'occasion de passer l'information à un tout autre moment que celui de l'élection.
D'autre part les juges, sur une centaine de cas de travail en famille, on ne sort que le cas du candidat républicains avec arbitrage des juges de gauche.
C'est donc le pouvoir actuel qui est aux manettes.
tananarive
- 01/03/2017 - 09:55
ganesha
Des cons dans ma vie j'en ai vu mais des comme vous rarement, depuis votre petit bureau de fonctionnaire vous faites très fort pour vous ridiculiser.