En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
© Flickr
© Flickr
Qui jugera les juges ?

Des magistrats manifestent pour Théo ! Et ils voudraient nous faire croire qu’ils rendent une justice impartiale ?

Publié le 19 février 2017
Le Syndicat de la magistrature s’était lui aussi mobilisé contre les « violences policières ». Sans attendre, bien sûr, la fin de l’enquête.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Syndicat de la magistrature s’était lui aussi mobilisé contre les « violences policières ». Sans attendre, bien sûr, la fin de l’enquête.

Samedi, place de la République, c’était comme d’hab. Des manifestants, 2 000 environ, remontés contre la police. Des débordements comme d’hab. Mobilier urbain saccagé, flics caillassés. Comme d’hab. Des organisations et des associations comparses récurrentes de ce type de manifestation : SOS Racisme, le CRAN, la LDH, le MRAP. Comme d’hab.

Rien que de très banal somme toute. Ce qui l’était moins, c’était la présence de magistrats conviés à cette grande fête fraternelle par le Syndicat de la magistrature (SM). Les membres du SM (merci de ne pas confondre avec sadomasochisme quoi que…) ont le droit, comme tous les autres magistrats et comme tous les autres citoyens, de manifester contre qui ils veulent et de voter pour qui ils veulent.

Mais il se trouve que ceux du SM, contrairement aux autres syndicats de magistrats, ont une conception frénétiquement militante de leur engagement. Il y a certainement des juges de droite, voire d’extrême droite. Les a-t-on vus manifester avec les policiers en colère quand ceux-ci protestaient contre une attaque au cocktail molotov qui a failli coûter la vie à l’un des leurs ?

La présence de membres du SM place de la République laisse perplexe et un peu inquiet. Supposons qu’ils aient à juger un des émeutiers arrêtés ce soir-là… Supposons également qu’ils aient à juger un policier accusé de violences par un des manifestants de samedi… De quel côté feront-ils pencher la balance de la justice ? Et sur qui s’abattra, avec le plus de sévérité, le glaive qu’ils tiennent entre leurs mains ?

Supposons encore que, accusé d’un délit, vous voyez fortuné. Supposons que vous ayez choisi – car vous en avez les moyens – d’habiter le XVIème, le VIIème ou les beaux quartiers de Toulouse et de Lyon plutôt que La Courneuve, Stains, ou Saint-Denis. Supposons encore que vous portiez, arrogant bourge, un costume trois pièces de chez Cerutti plutôt qu’un survêtement Nike ou Adidas. Comment imaginer un seul instant que le magistrat, membre du SM, qui aura à statuer sur votre cas, ne ressente pas cela comme une insupportable agression ?

Revenons à la manifestation de samedi et interrogeons-nous sur notre liberté de choix. Il y avait le CRAN : nul ne nous oblige à faire des dons à cette association… Il y avait le MRAP : nous ne sommes pas tenus d’y adhérer… Il y avait aussi Mélenchon : nous sommes libres de ne pas voter pour lui… Mais il y avait aussi le SM ! Or nous ne sommes pas libres de choisir nos juges. Le droit français met en avant la présomption d’innocence. Mais pour les juges du Syndicat de la magistrature, c’est une autre présomption qui s’impose : celle de la partialité. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Phlt1
- 24/02/2017 - 18:52
A Atlantico...et Benoît Rayski
J'aimerais alerter Atlantico sur ce qui est en train de se passer sur les autoroutes avec 300 chauffeurs privés au volant de voiture radar charges 8 heures par jour de flasher les automobilistes... c'est un pur scandale.!!! Comment pouvons nous accepter de telles mesures qui ne sont pas autre chose que de la pure police de délation .?. Qui est à l'abri d'un excès de vitesse s'il est suivi pendant 20 Minutes sur une autoroute.?. Et à quels types de voitures ces milices privées s'accrocheront elles pour faire du chiffre.?. Ce décret est simplement anticonstitutionnel.!!! Parce qu'il ne propose aucun garde fou, aucune garantie de traitement équitable des automobilistes. Il s'agit d'un déni total de liberté et d'égalité, au nom de je ne sais quel "danger" imminent que représenterait la vitesse. Pourquoi ne pas mettre un policier en civil derrière toute personne qui rentre dans un bar.?. Sommes nous devenus fous.?.
Citoyen Ordinaire
- 22/02/2017 - 20:55
Et qui qui paye ?
C'est nous !
Anguerrand
- 21/02/2017 - 11:43
Oui à Liberté5 et kelenborn.
La seule solution pour se débarrasser de ces juges gauchistes seraient bien qu'ils soient élus, en exposant le bilan de leur travaux. Ne doutons pas que la moitié des juges seraient exclus du système. Les électeurs tiendraient compte des juges qui font fuiter en contravention avec la loi et pour des raisons politiques, et les juges laxistes et criminels dans certain cas.