En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

04.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

05.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 4 heures 1 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 4 heures 36 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 5 heures 32 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 7 heures 48 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 11 heures 35 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 12 heures 13 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 12 heures 43 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 13 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 4 heures 20 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 5 heures 3 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 6 heures 35 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 9 heures 28 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 10 heures 49 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 11 heures 12 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 11 heures 49 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 12 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 13 heures 13 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 13 heures 57 min
© Odd ANDERSEN / AFP
© Odd ANDERSEN / AFP
Tovaritch

Poutine, l'influence russe et l'extrême gauche européenne

Publié le 22 janvier 2017
La stratégie d'influence de la Russie en Occident ne date pas d'hier. Tout au long du XXe siècle, elle a utilisé différents canaux d'influence, certains résolument classiques, d'autres moins.
Cyrille Bret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La stratégie d'influence de la Russie en Occident ne date pas d'hier. Tout au long du XXe siècle, elle a utilisé différents canaux d'influence, certains résolument classiques, d'autres moins.

Atlantico : Comment la Russie, dans l'Histoire, a tenté d'influencer ou a influencé les politiques occidentales pendant et après la Guerre froide ? Quelles sont les grandes lignes de cette stratégie d'influence ?

Cyrille Bret : Les stratégies d'influence de la Russie à l'égard de l'Occident ont emprunté des canaux conventionnels et d'autres qui le sont moins. Le premier canal, résolument conventionnel, c'est la presse, les médias. En France, déjà au XIXe siècle, les journaux vantaient les investissements russes: en Italie, c'est le journal Unita qui officiait; en France, L'Humanité et d'autres journaux spécialisés étaient dévoués à la tâche. Puis il y a d'autres vecteurs d'influence classique, comme les intellectuels ou les artistes, à l'instar d'Yves Montand ou Léo Ferré qui jouaient un rôle. Après il y a eu des canaux moins conventionnels, comme le développement d'une diplomatie culturelle très active (tournée de balais, d'orchestres...). Evidemment, cette stratégie d'influence est complémentaire d'une stratégie de rapport de force avec l'Occident en période de Guerre froide.

On sait que la Russie a influencé des partis d'extrême gauche en Occident avant et après la Guerre froide, comme en témoignent notamment les dons d'argent au Parti communiste américain pendant la période soviétique. Quels autres exemples illustrent cette stratégie de soutien et de financement des partis d'extrême gauche pour influencer la politique d'un pays pendant et après la Guerre froide en Europe ?

Il faut faire une distinction dans les partis d'extrême gauche. Le parti soviétique d'Urss est anti gauchiste depuis l'avènement du pouvoir stalinien. Les partis trotskistes n'étaient pas alliés à l'Urss. Durant le XXe siècle, le Kremlin a animé et financé tout un réseau de partis alliés à travers l'Europe et a structuré une grande partie de l'échiquier politique français et européen autour de cette alliance. Au fur et à mesure que l'influence communiste se développait, certains partis de gauche se sont également développés, refusant la tutelle russe. La meilleure illustration de la politique d'influence de la Russie, ce sont les partis alliés en Europe occidentale et en France, le PCF et le PCI qui ont reçu des subventions.

A lire aussi sur notre site : "Il n'y a pas que Trump ou l'Alternative Right : comment Poutine a aussi parié sur l'extrême gauche"

 

Aujourd'hui, que reste-t-il de cette stratégie d'influence russe sur les partis ? Est-ce que la Russie a conservé des liens avec certaines organisations en Europe ? Quel est le poids réel du Kremlin aujourd'hui ?

Aujourd'hui, la Russie, au lieu d'animer un réseau d'alliances, influence les partis populistes et d'extrême droite à l'est et à l'ouest de l'Europe en portant des thèmes qui lui sont favorables comme l'euroscepticisme (et c'est visiblement fédérateur lorsque l'on voit Front national en France, ou encore le Parti social-démocrate en Slovaquie). Cela prolonge l'action "poutinienne" d'affaiblissement de l'Union européenne. Deuxième thème porté par le Kremlin : l'anti américanisme. C'est l'exacte continuité de la Guerre froide : la Russie essaye de rallier tous ceux qui, à tort ou à raison, se méfient de l'influence et de l'hégémonie américaines. La méfiance s'étend évidemment à la communauté internationale structurée par les Etats-Unis. Dernier point : l'opposition à la démocratie libérale. Poutine est aujourd'hui la figure de proue de la "démocrature": un système dans lequel les élections ont bien lieu mais où les contrepouvoirs sont affaiblis et les minorités non protégées. C'est exactement ce qu'on voit en Hongrie, en Slovaquie et bientôt en Bulgarie. Et pourquoi pas en France si le FN remporte les élections.

Ne pourrait-on pas dire que la stratégie d'influence du Kremlin s'est déportée pour passer du financement des partis à une stratégie de communication globale, à l'instar du financement de médias comme Russia Today ou Sputnik News ?

Actuellement, la stratégie d'influence russe est très pauvre. Tout simplement car elle n'emprunte plus que le canal de communication avec des médias comme Russia Today. C'est effectivement impressionnant surtout lorsque l'on voit les investissements dans ces domaines, mais en revanche, si on compare l'influence culturelle et intellectuelle de la Russie de maintenant à celle que l'Urss  pendant les Trente Glorieuses, on voit que cette influence s'est appauvrie. Aujourd'hui, il n'y a plus que le bras médiatique armé du Kremlin qui sert à influencer la politique occidentale. Cette stratégie est résolument classique mais contrairement  à ce que le Kremlin prétend, la Russie n'a rien à offrir au monde comme système politique ou idéologique à l'heure actuelle. Elle gagne en visibilité, surtout depuis trois ou quatre ans, mais elle perd en influence profonde.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
CAPUCINE61
- 24/01/2017 - 04:15
Pas beau........
Cyril BRET ! Votre anti-poutinisme primaire ! Cela devient une manie chez les journalistes d'encenser OBAMA qui n'est pas un foudre de guerre et nous a manipulé comme des marionnettes mais par contre, vomir des insanités sur POUTINE sans aucune preuve, ça, vous savez faire ! Je suis écœurée et cela me détermine encore plus à défendre la politique de Vladimir POUTINE et à le considérer comme quelqu'un de franc, d'intelligent et de charismatique autrement que l'autre grand abruti d’Américain.