En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 1 min 53 sec
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 35 min 16 sec
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 57 min 28 sec
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 1 heure 32 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 2 heures 17 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 2 heures 43 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 15 heures 37 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 17 heures 15 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 20 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 21 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
Insécurité
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 5 min 40 sec
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 39 min 16 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 1 heure 20 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 2 heures 46 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 16 heures 9 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 18 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 20 heures 42 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 21 heures 50 min
© Reuters
© Reuters
Encore un effort…

Légaliser le cannabis ? Mais non, ce sont les gangs qu’il faut légaliser !

Publié le 08 janvier 2017
Trop de morts à Marseille ? Voilà la solution.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Trop de morts à Marseille ? Voilà la solution.

C’est une initiative en apparence des plus louables. Dans le Journal du Dimanche, plus d’une centaine de personnalités marseillaises (dont deux députés socialistes) signent une pétition réclamant la dépénalisation du cannabis. Ils espèrent que cette mesure permettra d’apaiser, de purifier certains quartiers "gangrénés" par le trafic de shit. Et ils pensent qu’elle mettra fin aux règlements de compte qui ont fait l’année passée plus d’une trentaine de morts à Marseille.

Pourquoi pas ? Mais cette initiative nous paraît singulièrement frileuse et notoirement insuffisante. Implicitement, elle se réfère à la grande époque – si bien illustrée par Hollywood – de la prohibition aux Etats-Unis. On s’entretuait (comme à Marseille aujourd’hui) pour l’alcool qui était interdit. Et la prohibition, vue son échec patent, fut abandonnée. Mais cette période n’eut pas que des aspects négatifs.

Elle vit la floraison de multiples gangs connotés ethniquement et religieusement. Des gangs irlandais (très catholiques), des gangs italiens (la mafia), des gangs juifs et aussi, bien que plus rarement, des gangs noirs. Une belle et riche diversité. Alors qu’à Marseille et dans d’autres villes de France, nous ne connaissons qu’une triste et désespérante uniformité. Où est passé le gang de la famille Zemmour (merci de ne pas confondre avec Eric) si bien montré dans Le grand pardon ? Que sont devenus les gangs des Lyonnais, des Stéphanois, les gangs corses ?

D’ailleurs, vous avez dû remarquer qu’on ne dit plus "gangs" mais "bandes", sans doute dans un souci de géolocalisation. A l‘époque de la nécessaire mixité sociale et ethnique, du "vivre ensemble", il nous paraît indispensable de mettre fin à cet apartheid indigne de la République. Oui, il faut d’urgence installer (ou réinstaller) du Juif et du Français de souche dans les quartiers Nord de Marseille !

Mais ce n’est pas suffisant. Il faut aller plus loin. Dans ces quartiers, une vraie police de proximité s’impose. Des grands frères bienveillants et fermes seront formés par des hommes de religion dont l’autorité est grande. Ils feront régner l’ordre. Ils diront sur quel territoire telle ou telle bande peut exercer ses talents. Les sanctions seront sévères. Qui brandira la kalash périra par la kalash…

La paix civile est à ce prix. Car la légalisation du cannabis aurait des effets hautement dangereux et contreproductifs. Peut-on ignorer que le trafic de stupéfiants génère des milliers et des milliers d’emplois ? Comment ne pas voir que cette activité lucrative permet à des cités de vivre autrement que dans la misère ? Que des centaines de petits guetteurs rapportent de quoi remplir les frigos de leurs mamans ? Et on voudrait supprimer tout ça en légalisant le cannabis ? Une explosion sociale garantie. Des milliers de jeunes désespérés sortiraient de leurs quartiers en criant vengeance. Et alors là…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 09/01/2017 - 16:39
@ Monsieur Benoît Rayski
Votre dernier paragraphe était la partie la plus intéressante de cet article mais pourquoi diable, ne l'avez-vous pas terminé ??? "Des milliers de jeunes désespérés sortiraient de leurs quartiers en criant vengeance. Et alors là… ". D'abord il n'est pas certain qu'ils soient des milliers et de plus, sitôt sortis de leur quartier, on pourrait plus facilement les coffrer, non ???. Mais je devine déjà votre objection : "qu'en ferait-on, il n'y a déjà plus de place dans les prisons !..." En tant qu'écrivain, ça vaudrait le coup de nous imaginer la suite, non ???
jurgio
- 09/01/2017 - 14:38
Les gangs légalisés ? C'est déjà plus ou moins fait
depuis longtemps, en raison d'un droit coutumier. Il ne manque plus que le produit mais vu la consommation à gauche, cela ne saurait tarder.
tubixray
- 09/01/2017 - 09:07
Si on parlait des consommateurs
Mentionnées hier dans un reportage de TF1 = 2000 par jour dans une cité de Nice, 3000 dans une autre de Marseille .... Tous ces bobos, jeunes "cools", intermittents du travail et tous les consommateurs parmi nos proches sont complices de ces trafics, de cette violence et des morts qu'elle provoque ..... Ils financent ainsi la marginalisation des populations "issues de la diversité" et l’essor d'une certaine religion qui veut imposer son monde moyenâgeux à l'humanité ....