En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 20 min 45 sec
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 1 heure 30 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 2 heures 9 min
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 2 heures 34 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 3 heures 7 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 3 heures 34 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 3 heures 50 min
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 4 heures 37 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 5 heures 5 min
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 5 heures 47 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 55 min 36 sec
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 1 heure 56 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 2 heures 11 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 2 heures 43 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 3 heures 18 min
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 3 heures 38 min
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 4 heures 39 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 5 heures 22 min
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 21 heures 29 min
Bonnes feuilles

"L'excellence corporelle" ou quand l’entretien de soi devient le dépassement de soi

Publié le 25 décembre 2016
L'objet de cet ouvrage est d'explorer ce qui mène du "souci de soi", tel que défini par l'Antiquité grecque, au "corps augmenté", dont le sport de haut niveau propose aujourd'hui une version expérimentale. Ce trajet n'est pas seulement un reflet historique, celui d'une histoire des pratiques corporelles qui inclurait la médecine, les gymnastiques, l'éducation physique et le sport. Extrait de "Du souci de soi au sport augmenté" d'Isabelle Queval (2/2).
Isabelle Queval
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle Queval est Professeure des universités. Directrice du Grhapes. INSHEA - Université Paris Lumières. Groupe de recherche sur le handicap, l’accessibilité et les pratiques éducatives et scolaires (EA 7287).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'objet de cet ouvrage est d'explorer ce qui mène du "souci de soi", tel que défini par l'Antiquité grecque, au "corps augmenté", dont le sport de haut niveau propose aujourd'hui une version expérimentale. Ce trajet n'est pas seulement un reflet historique, celui d'une histoire des pratiques corporelles qui inclurait la médecine, les gymnastiques, l'éducation physique et le sport. Extrait de "Du souci de soi au sport augmenté" d'Isabelle Queval (2/2).

Conjuguée aux promesses de l’oralité, l’instrumentalisation du corps commande une "mise en forme" esthétique, sanitaire et sportive. Cette modélisation suppose, non seulement une connaissance de soi – coeur, articulations, muscles, entre autres –, mais une appropriation par l’individu des finalités de l’exercice physique. L’entretien de soi devient sculpture de soi. Le loisir, le jeu, le défoulement, n’omettent pas les vertus physiologiques ou psychiques de l’effort. Là encore, le scientisme guette, en particulier dans le sport de haut niveau, dévoué à l’éminence médicale. La médecine instille vérités et prescriptions là où règne le culte du corps et celui du mouvement. Le sport devient jeu sérieux. Il compte ses "accros", drogués à l’exercice, ses esthètes, soucieux de leur image, ses prodiges, dont la carrière précoce suppose des cadences infernales, ses vétérans, public nouvellement captif des fédérations.

L’incitation à "bouger" pour notre santé traverse les médias. L’activisme sportif est de mise et labellise l’image sociale. Il faut absolument faire du sport, comme certains font du chiffre. Mais cette euphorie motrice a aussi ses revers. L’interrogation sur le bien être, qui traverse l’histoire du sport – et celle des gymnastiques et de l’éducation physique –, rencontre aussi l’obsession de la performance et du dépassement de soi. Les temps sont aux records, au risque, à l’extrême. Par ailleurs, cette intimité si spécifique qui consiste à "écouter" son corps, cette hypersensibilité à soi, implique aussi l’automatisme, l’habitude, et interroge sur le rapport liberté/servitude.

Qu’appelle-t-on "excellence corporelle" ? Est-ce la poursuite d’un bien, d’un bien-être, d’un équilibre, d’une juste mesure au sens où les Grecs l’entendaient ? Ou est-ce la quête d’une performance, c’est-à-dire d’un mieux, d’un dépassement de soi, au risque d’un excès, d’un déséquilibre ? Depuis toujours, l’histoire des pratiques corporelles nourrit cette ambivalence. Les gymnastiques de l’Antiquité initièrent les finalités pédagogique et médicale de l’effort physique, quand l’exploit olympique et militaire était vanté par Homère ou Pindare. L’équilibre est exceptionnel, savant, fragile. Aujourd’hui encore, l’éducation physique se confronte au sport, leurs projets s’opposent ou se lient, s’incluent l’un l’autre, dans le système scolaire, par exemple, qui le nomme EPS. Dans une société axée sur l’idéologie de la performance – entreprise, école, sport –, l’entretien de soi côtoie le dépassement de soi. Les définir suppose de penser la limite et le dépassement de la limite, quand le glissement, souvent, s’opère de l’un à l’autre, inhérent à l’effort.

Ainsi dans les pratiques ordinaires – jogging, vélo d’appartement, partie de tennis entre amis –, la quantification de l’effort et son inertie, l’adversité à soi ou à l’autre, la volonté de comparer sa forme à celle de la veille, amènent à se dépasser, même si on en dénie l’idée. "S’éclater", "se défoncer", "se déchirer", appartiennent au vocabulaire ordinaire du sport. La santé interroge la performance quand le sport d’élite expose ses dérives : blessures chroniques, après carrières sombres, espérance de vie écourtée, dopage. La gloire sportive est cernée d’abîmes. La mesure et l’excès, l’accomplissement et le dépassement, tels sont les termes du souci de soi sportif.

Extrait de "Du souci de soi au sport augmenté" d'Isabelle Queval, publié aux Editions Eyrolles.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires