En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 2 heures 14 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 8 heures 9 sec
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 9 heures 43 sec
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 10 heures 3 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 10 heures 55 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 11 heures 25 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 11 heures 34 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 11 heures 36 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 11 heures 37 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 4 heures 42 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 6 heures 29 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 8 heures 40 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 9 heures 21 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 10 heures 48 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 11 heures 6 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 11 heures 34 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 11 heures 35 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 11 heures 37 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 11 heures 39 min
© Reuters
© Reuters
THE DAILY BEAST

Scandale en Méditerranée : Frontex accuse certaines ONG de secours aux migrants de collusion avec les trafiquants d’êtres humains

Publié le 23 décembre 2016
L'agence européenne en charge des frontières accuse certains associations de collaborer avec des passeurs de migrants, selon des rapports confidentiels obtenus par le "Financial Times".
Barbie Latza Nadeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbie Latza Nadeau, est chef du bureau de Rome pour The Daily Beast.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'agence européenne en charge des frontières accuse certains associations de collaborer avec des passeurs de migrants, selon des rapports confidentiels obtenus par le "Financial Times".

The Daily Beast par Barbie Latza Nadeau

ROME- Ce n’est un secret pour personne : Frontex, qui protège les frontières de l’Union européenne, est en total désaccord avec les pratiques d’assistance aux migrants et réfugiés en mer. Depuis des années, le garde-frontière de l'Europe dit que les efforts pour sauver la vie des migrants abandonnés sur des bateaux et navires qui coulent "créent un facteur d'attraction" qui incite les gens à tenter ce dangereux voyage.


Le problème a commencé avec le programme humanitaire italien Mare Nostrum, et aujourd'hui il y a des dizaines de groupes, de Save the Children à Médecins Sans Frontières, en passant par d'autres organisations privées moins connues comme MOAS (Migrant Offshore Aid Station), qui interviennent en haute mer pour éviter des noyades massives.

Depuis janvier 2016, près de 360 000 personnes ont risqué cette dangereuse traversée vers Europe, principalement vers l’Italie, selon les statistiques de l'UNHCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.


Et 4 770 personnes sont mortes en essayant de faire la traversée en 2016. Ce chiffre serait probablement beaucoup plus élevé si des sauveteurs ne risquaient pas leur propre vie pour sauver les autres.  


Comment faire la différence entre l’attirance provoquée par le sauvetage en mer et la poussée au départ provoquée par la guerre, la famine ou simplement la pauvreté qui attire les réfugiés et les migrants vers les côtes européennes ? La situation est rendue encore plus compliquée par les trafiquants cyniques qui profitent de la vulnérabilité d'un nombre croissant de personnes désespérées en exploitant toutes les possibilités pour gagner de l’argent sur leur dos.

Désormais, Frontex va plus loin dans les accusations portées contre les secouristes. Selon des rapports confidentiels obtenus par le Financial Times et publiés jeudi avant un sommet crucial de l'Union européenne qui traite de la migration, les responsables de Frontex accusent "les organismes de bienfaisance opérant dans la Méditerranée de collusion avec les passeurs."

Selon le Financial Times, Frontex a rédigé plusieurs rapports dans lesquels elle soutient que les passeurs avaient "des indications claires avant le départ sur la direction précise à suivre pour atteindre les bateaux des ONG." Cela, couplé avec la baisse des appels de détresse des bateaux transportant des migrants "doit certainement signifier que les ONG sont de mèche avec les trafiquants".

Les sauveteurs, dont beaucoup le sont sur une base volontaire, sont majoritairement en désaccord avec cette analyse. Save the Children et Médecins Sans Frontières nient catégoriquement ces allégations. C’est aussi le cas des garde-côtes italiens et de la Marine italienne, dont le porte-parole a déclaré à The Daily Beast, "L'Union européenne cherche un bouc émissaire pour justifier sa mauvaise gestion de la crise des migrants."

Antonino Parisi, le directeur de MOAS n’est pas d’accord non plus. "MOAS nie les accusations mentionnées dans l'article publié par le Financial Times. Nos activités ont toujours été menées en coordination avec le Centre de coordination de sauvetage maritime italien à Rome, ainsi qu'avec toutes les unités de la marine présentes dans la région. MOAS a été créé et continue de fonctionner d'une manière légale et transparente dans le cadre du droit maritime international, et de la Convention sur la sécurité de la vie humaine en mer (SOLAS). Le but principal de MOAS a toujours été de diminuer les pertes de vies humaines en mer".

The Daily Beast a également été en contact avec un navigateur embarqué sur un navire de sauvetage actuellement amarré en Sicile après avoir débarqué des centaines de personnes secourues la semaine dernière. Il dit que la plupart des organismes d'assistance ont des contacts locaux sur le terrain, en Afrique du Nord, qui les avertissent lorsque de grosses embarcations prennent la mer. Cet homme, qui n’a pas voulu  que son nom soit mentionné par crainte que son organisation soit sanctionnée, explique:  "Ils nous donnent une direction afin que nous puissions essayer de sauver les gens."

Dans un récent rapport lu par le Financial Times, Frontex dit aussi avoir constaté le "premier cas où des réseaux criminels ont directement fait passer des migrants sur un navire d’une organisation non gouvernementale."


Les groupes, qui réalisent des sauvetages en mer, soutiennent qu'ils sont faciles à trouver, soit en appelant les numéros d'assistance téléphonique publiés sur leurs sites Web et sur les dépliants qui sont distribués dans les camps de réfugiés, ou en recherchant les navires sur les sites montrant le trafic maritime, en affichant leurs positions.

Les trafiquants, les passeurs, ne se soucient pas de la sécurité, mais, dans de nombreux cas, ils ont aussi des complices à bord des navires; ils souhaitent donc que les sauvetages réussissent.

Mercredi, un tribunal de Catane, en Italie, a condamné un contrebandier tunisien, Mohammed Ali Malek, à 18 ans de prison pour homicide involontaire après que le navire en bois, qu’il conduisait en avril 2015, se soit fracassé contre un cargo qui essayait de sauver les passagers. Le bateau chargé de migrants a coulé, entraînant la mort de plus de 700 personnes dans ce qui a été la plus grande catastrophe connue à ce jour.

Ce navire a été ramené à terre l'été dernier et utilisé comme preuve contre Malek et son compagnon syrien, Mahmoud Bikhit, qui a été condamné à cinq ans de prison pour son rôle dans la catastrophe.

Malek avait appelé la Garde côtière italienne (sur un téléphone par satellite avec le numéro préprogrammé), qui a envoyé le navire le plus proche dans cette zone, un navire portugais

Quant à la baisse des appels de détresse qui passent par la salle de contrôle de la Garde côtière italienne, un fonctionnaire basé à Rome pense que le grand nombre de bateaux surveillant les zones concernées fait que les embarcations sont souvent repérées avant qu’elles n’aient envoyé un appel aux secours.

Selon le Financial Times, Frontex conteste également l'utilisation des projecteurs des navires de sauvetage, la nuit, qui deviennent des "phares pour les bateaux de migrants".

Gemma Gillie, de Médecins sans frontières, a déclaré au Financial Times qu'ils recherchent activement les bateaux en détresse, précisant que "Nous les repérons plus tôt. Le problème n’est pas de savoir s'il y a collusion entre les ONG et les passeurs : la vraie question est de savoir pourquoi tant de gens meurent. C’est sur ce point que Frontex devrait concentrer son attention. Ils devraient se pencher sur leur propre efficacité". 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 18/12/2016 - 09:22
TOUS ces jeunes devraient être renvoyés chez eux
Confiié a leurs gouvernements respectifs et enrôlés de force pour defendre leur pays. Ils préfèrent être accueilli en Europe, et laisser nos soldats se faire tuer à leur place. Aucune guerre ne s'est déroulée comme ça, ceux qui s'enfuiyaient étaient considérés comme des DÉSERTEURS et recherchés par la police et garre à eux s'ils se faisaient prendre .
Anguerrand
- 18/12/2016 - 09:14
D'accord avec les posts ci dessus
Que feraient toutes ces ONG s'ils n'y a plus d'immigrés ? Plus de subventions plus de raison d'être, plus de gros salaires pour leur dirigeants. Le système est simple les passeurs annoncent dès leur depart du bateau les coordonnées du bateau, et les ONG vont les chercher. Pendant que l'on y est pourquoi pas une ligne régulière de ferry entre la Libye et l'Europe. Jusqu'à quand cette " comédie " va durer? Jusqu'à ce que l'Islam donc la Charia devienne majoritaire ? Déjà 13 millions de musulmans en FRANCE et sans compter les clandestins....
vangog
- 18/12/2016 - 01:01
Certaines ONG collabos des mafias de passeurs...
on est au comble de la dérive gauchiste! Les associations pseudo-humanitaires exploitent la misère humaine, pour s'offrir une bonne conscience à faible coût...leur objectif est de préserver et amplifier le flux de clandestins ("migrants", c'est pour l'AFP trotskyste, euronews et les benêts crédules...) en générant des guerres droidelhommistes et en informant les mafias. Lorsque les patriotesaurony rendu son pouvoir au peuple, ces dirigeants de fausses associations caritatives, mais vrais mafias lucratives, seront traduits devant un tribunal, pour y répondre des crimes qu'ils ont encouragés.