En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 20 min 49 sec
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 51 min 57 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 1 heure 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 1 heure 26 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 10 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 59 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 15 heures 42 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 17 heures 14 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 20 heures 7 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 21 heures 27 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 48 min 45 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 58 min 7 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 1 heure 18 min
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 1 heure 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 14 heures 40 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 15 heures 15 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 16 heures 11 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 18 heures 27 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 42 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 21 heures 42 min
© Reuters
© Reuters
Paroles, paroles, paroles...

Comment notre vocabulaire varie cycliquement tous les 14 ans

Publié le 29 décembre 2016
À partir d'une gigantesque base de données, des scientifiques ont pu analyser la manière dont varie notre vocabulaire. Les mots que nous utilisons ont une durée de vie d'environ 14 ans avant que nous les délaissions pour d'autres, puis inversement.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À partir d'une gigantesque base de données, des scientifiques ont pu analyser la manière dont varie notre vocabulaire. Les mots que nous utilisons ont une durée de vie d'environ 14 ans avant que nous les délaissions pour d'autres, puis inversement.

Le vocabulaire que vous utilisez aujourd'hui ne sera probablement pas le même d'ici 14 ans. Certains mots que vous prononcez pour désigner telle ou telle chose seront sûrement jetés aux oubliettes au profit de synonymes, avant que ne vous vous lassiez de ces mots-là, et que vous en choisissiez d'autres, et ainsi de suite. C'est en tout cas ce que laisse penser cette étude publiée dans la revue scientifique Palgrave Communications et rapportée par le site Science Alert.

Oscillations

Pour en arriver à cette conclusion, les deux chercheurs Marcelo Montemurro et Damián Zanette ont étudié quelques 5 630 noms communs au travers de plus de 4,5 millions de livres, édités entre l'an 1700 à aujourd'hui. Grâce au service Google Ngram Viewer (que vous pouvez utiliser librement), ils ont pu comparer l'utilisation des différents mots et champs lexicaux au fil du temps, et ont constaté que les courbes représentatives de ces noms communs avaient tendance à osciller. Une période d'oscillation de 14 ans en moyenne.

Et le phénomène n'est pas visible que dans la langue de Shakespeare. En comparant avec des noms communs français, allemands, espagnols, italiens et russes, on pouvait observer les mêmes courbes, oscillant de bas en haut. Pour Marcelo Montermurro, cela ne peut pas être un hasard : "Il est très difficile d'imaginer qu'il s'agit là d'un phénomène aléatoire", estime-t-il dans les colonnes de New Scientist. Pour lui, ces courbes reflètent là "des dynamiques culturelles" qui, il l'espère, "permettront une meilleure compréhension de la manière dont nous choisissons nos sujets de conversation et discutons".

Seuil de rupture

Parmi les exemples les plus parlants, Montemurro et son collègue ont pointé du doigt celui du champ lexical de la royauté, à savoir les mots "roi", "reine", "prince", "princesse", "duc", "duchesse" et "empereur", qui semble connaître un pic actuellement à en croire ce graphique. À partir du constat que les mots d'un même champ lexical ont tendance à voir leur usage fluctuer de la même manière, il ne serait ainsi pas étonnant que cet ensemble de mots ne connaisse très bientôt une forte baisse dans leur utilisation. En revanche, un bon nombre de termes scientifiques tels que "astronome", "mathématicien" ou "éclipse, ne devraient pas tarder à faire leur retour sur le devant de la scène, alors que, comme en témoigne ce deuxième graphique, leur usage semble en chute libre depuis le début des années 2000,

Ces courbes font d'ailleurs étrangement penser à celles des cours boursiers. Il faut dire que le principe est le même : des mots voient leur usage grimper alors qu'ils bénéficient d'un certain effet de mode, jusqu'à ce que, lassées, les personnes qui les emploient les délaisse au profil d'autres synonymes. Un phénomène particulièrement visible chez les écrivains, qui ont tendance à vouloir se démarquer des autres en utilisantdes mots plus frappants, parce que moins répandus. Venu le seuil de saturation, les noms communs sont délaissés, jusqu'à ce qu'ils reviennent en état de grâce des années plus tard. "Nous pensons que ces phénomènes sont dus aux changements qui surviennent dans notre environnement culturel et influent les auteurs dans les thématiques qu'ils vont aborder", expliquent Montemurro et Zanette dans leur étude.

Pour finir, les deux scientifiques ont remarqué que ces oscillations avaient tendance à se rallonger d'un an ou deux ces dernières années. Phénomène étrange, quand on voit la rapidité avec laquelle les médias font naître des sujets et en enterrent d'autres... 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires