En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

04.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 42 min 29 sec
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 1 heure 5 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 1 heure 43 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 2 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 3 heures 6 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 3 heures 50 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 5 heures 14 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 18 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 18 heures 56 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 57 min 3 sec
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 2 heures 6 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 2 heures 36 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 4 heures 15 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 4 heures 37 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 17 heures 46 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 18 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 19 heures 10 min
© Paramount Pictures Spain
Pour récupérer tous ceux qui n'ont pas pris le bateau et qui périssent sur le quai. C'est ça, la force de Macron. Il refait en politique, Forrest Gump qui jouait sa vie dans une course folle pour exister.
© Paramount Pictures Spain
Pour récupérer tous ceux qui n'ont pas pris le bateau et qui périssent sur le quai. C'est ça, la force de Macron. Il refait en politique, Forrest Gump qui jouait sa vie dans une course folle pour exister.
Atlantico business

Pendant que Fillon et Juppé rejouent les Tontons flingueurs, Emmanuel Macron tourne un remake de Forrest Gump. Quel pays ! Quelle semaine !

Publié le 24 novembre 2016
Le spectacle politique continue avec des productions extraordinaires. A droite les Tontons Flingueurs, à gauche Forrest Gump avec dans le rôle titre Macron qui a repris celui tenu jadis par Tom Hanks.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le spectacle politique continue avec des productions extraordinaires. A droite les Tontons Flingueurs, à gauche Forrest Gump avec dans le rôle titre Macron qui a repris celui tenu jadis par Tom Hanks.

"Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît." La réplique la plus célèbre du cinéma français, dans un film devenu culte de Georges Lautner date de 1963. 

Deux ans avant, Michel Audiard l'avait promise à Jean Gabin en écrivant les dialogues du président, au moment où il renvoie son directeur de cabinet qui vient de le trahir. Henri Verneuil l'avait refusée, cette réplique. Trop vulgaire. Un génie ce Michel Audiard. Il adorait la politique. A chaque fois qu'il faisait un film, il proposait de l'intituler : "Le terminus des ambitieux". On le lui a toujours refusé, ce titre. 

La semaine de l'entre-deux tours l'aurait réjoui. Parce que cette semaine ressemble à un terminus pour ambitieux. C'est extraordinaire. Tous ceux qui considèrent la politique comme un énorme théâtre ont dû être ravis. 

La droite, qui a magnifiquement réussi une pré-sélection à l'issue du premier tour de la primaire, voudrait se massacrer dans des querelles stériles qu'elle ne s'y prendrait pas autrement. 

Les deux adversaires se déchirent pour tout et n'importe quoi, en faisant croire qu'il existe un vrai clivage sur le fond. Mais on est dans la même famille, et ses membres ont pratiquement le même ADN. 

Objectivement, les programmes de Fillon et Juppé sont très proches. Il y a beaucoup de consanguinité dans les projets de politique économique et dans les perspectives sociétales. 

Alors la querelle lancée et entretenue par Alain Juppé porte à la marge, bien sûr, si on ne considère que le fond. On est de chaque côté sur les rives d'un seul et même fleuve "libéralisme". 

Et si on se déchire, on n'y croit guerre, on ne peut pas y croire. Pas ça, pas eux... Donc on force le trait, on fait circuler des rumeurs, on raconte des histoires. Une telle démarche ne correspond pas à Alain Juppé. Pas ça, pas lui. Cet ancien inspecteur des finances nous avait habitués à plus de nuance, plus de tenue et d'élégance. 

François Fillon a mis la violence de la campagne de Juppé sur le dos de la colère d'un candidat qui se voyait favori et qui à la surprise générale a été éconduit alors qu'il était installé dans l'antichambre. 

Les entourages qui sont très responsables de telles scènes savent bien que les programmes sont très semblables. Le problème est que François Fillon a trouvé le chemin de la réforme le premier. Il a fait des repérages pour connaître la route. 

A. Juppé est entré dans le jeu beaucoup plus tard. Donc en retard, parce comme les bons élèves il pensait que son expérience lui permettrait de briller le jour de l'exam. Ça ne s'est pas passé comme cela, les électeurs, les examinateurs de droite, se sont aperçus que le candidat Juppé s'était moins préparé. Il a donc été sanctionné. Pour rebondir, il essaie de taper. De taper fort. 

Au passage, ces coaches nous expliquent que pour assurer la présence des électeurs au second tour, et maintenir la pression, il faut dramatiser, jouer le conflit. Par ailleurs il faut aussi remplir les caisses de campagne parce qu'à la primaire les candidats jouent gros, mais rapportent aussi beaucoup d'argent. Le premier tour a permis de ramasser 8,4 millions d'euros. Ça n'est pas rien. La recette dépend directement du nombre des votants. 

Pendant que la droite se déchire (ou fait semblant) Emmanuel Macron poursuit sa marche vers la présidentielle. Avec, en cette fin de semaine, un livre assez curieux qui raconte son parcours personnel, son ambition et ses projets. Macron ne parle pas de réformes mais de révolution. 

Il veut tout changer. Il assure qu'il changera tout, le modèle social, le modèle économique, le modèle de gouvernance politique. L'objectif : remettre la France dans la course. Bref une philosophie nouvelle pour mobiliser tout ceux qui se sont embarqués dans la mondialisation avec le logiciel de la digitale en figure de proue… Mais aussi pour récupérer tous ceux qui n'ont pas pris le bateau et qui périssent sur le quai. C'est ça, la force de Macron. Il refait en politique, Forrest Gump qui jouait sa vie dans une course folle pour exister. Un film magnifique à la gloire de tous ces gens qui sont hors système. Macron se veut hors système. 

Alors que restera-t-il de ce cirque ? Quelques répliques, quelques scènes mémorables. Mais au delà, il restera aussi deux mouvements de fond. 

  • Le premier est politique. La gauche va retrouver de l'oxygène pour développer un programme de gauche, du moins en théorie, parce que l'arrivée d'Emmanuel Macron sur le terrain va changer le jeu. La droite de son côté portée, sans doute, par François Fillon va gêner le Front National. 

  • Le deuxième mouvement impacte très fort la politique économique. La campagne de droite et la campagne de Macron à gauche vont dans le même sens. Les deux reconnaissent un rôle clef à l'entreprise privée comme facteur de création de richesse. Les deux revendiquent un écosystème fiscal et social très favorable au développement de l'entreprise. 

Et le fait nouveau c'est qu'aujourd'hui, l'économie de marché, la concurrence, les marges d‘entreprise et l'enrichissement ne sont plus des maladies honteuses, mais plutôt des opportunités. Le fait nouveau est que ces idées-là correspondent à la demande d'une majorité d'électeurs. Si c'est vraiment le cas, la réforme va être possible. Qu'elle soit orchestrée par la droite de Fillon ou par la gauche de Valls et Macron, cette réforme va légitimer l'entreprise.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 24/11/2016 - 14:29
Forest Gump ressuscité en Macron
Que cela signifie-t-ile?
Fred VS
- 24/11/2016 - 13:07
macron
je doute qu'il change quoi que ce soit : il n'a ni parti ni partisans...La bulle médiatique va se dégonfler quand on s'apercevra qu'il n'aura pas les 500 signatures.