En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 4 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 5 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 5 jours
© REUTERS/Stephane Mahe
Si bien sûr, le terrorisme effraie les Français, si c'est bien un péril stratégique, là n'est pas au quotidien leur souci, leur angoisse.
© REUTERS/Stephane Mahe
Si bien sûr, le terrorisme effraie les Français, si c'est bien un péril stratégique, là n'est pas au quotidien leur souci, leur angoisse.
On cherche encore

SOS enlèvement, mais où est donc passé le sujet de l’insécurité au quotidien dans la campagne de la primaire ?

Publié le 25 novembre 2016
Dans les émissions télé et les programmes politiques, on a parlé des "fichés S", un peu du terrorisme... Schengen et contrôles frontaliers... La justice et les prisons, abstraitement - mais du calvaire des habitants des zones hors-contrôle, du pillage rural, pas un mot.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans les émissions télé et les programmes politiques, on a parlé des "fichés S", un peu du terrorisme... Schengen et contrôles frontaliers... La justice et les prisons, abstraitement - mais du calvaire des habitants des zones hors-contrôle, du pillage rural, pas un mot.

"Primaire de la droite" : le syndrome de Clinton

Lisons les programmes, voyons les émissions télévisées de la primaire à droite. Une fois de plus, la sécurité, la vraie, celle qui affecte la population française, surtout celle des zones périurbaines et campagnes, est oubliée.

Certes, on a eu des épisodes "sécurité" dans ces émissions et programmes, mais ce n'était pas ce qui ravage la France des banlieues et campagnes, plutôt ce que des journalistes de luxe qualifient de "sécurité" - et c'est tout différent.

Dans ces émissions et programmes, on a parlé des "fichés S", un peu du terrorisme... Schengen et contrôles frontaliers... La justice et les prisons, abstraitement - mais du calvaire des habitants des zones hors-contrôle, du pillage rural, pas un mot.

Or docilement, les candidats sur les plateaux et leurs conseillers en com' ont suivi cette assignation à regarder ailleurs, à éviter ce qui fâche, à ne pas faire-le-jeu-de...

Mais disent ces journalistes, nos questions tiennent aux "attentes des Français"... Sauf que, depuis trente ans, ces sondages-bidon ont toujours présenté comme "attentes" l'économique et le social - alors qu'invariablement, dans la vérité des faits, la sécurité s'imposait comme sujet majeur de campagne.

Voici une preuve de l'aveuglement de ces médias et politiciens : 20 Minutes, 19 novembre, "Primaires à droite : fiscalité, sécurité, fin des 35 heures... retrouvez les mesures-phares de chaque candidat" ; par ordre : Mme Kosciusko-Morizet, MM. Copé, Fillon, Juppé, Le Maire, Poisson et Sarkozy. Douze lignes chacun : pas UN mot sur la sécurité au quotidien des Français. Un non-sujet.

Or si bien sûr, le terrorisme effraie les Français, si c'est bien un péril stratégique, là n'est pas au quotidien leur souci, leur angoisse.

Lisons de près ces titres que ces journalistes de luxe, les poings sur les yeux, refusent de voir et de comprendre ; ces nouvelles qu'ils rejettent comme méprisables faits divers.

(octobre 2016) : "Toulouse : braquages en série dans les commerces de quartier"... "Une vache tuée par balle dans son pré puis découpée sur place"... "Un retraité poignardé à mort dans son camping-car"... Marseille : "la violence explose... hausse des braquages à domicile"... Nantes "Entre coups de feu à répétition et vols violents de smartphones"... "Une jeune fille de 17 ans dépouillée et jetée à la Seine"... Billy-Montigny (Nord) "Les habitants exaspérés par les dealers de drogue"... Vénissieux "Aux Minguettes, des policiers visés par des cocktails-Molotov"... Thiais "La buraliste-courage encore braquée"... Bretagne "Une nouvelle armurerie cambriolée"... Val-Fourré "Les forces de l'ordre attaquées par une centaine de jeunes... Des émeutiers ont tenté de détruire l'annexe de la mairie"... Grenoble "Un octogénaire et sa concierge séquestrés"... Tourcoing "Médecins urgentistes agressés avec une extrême violence". La Grande Borne (Viry-Châtillon-Grigny) "On ne peut plus entrer dans la ville, les gens ont peur".

Tout cela en un mois. Ces vies gâchées, ces drames et les médias-des-milliardaires figés dans un silence de mort.

Tel est l'état du terrain ; voyons plus large :

- Vols à main armée à domicile : + 19% de 2014 à 2015 (France métropolitaine),

- Braquages en général : 25 par jour (week-end inclus, 2015, Métropole),

- Pillage des campagnes : 11 000 vols par an, 30 par jour (doublement de 2005 à 2015),

- Cambriolages (résidence principale, métropole) : 463 000 en 2015, plus de 50 par 24 heures, week-end inclus.

- 110 000 voitures volées en 2015, plus de 300 par jour,

- Policiers blessés en mission, janvier à juin 2016 : 3 267, 544 par mois, 18 par jour  (+ 14% sur janvier-juin 2015),

Paris, janvier-septembre 2016 : 53 braquages à domicile (6 par mois),

Les victimes ? Les forces de l'ordre bien sûr, la population de base mais pas seulement : "Insultes et agressions en hausse chez les médecins"... "Les agressions contre le corps enseignant se multiplient"... "Un lycéen casse la mâchoire de son professeur en classe"...

Avis d'un criminologue à MM. Juppé et Fillon. Certes, ils sont passés par Viry-Châtillon, en solidarité avec les policiers brûlés vifs par des assassins. Mais c'est bien peu. Qu'ils fuient cette fatale connivence avec des médias qui se sont fracassés sur le Brexit et M. Trump. Que ces candidats songent à l'idole de 194 grands médias américains sur 200 que fut Mme Clinton. S'ils la copient, ils finiront comme elle.

(Comme d'usage, toutes nos sources et références sont disponibles sur demande)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires