En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

06.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

07.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

01.

Mesurer sa tension avec son iPhone

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 5 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 6 heures 3 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 9 heures 29 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 10 heures 24 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 11 heures 9 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 12 heures 7 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 14 heures 22 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 15 heures 10 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 15 heures 52 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 17 heures 39 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 5 heures 50 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 6 heures 26 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 9 heures 51 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 10 heures 45 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 11 heures 23 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 12 heures 29 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 14 heures 44 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 15 heures 36 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 16 heures 31 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 17 heures 29 min
Atlanti-culture

Coup de cœur de la semaine : une épopée foisonnante et une saga familiale profondément attachante

Publié le 13 novembre 2016
Avec son premier roman, "Désorientale", sur fond d'histoire vécue, le cheminement d'une famille de l'Iran des dictatures à la France, Negar Djavadi réussit vraiment un coup de maître. Chapeau !
Marie Ruffin pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Ruffin est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec son premier roman, "Désorientale", sur fond d'histoire vécue, le cheminement d'une famille de l'Iran des dictatures à la France, Negar Djavadi réussit vraiment un coup de maître. Chapeau !

Livre

Désorientale

de Négar Djavadi

Ed. Liana Levi

350 pages

L'auteur

Négar Djavadi est née en Iran en 1969 dans une famille d'intellectuels opposants aux régimes du Shah et de l'ayatollah Khomeiny. Elle fuit son pays à l'âge de onze ans avec sa mère et sa sœur pour s'installer à Paris.

Diplômée d'une école de cinéma bruxelloise, elle est aujourd'hui scénariste. 

"Désorientale" est son premier roman.

Thème

Kimiâ Sadr vit l'exil comme une longue mise à distance de sa culture, de sa famille, de son pays natal, l'Iran qu'elle a quitté pour la France, à l'âge de dix ans, avec sa mère et ses sœurs, pour retrouver leur père. Alors qu'elle attend, seule, à Cochin, une insémination artificielle, tous ses souvenirs remontent et la rattrapent.

Points forts

La forme choisie du monologue rend l'histoire de Kimiâ  encore plus personnelle et vibrante. Elle nous raconte l'histoire de sa famille sur trois générations; on vit près d'eux, on vit avec eux chaque moment, chaque événement au cœur de l'Iran du XXème siècle.

Culture et histoire politique s'entrecroisent. On trouve chaleur, passion, solidarité fusionnelle et exubérante,  vengeance, trahison, entre gravité, passion et humour.

Toute la kyrielle de personnages est formidable : l'arrière grand-père qui règne sur son harem, Nour, la grand-mère paternelle  autour de laquelle gravitent ses six enfants - Darius, et ses frères, chaque oncle appelé par son numéro dans la fratrie, l'oncle numéro 2 étant le plus attachant -, Emma, la grand-mère maternelle arménienne qui voit une fatalité déterminante dans la naissance de Kimiâ, puis chaque sœur de Kimiâ ; tous bouillonnent de vie, ayant des caractères plus ou moins forts ou fantasques.

Le couple emblématique de Darius et Sara est formidable d'amour, de courage, de résistance, dans le contexte d'opposition au régime en place, d'abord sous la domination du Shah et de l'impérialisme américain puis sous l'emprise et la tyrannie de Khomeiny. Luttes de pouvoir, lutte pour les libertés perdues.

Ca fuse dans tous les sens avec l'exubérance orientale et le raffinement persan,  avec le danger qui menace à chaque coin de rue où la Savak, la police secrète d'Etat, est en embuscade.

Et l'auteure conte avec un talent éblouissant les mille facettes et les failles de la famille, l'appartenance, le machisme, la maternité, l'exil, l'immigration et les difficultés d'intégration; avec, en particulier, la recherche d'identité et de reconstruction de Kimiâ dans le long chemin qu'elle parcourt pour se "désorientaliser", vivre et assumer ses différences.

Points faibles

Beaucoup d'allers et retours entre passé et présent: c'est touffu et désordonné diront certains, mais ça fait partie du charme et de l'originalité de cette histoire.

En deux mots

C'est un livre passionnant, prenant, attachant au vrai sens du mot, une épopée foisonnante et une grande saga familiale sur fond d'histoire vécue et documentée, de l'Iran des années 50/70 à la France d'aujourd'hui.

Très belle découverte pour ce premier roman qu'on ferme à regret. Allez-y, plongez...

Une phrase

Ou plutôt deux extraits :

- "Raconter, conter, fabuler, mentir dans une société où tout est embûche et corruption, c'est rester vivant. C'est déjouer la peur, prendre la consolation où elle se trouve, dans la rencontre , la reconnaissance, dans le frottement de son existence contre celle de l'autre. C'est aussi l'amadouer, la désarmer, l'empêcher de nuire. Tandis que le silence, eh bien, c'est fermer les yeux, se coucher dans sa tombe et baisser le couvercle."

- "Les êtres meurent et le temps fait son travail. Mais demeure ce regret, qui aboie parfois dans le ventre, d'avoir laissé des occasions en suspens comme des fils qui pendent d'un vêtement usé et sur lesquels pourtant il ne faut surtout pas tirer."

Recommandation

ExcellentExcellent

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires