En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

06.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 4 heures 53 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 6 heures 20 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 11 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 13 heures 1 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 15 heures 31 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 16 heures 26 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 16 heures 43 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 5 heures 37 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 10 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 12 heures 39 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 15 heures 3 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 15 heures 25 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 15 heures 42 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 16 heures 13 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 16 heures 31 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 16 heures 44 min
© Reuters
19 réacteurs nucléaires sont actuellement à l’arrêt en France, privant le parc EDF de 30% de sa capacité de production. Zut. Les contrôles renforcés de l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) ont imposé l’arrêt d’un paquet de réacteurs.
© Reuters
19 réacteurs nucléaires sont actuellement à l’arrêt en France, privant le parc EDF de 30% de sa capacité de production. Zut. Les contrôles renforcés de l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) ont imposé l’arrêt d’un paquet de réacteurs.
Congélation

Vers un hiver dans le noir et le froid ? Pourquoi l'arrêt des 19 réacteurs nucléaires risque bien de forcer les Français à réaliser des économies d’énergie...

Publié le 09 novembre 2016
Avec H16
Ah, la transition énergétique, que voilà une idée réjouissante ! Grâce à ce principe maintenant élevé en dogme, la France transite joyeusement vers de nouvelles aventures énergétiques alternatives, à base de coupures, de bagotage du réseau électrique, et de petits sourires politiques crispés.
H16
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
H16 tient le blog Hashtable.Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ah, la transition énergétique, que voilà une idée réjouissante ! Grâce à ce principe maintenant élevé en dogme, la France transite joyeusement vers de nouvelles aventures énergétiques alternatives, à base de coupures, de bagotage du réseau électrique, et de petits sourires politiques crispés.
Avec H16

L’idée de départ est, comme bien souvent en politique et dans ce pays, à la fois simple et complètement idiote : pour protéger Gaïa et les générations futures, rien de tel qu’obliger tout le monde à utiliser des énergies dites renouvelables qui pollueront Gaïa (mais différemment) et endetteront (à mort) les générations futures. Avec ce principe vient aussi l’idée, plus fine, de décentraliser la production d’énergie qui se heurtera constamment avec l’impérieuse nécessité d’un État fort qui contrôle absolument tout et interdira donc avec constance et acharnement toute tentative de décentralisation hors de son giron.

Bref, la transition énergétique, c’est un peu l’art de faire rentrer des cubes dans des cylindres à coup de maillet. Cette transition a été proprement mise en place et imposée en Allemagne et après plusieurs années, les retours d’expérience s’accumulent : c’est une folie (selon le vice-chancelier allemand) aux résultats qualifiés de dramatiques par différents experts du domaine.

Devant ce désastre, une conclusion s’impose : il faut absolument que la France la mette en place à son tour.

Grâce aux efforts combinés d’une ignorance assumée dans les principes technologiques et économiques de base, d’un gouvernement socialiste et le jeu nécessaire des alliances et renvois d’ascenseurs écologistes pour s’assurer d’un quinquennat tranquillou-bilou, c’est donc ce à quoi s’est employée la politicaillerie française avec, reconnaissons-le, un certain succès : les éoliennes et autres moulins à vent immobiles ont poussé comme des champignons, les panneaux photovoltaïques se sont multipliés sur des toits orientés plein nord, les subventions ont coulé à flot, les scandales se sont empilés et la transition énergétique a commencé, comme en Allemagne, à faire quelques dégâts.

Hiver 2016, nous y voilà doucement. Le parc nucléaire français se décrépit, honni tant par le gouvernement qui ne veut pas avoir même l’air d’y toucher que par à peu près tous ceux qui veulent avoir bonne conscience (c’est important, la bonne conscience, pour avoir les miches au chaud lorsque la bise d’hiver arrive).

On apprend ainsi que 19 réacteurs nucléaires sont actuellement à l’arrêt en France, privant le parc EDF de 30% de sa capacité de production. Zut. Les contrôles renforcés de l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) ont imposé l’arrêt d’un paquet de réacteurs. Zut, il va falloir utiliser les énergies alternatives pour compenser (par alternative, comprenez le charbon et le pétrole, les autres blagues écologistes ne permettant pas, même de loin, par beau temps avec un petit zéphyr idoine, de fournir la demande de 19 réacteurs nucléaires à l’arrêt).

À la sévérité (voulue ? nécessaire ?) de l’ASN, il faut ajouter une gestion du parc existant par EDF au moins aussi alternative que les énergies poussées par la transition rigolote de nos politiciens. Comme nous sommes en France, il faudra aussi tenir compte des actuels déboires d’EDF qui reprend à sa charge une bonne partie des soucis d’Areva, ce naufrage ô combien franco-français du capitalisme de connivence.

Bref, sauf à embaucher des centaines de milliers d’écologistes pédalomanes pour compenser, EDF se retrouve dans une situation délicate de devoir produire au moins autant d’électricité qu’aux hivers précédents avec nettement moins de réacteurs en ligne.

Peut-être est-ce réellement ça, la transition énergétique ?

En attendant, cet affaiblissement de la capacité de production d’électricité en France a des conséquences directes pour le particulier, à commencer par des prix nettement plus volatils et un accroissement de la dépendance du pays aux fournisseurs d’or noir. Notez que ce n’est pas grave, tant nos relations sont bonnes avec le Qatar et l’Arabie Saoudite, ces deux royaumes fort recommandables. Le consommateur, entre deux attentats, pourra donc se réjouir d’une facture qui augmente : c’est pour la bonne cause écologique.

Rassurez-vous cependant : la situation a été prise au sérieux par les plus hautes autorités de l’Etat, à commencer par Ségolène Royal, qui s’est voulue rassurante sur Europe 1 dernièrement :

"Non, il n’y a pas de risque de pénurie, mais (…) c’est mon rôle de mettre les fournisseurs d’électricité devant leurs responsabilités et c’est aussi une occasion extraordinaire de lancer une campagne sur les économies d’énergie"

C’est effectivement fort rassurant de savoir qu’il n’est pas de la responsabilité du gouvernement d’avoir choisi la transition énergétique et des productions intermittentes pour notre approvisionnement, tout comme il est tout à fait rassurant qu’une nouvelle campagne d’économies d’énergie soit lancée, campagne dont on sait qu’elle sera d’autant plus un succès qu’un réacteur éteint oblige les consommateurs à ne plus consommer du tout (malin !). Cet hiver, si vous n’avez plus de chauffage, dites-vous que la campagne d’économies bat son plein.

Et puis, c’est tout à fait rassurant de savoir que c’est Ségolène Royal qui devra gérer cette crise énergétique si jamais (Dieu nous en garde) elle devait advenir. N’a-t-elle pas amplement démontré sa chutzpah lorsqu’elle géra, de main de maître, la région Poitou-Charente en démontrant, par l’exemple, ce qu’économie veut dire ?

Parce que, pour Ségolène, la France doit absolument économiser (notez que l’économie des dépenses et dans la distribution de cadeaux pré-électoraux ne rentre pas dans la même case), comme tout pays du Tiers-Monde confronté à des soucis énergétiques.

Oh certes, on ne peut pas s’enorgueillir de gaspiller, mais a contrario, on ne peut pas non plus se réjouir de consommer toujours moins d’énergie, la diminution de cette consommation signifiant directement une diminution de notre richesse, de notre capacité à produire, à créer, à apporter à tous et chacun de quoi vivre ; il y a d’ailleurs une parfaite corrélation entre l’augmentation de la consommation d’énergie et la sortie de la misère, et une aussi belle corrélation entre la diminution de consommation d’énergie et l’effondrement d’une société.

Restons optimistes : puisqu’après tout et officiellement, le climat se réchauffe, nous aurons donc un hiver doux et clément dans lequel il ne nous sera guère utile de nous chauffer. EDF ne sera donc pas en sous-production. Le gouvernement pourra donc suivre sa tendance naturelle et continuer à transiter énergétiquement vers des niveaux plus bas. Et Ségolène réussit tout ce qu’elle entreprend. Tout se passera donc bien.

Cet article a également été publié sur le site d'H16, et est disponible ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 10/11/2016 - 13:59
qu'ils essaient, tiens, de nous couper le chauffage !!
bonjour les procès !!!
2bout
- 09/11/2016 - 13:56
Soyons logiques
Augmenter le coût de l'énergie nous conduira à réduire notre consommation d'électricité. Afin donc d'éviter toute rupture dans sa distribution comme dans cela se passerait dans un pays en voie de développement, conseillons à Ségolène de la taxer fortement pour cet hiver, étant par ailleurs certains que les taxes ainsi prélevées ne seront pas perdues pour tout le monde, encore moins en période de disettes futures.
foxlynn
- 09/11/2016 - 10:57
la politique
aucune vue à long terme, aucune étude d'impact ... mais des dogmes , des idéologies de la gabgie et bien sur des pots de vin .... la voilà la vérité ... Dutertre , Trump , les extrêmes en Autriche aux Pays Bas ... ça veut dire que le Peuple en a marre d'être méprisé, humilié et jamais écouté ou compris ... attention ... pour nous la France en 2017 ??