En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

02.

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

03.

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

04.

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

05.

Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente

06.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
décryptage > Media
Le journalisme est un foutu métier

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

il y a 14 heures 24 min
pépite vidéo > Politique
Enquête en cours
Jean Castex confirme qu'une attaque s'est produite "à proximité" des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 16 heures 45 min
pépites > France
Onzième arrondissement
Paris : attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 18 heures 37 min
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 20 heures 26 min
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 20 heures 59 min
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 21 heures 19 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 21 heures 35 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 22 heures 13 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 23 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 1 jour 14 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la ballerine pousse quelques notes et quand on doit se replonger dans la dolce vita : c’est l’actualité automnale des montres
il y a 16 heures 35 min
Environnement
Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente
il y a 18 heures 32 min
pépites > Politique
Justice
Le Rassemblement National face à un ex-salarié devant le tribunal de Nanterre
il y a 19 heures 58 min
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 20 heures 44 min
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 21 heures 9 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 21 heures 31 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 21 heures 52 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 23 heures 1 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 1 jour 13 heures
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 1 jour 15 heures
Bonnes feuilles

La laïcité doit-elle prendre des cours de religion ?

Publié le 30 octobre 2016
Les attentats terroristes et le spectre de la guerre civile nous ont pris à l’improviste. Comme en 1870 et en 1940, la France se découvre un ennemi qu’elle n’avait pas vu venir et qu’elle peine d’ailleurs à définir. La gravité des attentats tient aux faiblesses qu’ils révèlent et que nos élites ont laissé se creuser au fil des ans. Jean-Pierre Chevènement dessine la carte d’une confiance retrouvée. Le bateau France n’a besoin que d’un cap : un projet politique qui soit aussi un projet de civilisation. Extrait de "Un défi de civilisation", de Jean-Pierre Chevènement, aux éditions Fayard 2/2
Jean-Pierre Chevènement
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Chevènement est un homme politique.Ancien député et sénateur du Territoire de Belfort, ancien ministre (Recherche et Industrie, Education nationale, Défense, Intérieur), il a également été candidat à l'élection présidentielle de 2002,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les attentats terroristes et le spectre de la guerre civile nous ont pris à l’improviste. Comme en 1870 et en 1940, la France se découvre un ennemi qu’elle n’avait pas vu venir et qu’elle peine d’ailleurs à définir. La gravité des attentats tient aux faiblesses qu’ils révèlent et que nos élites ont laissé se creuser au fil des ans. Jean-Pierre Chevènement dessine la carte d’une confiance retrouvée. Le bateau France n’a besoin que d’un cap : un projet politique qui soit aussi un projet de civilisation. Extrait de "Un défi de civilisation", de Jean-Pierre Chevènement, aux éditions Fayard 2/2

La laïcité est-elle aveugle ?

La laïcité qui, il y a quatre décennies, en France, se sentait forte et assurée d’elle-même, se retrouve aujourd’hui déstabilisée par la violente offensive idéologique de ceux qui, de tout temps il est vrai, ont été ses adversaires et qui entendent tirer aujourd’hui parti de la présence, sur notre sol, de plusieurs millions de musulmans, dont les mœurs ne coïncident pas toujours avec les nôtres, pour ressortir leurs vieilles revendications de visibilité dans l’espace public. Certes, la présence musulmane est un fait, comme est un fait la prédominance dans le monde, y compris occidental, de sociétés "multiculturelles", organisées sur une base plus ou moins "communautariste" : il s’agit en quelque sorte de l’envers de l’universalisme laïque à la française, qui reste exceptionnel, même si cette exception est devenue relative. À l’échelle du monde, la laïcité doit compter avec un fait religieux massif : dans les pays d’islam (1,8  milliard d’hommes) et au-delà (hindouisme, catholicisme, évangélisme), en Afrique et aux Amériques. Il y a cependant une tendance générale à la sécularisation, très visible en Europe mais observable dans la plupart des pays "avancés". Peu de pays ont proclamé la laïcité comme principe d’organisation, mais la sécularisation progresse dans l’esprit public, même en Allemagne où, par le biais de l’impôt ecclésial, les Églises reçoivent chaque année la rondelette somme de 16 milliards d’euros ! La laïcité comme principe d’organisation sociale est minoritaire à l’échelle du monde. Est-ce à dire qu’elle n’a pas d’avenir ? Je crois le contraire, mais à condition qu’elle soit bien comprise et, surtout, bien expliquée.

Elle est accusée, par ceux qui la contestent le plus honnêtement, de ne pas faire sa place au phénomène religieux. La critique la plus argumentée parmi celles que j’ai lues vient de Jean Birnbaum et de Pierre Manent. Tous deux partent de l’effet de sidération exercé par les attentats terroristes sur l’opinion publique européenne, qu’il s’agisse de ceux de 2015 à Paris et de 2016 à Bruxelles et à Nice, après ceux de 2001 aux États-Unis. Les États-Unis ont réagi passionnellement après la destruction des "tours jumelles" de New York, chose compréhensible, au moins au niveau de l’opinion publique, mais qui a conduit à la décision irrationnelle du président George W. Bush d’envahir l’Irak dix-huit mois plus tard. Décision à tous égards désastreuse qui a fait tomber les États-Unis, à pieds joints, dans le piège tendu par Al-Qaïda. En France, la population a jusqu’ici réagi avec sang-froid.

Pourquoi nos sociétés laïques ne sont-elles pas mieux armées dans la longue durée ? Sont-elles incapables de penser le fait religieux ? Le religieux, nous explique Jean Birnbaum est une "manière d’être au monde, foi intime, croyance partagée". Il y aurait donc une autonomie et, même, une force autonome de la religion.

Extrait de "Un défi de civilisation", de Jean-Pierre Chevènement, publié aux éditions Fayard, octobre 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 30/10/2016 - 21:49
Que la laïcité était belle dans le catholicisme !
Maintenant, elle est dans le dur ! J'ouvre les 4 Évangiles, les Actes des Apôtres, les missives de saint-Paul, je ne lis rien qui aurait incité aux méfaits de l'Église. Car les défauts, ce sont les hommes. Si je lis le Coran, je vois tout ce que peut faire et imaginer un homme. Rien qui ne ressemble au Nouveau testament. Dommage ! C'est donc le seul livre qui n'a pas été l'objet d'un plagiat.
Deudeuche
- 30/10/2016 - 19:11
@Leucate
correct dans les années 70 le problème c'était le communisme et son pacte de Varsovie à 42 divisions blindées face à l'ouest, puis les SS20; nous, nous avions les pacifistes. Nous les avons toujours leurs enfants spirituels étant les islamo-gauchiste. Plus ça change plus ça continue.
Leucate
- 30/10/2016 - 16:43
@Outre Vosges (suite)
Alexandre de Marenches, (Porthos), ancien officier d'Etat major de Juin qu'il avait rejoint en Algérie en passant par l'Espagne, avait dirigé pendant onze ans les services secrets français sous deux présidents, Pompidou et Giscard d'Estaing, un record de longévité dans ce poste particulièrement exposé.
En 1986, il confie un certain nombre de souvenirs à Christine Ockrent qui en tire un livre, "dans le secret des princes". De Marenches est également l'auteur d'un traité de géopolitique.
Il est amusant de relire ce qu'il disait sur l'ayatollah Khomeiny:

""Le petit livre vert de Khomeiny est incroyable ! quand je pense qu'il est le chef d'une des puissances importantes du monde et qu'il a publié un ouvrage où il explique très sérieusement que, si par exemple, vous avez eu des privautés corporelles avec votre bourricot, il faut ensuite faire attention au moment où vous allez faire subir le même traitement à votre femme ou votre petite amie...Que son Eminence se mêle de techniques de ce genre, cela dépasse l'entendement du monde occidental ! Voilà le personnage avec qui nous devons négocier et qui vit toujours au XI° siècle..."""