En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

02.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

06.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

07.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 2 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 6 heures 56 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 7 heures 39 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 9 heures 11 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 12 heures 4 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 13 heures 25 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 13 heures 48 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 14 heures 25 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 15 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 15 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 6 heures 37 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 7 heures 12 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 8 heures 8 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 10 heures 24 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 12 heures 40 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 13 heures 39 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 14 heures 11 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 14 heures 49 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 15 heures 19 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 16 heures 27 min
© Reuters
Steve Jobs a notamment confié à son proche collaborateur qu'il était "aussi fier des idées qu'il n'avait pas concrétisées que des projets qu'il avait réalisés".
© Reuters
Steve Jobs a notamment confié à son proche collaborateur qu'il était "aussi fier des idées qu'il n'avait pas concrétisées que des projets qu'il avait réalisés".
NO WAY

Pour réussir votre vie professionnelle, apprenez à dire "non" comme Steve Jobs

Publié le 12 octobre 2016
Savoir dire "non" aux propositions de ses collaborateurs est un exercice difficile qui requiert un certain savoir-faire, en particulier dans le monde de l'entreprise. Mais une fois maîtrisé, c'est un précieux atout pour réussir une carrière professionnelle.
Didier J. Durandy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après un début de carrière à la Citibank de New York, puis dans le groupe Société Générale à Londres, Didier J. Durandy a créé le cabinet Grant Alexander à Londres, puis Paris, avant de se consacrer à la recherche, à la formation et au consulting en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Savoir dire "non" aux propositions de ses collaborateurs est un exercice difficile qui requiert un certain savoir-faire, en particulier dans le monde de l'entreprise. Mais une fois maîtrisé, c'est un précieux atout pour réussir une carrière professionnelle.

Atlantico : Selon le témoignage d'un de ses proches et ancien collègue Jonathan Ive, l’une des clés du succès de Steve Jobs a été de savoir dire "non" à certaines bonnes idées pour pouvoir se concentrer sur des projets plus "importants". D'après vous, devrions-nous apprendre à dire "non" plus souvent au cours de nos vies professionnelles, même lorsqu'une nouvelle idée nous parait bonne ? Est-ce une des clefs de la réussite professionnelle ? 

Didier J. Durandy : Ce qui est intéressant dans le "non" et dans le "oui", c’est la faculté de réfléchir. C’est-à-dire que dans une équipe, ce qui est frustrant, c’est quand le décideur dit "non" de façon abrupte. Ce "non" ne permet pas de s’exprimer et ne donne pas libre cours à une réflexion constructive qui nous permettra d’avancer et de trouver autre chose de mieux. Le "non", au contraire, doit servir de rebond vers d’autres décisions, et ce en fonction des raisons pour lesquelles nous avons dit "non".

Il existe deux raisons pour lesquelles il ne faut pas que le "non" soit catégorique. La première, c’est que cela n’aide pas à la réflexion. La seconde : dire "non" est démotivant. Il faut considérer le non comme un moyen de réflexion et de motivation. Par exemple, la personne à qui l’on dit "non" doit continuer de proposer, car un jour, sa proposition se transformera en "oui". C’est un moyen de trouver des solutions et d’avancer.

En ce qui concerne le non et le oui, qui est l’étape centrale de mon processus de décision, il existe trois grandes étapes de décision : la préparation, le choix et l’application. Le choix consiste en deux décisions. Soit "oui", soit "non". Mais pour que le choix ait de la valeur, il est nécessaire que la préparation ait été bien faite. Et pour que celle-ci soit bien faite dans une équipe, il faut solliciter les bonnes personnes. Les choix qui sont faits ne tiennent souvent pas compte des plus-values, des talents ou de l’expérience des collaborateurs de l’entreprise. Cela n’est bénéfique pour personne car il est nécessaire que toutes les forces vives de l’entreprise, peu importe leur fonction et leur hiérarchie dans l'entreprise, participent à l’étude d’une décision à prendre, de façon à que celui qui la prendra puisse prendre en compte tous les éléments à sa disposition. Il s’agit de donner une décision en connaissance de cause et en ayant sollicité les bonnes personnes au bon moment.

Steve Jobs a notamment confié à son proche collaborateur qu'il était "aussi fier des idées qu'il n'avait pas concrétisées que des projets qu'il avait réalisés". Comment Steve Jobs arrivait-il selon vous à évaluer s'il fallait concrétiser une bonne idée ou pas ? Quels critères prenait-il en compte ? Est-ce judicieux de les appliquer à notre vie professionnelle ?

Il est d’abord nécessaire que les collaborateurs fassent un maximum de proposition. Et ensuite, il faut que la réponse, négative ou positive, soit motivante. Si la réponse est trop catégorique, comme par exemple, “Non, cette idée est stupide”, notre collaborateur ne souhaitera plus faire de propositions, ce qui est contre-productif. La personne en charge doit justifier la raison de cette décision. C’est un moyen pour l’équipe de mieux savoir ce que cette personne veut et de connaître sa vision des choses.

Parmi les critères pour évaluer si l’on doit dire "oui" ou "non", il y a des critères financiers (pas assez de moyens pour réaliser un projet), techniques (pas le bon matériel pour effectuer une tâche) et temporels (pas assez de temps pour lancer un projet) à prendre en compte. L’instinct est quelque chose que l’on doit prendre en compte, mais avec une certaine parcimonie et une certaine expérience des événements, en particulier lorsqu’il s’agit de prendre une décision difficile à critère ou paramètre identiques.

Quelles autres méthodes que celles de Steve Jobs conseillez-vous pour réussir à savoir s'il faut concrétiser une bonne idée professionnelle ou pas ?

Je dirais qu’il est nécessaire d’adopter une position de “visionnaire” qui nous permette d’avoir une vision globale des projets ou des événements. Bien souvent, les décisionnaires prennent des décisions après que leur travail soit terminé, généralement le vendredi, lorsque tout le monde est fatigué. Au contraire, il faut consacrer d'avantage de temps à l’avenir et aux projets et s’en charger au plus tôt, le lundi matin par exemple.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires