En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
Le drame de Damas

Le grand vide... La Syrie face à l'absence de candidat crédible pour remplacer Bachar el Assad

Publié le 07 février 2012
Le bilan des morts s'alourdit chaque jour un peu plus en Syrie. Bachar el Assad, soutenu par la Russie et la Chine, résiste jusqu'à présent aux multiples tentatives de déstabilisation occidentales. Et même si L'Europe et les Etats-Unis réussissaient à en finir avec le régime, l'ombre du Raïs pourrait toujours planer sur le pays.
Jean-Marie Quéméner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marie Quéméner est Rédacteur en chef pour Canal +Il est l'auteur de « Dr Bachar, Mr Assad » (Encre d’Orient, 2011) 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le bilan des morts s'alourdit chaque jour un peu plus en Syrie. Bachar el Assad, soutenu par la Russie et la Chine, résiste jusqu'à présent aux multiples tentatives de déstabilisation occidentales. Et même si L'Europe et les Etats-Unis réussissaient à en finir avec le régime, l'ombre du Raïs pourrait toujours planer sur le pays.

Le régime syrien se noie dans le sang. Celui de son peuple. Les comptes, un peu vains, affichent 6 000 morts. Une « estimation » impossible à vérifier. Un « à peu près » faisant fi d’autres veuves, d’autres orphelins, forcément oubliés dans un « bilan » qu’il faut bien donner mais qui ne représente quune échelle de valeur fragile appliquée à l’horreur d’un lent massacre.

Bachar el Assad dort bien. On l’imagine. Sans doute un peu perdu, un brin déstabilisé, aveuglé dans le somptueux isolement de l’égo marbré et soyeux d’un dictateur. Bien sûr on s’agite autour de lui, les cartes d’état-major, les déploiements de troupes, les zones clé et les points stratégiques balaient les chiffres morbides. La Syrie est isolée et ses Raïs l’aiment ainsi. Elle demeure pour eux le centre du monde, comme pouvait l’être la gare de Perpignan pour Dali. Surréaliste.

Les gesticulations françaises ? Une pitoyable tentative pour retrouver le lustre du mandat que le pays a exercé sur la Grande Syrie. Les bruits de bottes turques ? L’Ottoman pense à ses Kurdes et, lui aussi, garde le souvenir doux amer de son empire. La Ligue arabe ? Une invention syrienne dissoute dans le même acide qui a rongé le panarabisme. Les Nations Unies ? Un entrelacs douteux de combinazzione internationales…

Bachar dort bien. Son peuple meurt. Et après ? Jusqu’où peut-on tenir l’intenable ? Qui (ou quoi) pour arrêter le maître de Damas ?

L’opposition interne, politique et militaire, tente de coordonner ses efforts. Le dialogue reste difficile entre militaires et intellectuels et ceux-là ne sont pas entendus d’une jeunesse, la moitié de la population syrienne, qui refuse désormais le simple vocabulaire d’apparatchiks d’un régime qu’elle voudrait ancien.

Les puissances occidentales appliquent la jurisprudence Al Capone. Elles frappent au porte-monnaie. L’Iran, la Russie et le Liban voisin compensent et servent de caisses noires.

Français et Américains cherchent désespérément un jeune capitaine capable d’emporter le régime dans un putsch. Quitte à recréer une nouvelle dynastie de Raïs.

Une intervention militaire mettrait le feu au baril de poudre proche-oriental. Et la « rue arabe » du Quai d’Orsay  mesure le risque de voir les Syriens se réunir autour de leur bourreau pour lutter contre « l’étranger ».

La solution ? Elle est connue de tous : Bachar doit partir. La réalité ? Bachar ne partira pas. Sa famille tient le pouvoir depuis 1963. Les Assad s’imaginent en ciment de la Syrie. L’Etat, c’est eux. La révolution, c’est l’anarchie. Il n’existe de dictature qu’aveugle… Le doute ne peut être une option puisqu’il induit une part de renonciation. 

Et quand bien même Bachar el Assad, sa famille, ses amis, le parti Baath, les cercles d’obligés et d’affairistes qui gangrènent le pays disparaitraient-ils d’un coup de baguette magique… Quid du « Régime » syrien ?

C’est la victoire ultime de Bachar el Assad : il ne survivra peut-être pas aux tueries qu’il ordonne mais son régime peut lui survivre. Il s’accroche à cette certitude parce qu’elle lui offre son meilleur alibi : il incarnerait la Syrie. Il en est la chair. Il en boit le sang. Il faudra une autre incarnation, plus démocratique, pour que le régime meure enfin. Certainement pas demain.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
honduras
- 07/02/2012 - 21:17
bhl
c'est simple un petit coup de fil à BHL et dans les trois mois le régime islamique fondamentaliste sera installé.