En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 15 min 24 sec
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 1 heure 25 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 2 heures 4 min
décryptage > France
Appel aux autorités

Dans la peau d’un autiste

il y a 2 heures 29 min
pépites > Politique
Police
Emmanuel Macron aurait été choqué par la vidéo montrant un producteur de musique frappé, et aurait recadré Gérald Darmanin
il y a 3 heures 2 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 3 heures 28 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 3 heures 45 min
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 4 heures 31 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 4 heures 59 min
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 5 heures 42 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 50 min 15 sec
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 1 heure 50 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 2 heures 5 min
light > Culture
Star
Isabelle Huppert meilleure actrice du monde au XXIe siècle selon le New York Times
il y a 2 heures 37 min
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 3 heures 13 min
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 3 heures 33 min
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 4 heures 8 min
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 5 heures 17 min
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 21 heures 24 min
THE DAILY BEAST

Virginia Raggi renonce à la candidature de Rome pour les JO de 2024 (et Paris serait bien inspiré de s’intéresser à ses motivations)

Publié le 30 septembre 2016
Au vu des problèmes de la ville éternelle, il est logique que la nouvelle maire pense qu’il y a d’autres priorités que cette coûteuse candidature.
Barbie Latza Nadeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbie Latza Nadeau, est chef du bureau de Rome pour The Daily Beast.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au vu des problèmes de la ville éternelle, il est logique que la nouvelle maire pense qu’il y a d’autres priorités que cette coûteuse candidature.

Copyright The Daily Beast – Barbie Latza Nadeau - Rome

Quand on arrive dans la ville éternelle, il suffit de 10 secondes pour comprendre que l’ancien centre du monde est proche du K.O. Entres les tas d’ordures, les graffitis, les transports publics inefficaces, et les luttes internes au sein de la nouvelle équipe municipale, on ne sait pas ce qui est le pire.

La nouvelle maire de la ville, Virginia Raggi, dont la victoire a été un succès majeur pour le Mouvement 5 Etoiles, ne cesse de rencontrer des difficultés depuis qu’elle a été élue en juin dernier, des difficultés qu’elle a elle-même aggravées en choisissant un patron qui n’a pas les mains très propres pour diriger le service de ramassage des ordures.

Mercredi, Virginia Raggi a fait quelque chose qui devrait finalement lui attirer plus de soutiens que d’ennemis. Elle a annoncé qu’elle ne soutiendrait pas la candidature de Rome pour les Jeux Olympiques d’été de 2024, qualifiant le budget nécessaire de 6 milliards d’euros "d’irresponsable, insoutenable, et inabordable".

"Cette ville est invivable, c’est de cela que nous devons nous occuper" a ajouté Virginia Raggi lorsqu’elle a annoncé sa décision après des semaines de rumeurs selon lesquelles elle ne soutiendrait pas cette candidature. 

"Compte tenu des éléments en notre possession, ces Jeux Olympiques ne seraient pas supportables, ils ne nous apporteraient que des dettes. Les Romains ne veulent plus payer pour construire des cathédrales dans le désert".

En clair, il n’y aura ni pain ni jeux du cirque, comme ceux organisés par les empereurs romains pour détourner l’attention des citoyens lorsque les choses allaient mal.

Virginia Raggi a cité une récente étude de l’université sur le rapport coût-efficacité de l’accueil des Jeux Olympiques, qui soulignait le fait que les Jeux d'été sont connus pour augmenter l’endettement des villes hôtes. "Les Jeux Olympiques ont le taux moyen de dépassement de budget le plus élevé de tout type de méga-projet. En outre, il y a systématiquement des dépassements de coûts, sans exception ; alors que ce n’est le cas pour aucun autre type de méga-projet".

Londres 2012 a coûté 15 milliards de dollars, plus de trois fois le budget initial. Rio 2016 a coûté beaucoup moins, mais se retrouve avec une dette de 4,6 milliards de dollars. Et les 11 milliards de dollars qu'Athènes a payés pour accueillir les jeux de 2004 sont toujours considérés comme l'un des facteurs qui a contribué à ce que la dette publique de la Grèce échappe à tout contrôle. La seule ville hôte qui a gagné de l’argent dans l’histoire récente, c’est Los Angeles en 1984 : 150 millions de dollars parce qu’il y a eu très peu d'installations sportives à construire.

Los Angeles est à nouveau en compétition pour 2024 contre Budapest et Paris, qui reste considérée comme la favorite en dépit des problèmes de sécurité actuels. Boston et Hambourg en Allemagne, ne sont plus candidats en raison d'un manque d'adhésion de la population, comme à Rome.

Le Premier ministre italien Matteo Renzi avait initialement signé pour soutenir la "candidature de retour" quand elle a été proposée, puis il décidé de ne pas participer à l’aventure. La mairie de Rome doit approuver officiellement le retrait de la candidature, dans les prochains jours. Cela ne signifie pas que le Comité olympique italien doive abandonner sa candidature mais le manque de soutien de la maire d'une ville candidate sonne certainement le glas de tout projet de ce genre.

Mme Raggi devait rencontrer le président du Comité olympique italien Giovanni Malago, qui avait fait pression sur elle et poussait la candidature de Rome malgré l’accumulation de problèmes. Mercredi 21 septembre, elle l’a fait attendre 45 minutes avant d’annuler officiellement la réunion. Pendant ce temps-là, elle a été vue en train de déjeuner avec certains de ses collègues dans une trattoria près la gare.

Giovanni Malago a affirmé que son pari de 6 milliards de dollars créerait des emplois et aiderait la ville à retrouver une partie de son ancienne gloire. Le plan comprenait l'utilisation d’installations pré-existantes pour environ 70 pour cent des sites, y compris des anciennes ruines romaines et même l'ancien Colisée romain pour des événements comme les cérémonies de remise des médailles. Mme Raggi, de son côté, répète que la ville paye encore pour rembourser la dette contractée pour organiser les Jeux de 1960.

Dans une conférence de presse organisée à la hâte, Giovanni Malago a critiqué Mme Raggi pour avoir laissé des considérations financières - sur la façon de payer pour les Jeux, - guider sa décision. "Ne parlez pas de choses que vous ne connaissez pas" a-t–il déclaré, notant qu’une bonne partie du budget de 27 millions de dollars a déjà été dépensée pour des opérations de promotion.

Virginia Raggi reste convaincue que la ville n’a pas les moyens de se payer les Jeux Olympiques. "Nous avons un projet beaucoup plus ambitieux pour Rome que celui des Jeux de 2024. Nous voulons améliorer les services, redonner aux citoyens une ville qui soit au niveau de n’importe quelle autre capitale européenne".

Pour les Romains qui supportent des gestions municipales inefficaces et subissent le scandale de la mafia depuis des années, une ville habitable est un bien plus un cadeau que n’importe quelle médaille d’or, même si cela paraît un projet à beaucoup plus long terme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hermet
- 30/09/2016 - 12:47
Non au JO
Oui au JO à LA
von straffenberg
- 24/09/2016 - 17:35
A t elle une émule ....?
Pour remplacer Hidalgo elle serait la bienvenue pour distiller un peu de bon sens dans les projets sans "fonds " de notre mairesse parisienne .
brennec
- 24/09/2016 - 14:36
La maire de rome est une louve!
Et elle a raison.