En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

04.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 19 min 41 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 29 min 3 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 49 min 21 sec
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 14 heures 11 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 46 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 15 heures 42 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 58 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 13 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 21 heures 13 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 22 min 53 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 47 min 42 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 57 min 28 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 10 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 30 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 15 heures 13 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 45 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 19 heures 38 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 58 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 21 heures 22 min
© Reuters
© Reuters
THE DAILY BEAST

Comment l'Europe traque les terroristes dans les camps de migrants

Publié le 21 septembre 2016
Surveillance, écoutes électroniques, opérations secrètes et des réfugiés qu’il faut faire parler : pour l’instant, ce sont les mesures efficaces pour extirper les djihadistes dangereux.
Barbie Latza Nadeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbie Latza Nadeau, est chef du bureau de Rome pour The Daily Beast.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Surveillance, écoutes électroniques, opérations secrètes et des réfugiés qu’il faut faire parler : pour l’instant, ce sont les mesures efficaces pour extirper les djihadistes dangereux.

Barbie Latza Nadeau. Copyright The Daily Beast.

Rome - Lorsqu’on évoque les centaines de milliers de réfugiés qui ont atterri en Europe l’année dernière, la frontière est souvent très fine entre la pitié et la peur. D’un côté, il est difficile de ne pas ressentir un torrent de sympathie à la vue de bébés nés lors de périlleuses missions de secours ou des cadavres d’enfants balayés par les vagues. Tout comme il est aussi difficile de ne pas sentir de la méfiance et de la colère lorsqu’on entend qu’une fois de plus, des supposés djihadistes se trouvaient parmi les réfugiés légitimes. Cette semaine, trois présumés djihadistes ont été arrêtés dans la région allemande de Schleswig-Holstein. Ils étaient soupçonnés d’être des agents de Daech.

D’après les documents fournis par la justice allemande, les trois hommes sont Mahir a-H, 17 ans ; Ibrahim M, 18 ans et Mohamed A, 18 ans. Ils seraient arrivés en Europe l’année dernière via la Turquie et la Grèce, durant l’une des vagues migratoires à destination de l'Allemagne. En tant que Syriens, leurs dossiers de demande d’asile politique sont traités plus rapidement. Mais avant de mettre tous les réfugiés dans le même sac, celui des terroristes, il est important de noter qu’il aurait été impossible de faire tomber ces trois hommes si d’autres réfugiés n’avaient pas tiré le signal d’alarme il y a plusieurs mois déjà.

D’après un porte-parole de la BKA, le service de contre-espionnage allemand, les trois hommes essayaient de recruter des hommes qui attendaient le traitement de leurs dossiers. Le trio a alors été signalé par des hommes qu’il essayait de recruter. Depuis, les trois hommes ont été mis sous surveillance pendant des mois, ce qui a permis aux autorités de collecter des informations de grande valeur et d’élargir la connaissance du réseau.

Il arrive également que lorsqu’ils vivent dans des camps en attendant de régulariser leurs statuts, les migrants et les réfugiés soient souvent sujets à des pratiques qui violent leurs vies privées. Des actes qui ne seraient ni acceptés ni acceptables pour un citoyen lambda. Les services de contre-terrorisme en Italie, qui s’occupent également de la mafia, ne cachent même pas le fait que les téléphones des migrants sont souvent sur écoute et qu’il y a même parfois des agents infiltrés en tant que faux migrants dans les principaux centres d’accueil afin de surveiller et de collecter du renseignement.

Dans le port d’Augusta en Sicile, d’anciens réfugiés travaillent avec les autorités locales pour identifier et intercepter les extrémistes. Un homme se faisant appeler Leo a déclaré au Daily Beast qu’il était capable de reconnaitre un faux réfugié au bout de dix minutes de conversation. "Soit ils ne connaissent pas le dialecte de la région de laquelle ils sont supposés venir, soit ils tombent immédiatement dans le piège lorsque je commence à me plaindre de l’Occident", dit-il. Son job est de se fondre dans les groupes d’hommes réfugiés qui ont été séparés de leurs familles et de commencer à parler avec eux. Les autorités italiennes emploient également des Nigérians, des Afghans et des Irakiens, selon les populations trouvées sur les bateaux. Une information cruciale glanée lors de telles opérations d’infiltration : les services allemands sont certains que les trois hommes arrêtés cette semaine venaient de Leros en Grèce et qu’ils étaient sur le même bateau que deux des kamikazes qui ont commis les attentats meurtriers du 13 novembre à Paris. Un kamikaze a été identifié par ses empreintes digitales après les attentats du 13 novembre, qui correspondent à celles d’un homme, lle M Al-Mahmoud. Il était l'un des réfugiés, dans le même bateau grec que les hommes arrêtés cette semaine. Au moins un des trois hommes aurait un lien avec le groupe responsable de l’attaque d’aout 2015 dans un TGV Thalys en direction de Paris. Les autorités allemandes affirment que le lien avait été fait bien avant les arrestations, grâce notamment aux témoignages de vrais réfugiés qui ont voyagé avec les cinq hommes.

En récompense de cette coopération, le témoin principal a été transféré vers un autre pays et a vu sa demande d’asile acceptée. Ce qui complique la chasse aux terroristes parmi les vrais réfugiés est l’essor d’une véritable industrie du faux documents depuis le début de la crise migratoire. Les faux documents feraient passer n’importe qui, ou presque, pour un migrant légitime. Le mois dernier, Europol a trouvé une cache de faux documents dans un camp de réfugiés en Grèce. Son but était apparemment de fournir des documents à des combattants étrangers venus combattre sur le sol européen.

Au printemps dernier, un Irakien a été arrêté en Italie, suspecté de faire du trafic d’armes et de faux documents pour les mêmes buts. Les autorités pensent également qu’il existe des réseaux de trafic humain spécialisés dans le passage des terroristes vers l’Europe parmi de vrais réfugiés. "Tout porte à croire que c’est le même réseau de passeurs qui était derrière les attentats de Paris et qui a également aidé les trois hommes à venir en Allemagne" a déclaré le ministre de l’Intérieur allemand, Thomas de Maizière, lors de la conférence de presse sur les arrestations de la semaine dernière. Il a dit qu’il y avait au moins 520 "combattants potentiels" rien qu’en Allemagne et a expliqué comment certains s’organisaient en petites unités qui se cachaient parmi les réfugiés tout en recevant les ordres du commandement de Daech. D’autres, a-t-il déclaré, sont des "loups solitaires" recrutés sur le trajet ou une fois dans les camps. D’autres encore vont au Moyen-Orient pour s’entrainer et reviennent en Europe pour commettre des attentats. "Certains opèrent seuls ; d’autres s’inspirent spontanément d’autres attentats et enfin d’autres reviennent de zones de crise". Un peu plus de 28% des 298 009 migrants et réfugiés arrivés en Europe par la mer cette année viennent de Syrie, d’après l’agence des Nations Unis pour les réfugiés UNHCR. Le reste vient de zones de conflits comme l’Afghanistan, l’Irak, le Nigéria et l’Erythrée. Il y a des palestiniens et des Soudanais aussi. 54% sont des hommes et le reste sont des femmes et des enfants.

Frontex, l’organisation européenne en charge de la surveillance des frontières, et qui surveille notamment la Méditerranée en coopération avec la marine italienne, a prévenu depuis longtemps de la possibilité de voir arriver des terroristes parmi les migrants. C’est pour cette raison que l’agence est opposé aux opérations du type Mare Nostrum lancée par l’Italie car elle créé un "effet d’attraction". Frontex pense que la seule solution est de renvoyer les bateaux. "Les attentats de Paris en novembre 2015 ont clairement montré que l’arrivée de migrants illégaux pouvait être utilisée pour mener des opérations terroristes sur le sol européen" disait le rapport d’analyse des risques de Frontex pour 2016. "Deux des terroristes impliqués dans les attaques étaient entrés illégalement précédemment via Leros et avaient été enregistrés par les autorités grecques. Ils avaient présentés de faux passeports syriens pour accélérer leur processus d’enregistrement."

Ce n’est pas étonnant que l’Europe soit divisée entre se protéger et sauver des vies et procurer de une aide humanitaire à ceux dans le besoin. "Ce n’est pas juste de jeter la suspicion sur tous les réfugiés" dit de Maizière. "Mais le fait est que nous avons des réfugiés qui viennent ici en tant que terroristes potentiels". Les autres, bien sûr, méritent une compassion légitime. Le plus difficile est de faire la différence pour protéger les uns dans un groupe et pour protéger l’Europe des autres.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MIMINE 95
- 21/09/2016 - 13:50
ATITRE D'INFORMATION
[www.immigration.interieur.gouv.fr/content/download/.../file/IM_80-81_refugies.pdfInfos migrations - 13 % des nouveaux migrants sont des réfugiés]
Parmi les nouveaux migrants, 13 % sont des réfugiés. Si cette proportion est à peine plus importante que la migration
professionnelle (9 %), elle est moindre en comparaison de la migration familiale qui constitue 72 % des nouveaux migrants.
Contrairement à l’ensemble des nouveaux migrants pour lesquels les femmes sont majoritaires (elles représentent 52 % des
nouveaux migrants) [2], près de six réfugiés sur dix sont des hommes (tableau 1).- L’enquête ELIPA a été réalisée par la DGEF (ministère de l’intérieur, France) et cofinancée par les fonds européens (Commi s s ion européenne). Numéro 80-81 – décembre 2015
vangog
- 21/09/2016 - 13:02
J'ai arrêté à "des cadavres d'enfants balayés par
les vagues"...quand va-t-on avoir des compte-rendus de journalistes sérieux, plutôt que ceux de bécasses activistes de mouvements droidelhommistes, qui sont les premières responsables de ces exodes et de ces manipulations puériles?
ikaris
- 21/09/2016 - 12:54
Intéret douteux de l'article
Qu'un site gaucho américain fasse un reportage sur la façon dont on surveillerait les migrants, c'est pas un peu se regarder le nombril au téléscope ? Daily Beast parle déjà très mal de la situation américaine en étant sur place alors qu'on ne leur demande pas en plus de faire des reportages à distance sur l'Europe, c'est ubuesque !