En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

02.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

03.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

04.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

Vers une nouvelle grande vague de froid sibérien sur la France ?

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

05.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

06.

Olivier Duhamel bénéficiait d'un réseau d'influence et de puissantes protections

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 17 heures 33 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 22 heures 11 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 23 heures 6 sec
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 23 heures 37 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 jour 15 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 jour 52 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 jour 2 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 20 heures 31 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 22 heures 24 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 23 heures 21 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 23 heures 53 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 jour 29 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 jour 2 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 jour 2 heures
© Reuters/KCNA KCNA
© Reuters/KCNA KCNA
Mystère

On croyait cet Américain mort en 2004, en réalité il aurait été kidnappé par la Corée du Nord pour enseigner l'anglais à Kim Jong-un

Publié le 02 septembre 2016
David Sneddon, qui a disparu en Chine sans laisser de traces en 2004, vivrait aujourd'hui à Pyongyang avec une épouse et des enfants.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Sneddon, qui a disparu en Chine sans laisser de traces en 2004, vivrait aujourd'hui à Pyongyang avec une épouse et des enfants.

Un étudiant américain qui serait mort soudainement en Chine en 2004 aurait été retrouvé vivant en Corée du Nord. Il aurait été kidnappé pour servir de précepteur à Kim Jong-un.

C'est une histoire incroyable. David Sneddon, étudiant de 24 ans, a disparu dans la province du Yunnan en Chine, sans laisser de trace. La police chinoise a classé l'affaire comme un accident de randonnée et il a été déclaré mort. Mais selon Choi Sung-yong, dirigeant de l'Union des familles des enlevés de Corée du Sud, il a été kidnappé par le régime Nord-coréen pour enseigner l'anglais à Kim Jong-un, alors héritier du régime. L'affaire a été rapportée ce mercredi 31 août par Yahoo News Japan. Selon Choi, Sneddon vivrait aujourd'hui à Pyongyang, où il enseignerait l'anglais et aurait une épouse et deux enfants.

Une disparition mystérieuse

La dernière fois où Sneddon a été vu vivant, c'était le 14 août 2004, à un restaurant coréen pas loin des Gorges du Saut du tigre. Il s'agit d'un lieu de randonnée prisé, mais également un point connu de la filière d'exfiltration de réfugiés Nord-coréens vers l'Asie du Sud-Est. Il a été déclaré disparu le 25 août, lorsqu'il n'est pas venu à l'aéroport à Séoul, où il devait accueillir son frère.

Les parents du jeune homme n'ont jamais cru l'histoire officielle. "Au départ, on a cru que la Chine l'avait enlevé parce qu'ils croyaient qu'il était impliqué dans l'exfiltration de réfugiés Nord-coréens, car un de ses compagnons de voyage avait donné des cours particuliers à une famille Nord-coréenne à Pékin", ont-ils expliqué au Daily Mail.

En 2011, ils ont été contactés par un certain Chuck Downs, du Comité pour les droits de l'homme en Corée du Nord, qui avait appris sa disparition par un des amis de Sneddon. Ils ont découvert que le kidnapping d'étrangers par la Corée du Nord, surtout en Asie, n'était pas un phénomène aussi rare qu'on aurait pu le croire.

Après avoir parlé de la disparition de leur fils sur une station de radio, ils ont reçu un coup de fil, d'un citoyen américain vivant en Corée du Sud. "Il a dit : 'ma femme était une réfugiée donc je suis en lien avec la communauté des gens qui ont quitté la Corée du Nord. Ils me disent qu'il y a quelqu'un qui correspond à la description de votre fils, et qu'il enseigne l'anglais à Pyongyang.'"

La nouvelle investigation de Yahoo News Japan confirmerait la rumeur, même s'il n'y a évidemment aucune certitude.

Pas un coup d'essai

L'enlèvement d'étrangers est une pratique relativement courante du régime Nord-coréen. Selon des statistiques Sud-coréennes, environ 3 800 citoyens Sud-coréens auraient été kidnappés depuis l'armistice en 1953, et 480 seraient encore détenus par le régime. Le cas le plus connu est celui de Choi Eun-hee, une actrice de cinéma qui fut kidnappée sur les ordres personnels de Kim Jong-il pour jouer dans des films de propagande du régime.

Entre 1977 et 1983, le régime Nord-coréen a régulièrement kidnappé des citoyens japonais, principalement pour enseigner le japonais. Si seules 17 personnes ont été officiellement reconnues comme ayant été enlevées, il pourrait y avoir eu des centaines de victimes, selon l'ONG japonaise COMJAN.

Des conséquences politiques

Plusieurs députés et sénateurs américains ont présenté une résolution demandant une action officielle du gouvernement américain pour découvrir la vérité sur le sort de David Sneddon. La résolution est notamment soutenue par le sénateur Marco Rubio de Floride, connu pour son engagement sur les questions internationales, qui a personnellement promis ses efforts à la famille Sneddon. Il faut encore cinq sponsors à la proposition de résolution pour qu'elle soit inscrite à l'ordre du jour du Congrès pour un vote, mais le Département d'État américain a d'ores et déjà annoncé une enquête officielle, rapporte Deseret News.

En attendant la vérité, les Sneddon ne perdent pas l'espoir. "J'imagine que, quand tout sera fini, on aura fait tout ce qu'on peut. Et qu'on regardera en arrière, et qu'on se dira : c'était un miracle, et on est heureux de l'avoir vu", a dit son père Roy.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
schmurtz
- 02/09/2016 - 16:30
hidalgo
il ferait bien de faire une halte chez parano-anne vu son niveau linguistique anglais la men ta ble