En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 2 jours 11 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 jours 15 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 2 jours 16 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 2 jours 17 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 2 jours 17 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 2 jours 18 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 2 jours 18 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 2 jours 19 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 2 jours 19 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 2 jours 20 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 2 jours 14 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 2 jours 15 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 2 jours 16 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 2 jours 17 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 2 jours 17 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 2 jours 18 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 2 jours 18 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 2 jours 19 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 2 jours 19 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 2 jours 20 heures
© wikipédia
La 205 : voilà une petite voiture qui était, tout comme la Renault 5, par sa forme, sa consommation, son encombrement, l'épaisseur et le diamètre de ses pneus, la modestie même mais dont la classe traduisait celle du pays qui l'avait produite.
© wikipédia
La 205 : voilà une petite voiture qui était, tout comme la Renault 5, par sa forme, sa consommation, son encombrement, l'épaisseur et le diamètre de ses pneus, la modestie même mais dont la classe traduisait celle du pays qui l'avait produite.
Eloge de la 205

Le poids d'une nation se mesure t-il à la sobre autorité de ses designers automobiles ?

Publié le 23 août 2016
Plus une nation est sûre d'elle-même, plus elle invente son marché, notamment dans l'automobile. Moins elle l'est, plus elle court après le client. L'exemple français depuis la 205.
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Plus une nation est sûre d'elle-même, plus elle invente son marché, notamment dans l'automobile. Moins elle l'est, plus elle court après le client. L'exemple français depuis la 205.

Pour qui consent à observer le parc automobile et son évolution depuis trente ans la première chose qui frappe est l'incroyable dérive du système vers le goût clinquant, les chromes, les ellipses, les formes complexes, lourdes, les parebrises interminables, les courbes dodues, les parechocs monumentaux, les optiques de phares géantes qui coûtent le prix d'une semaine à l'hôtel. Quand on compare les anciennes Citroën ou les modestes 205, 305, 306 à leurs équivalents modernes on mesure rapidement l'ascendant qu'ont pris, dans les bureaux d'études, les commerciaux sur les esthètes, les ingénieurs sur les commerciaux, et finalement les programmes informatiques sur tout le monde.

Le cas de la 205 est singulier. Voilà une petite voiture qui était, tout comme sa contemporaine la Renault 5, par sa forme, sa consommation, son encombrement, l'épaisseur et le diamètre de ses pneus, la modestie même mais dont la classe traduisait exactement celle du pays qui l'avait produite. Quand on regarde une 205 on comprend que la France de l'époque sait exactement où elle va, qu'elle produit des objets originaux, sobres, efficaces dont le constructeur définit habilement le cahier des charges pour créer un marché. (Ce fut aussi le cas de la Renault Espace). On pourrait en dire autant de la France entière et d'ailleurs pourquoi s'en priver ?

Il y a un grand paradoxe quand on compare cette époque et la nôtre. On peut le mesurer sur un parking quand par hasard on voit une 205 garée au milieu des voitures récentes : dans la France de la fin de l'époque Giscard, qui jouissait d'une position enviable, une position de soliste, au milieu du "concert des nations", les véhicules étaient à la fois modestes, puissants, efficaces et pour la plupart possédaient de la "classe" dans la modestie, tandis qu'aujourd'hui où notre pays est à tant d'égards relégué au rang de troisième violon, les véhicules qu'il produit rivalisent de lourdeur, de prétention, de complexité et semblent à l'affût du marché au lieu de le créer. Ce n'est plus la classe dans la modestie parce qu'on est une grande nation, mais la prétention dans la vulgarité parce qu'on a perdu dix places dans la hiérarchie. Les chromes, l'importance des logos désormais gros comme un ballon de foot, tout cela semble conçu pour les rues de Shanghai et les nations émergentes comme sur la peugeot 2008 et la gamme Picasso , tandis que la sobre originalité des gens sûrs d'eux, le défaut d'esbroufe malgré une mécanique redoutable se sont réfugiés chez les Allemands, qui curieusement ont aujourd'hui la position dominante en Europe et l'une des premières dans le monde. Le jour où la France recommencera à produire des merveilles comme la gamme Peugeot dessinée par Pininfarina (admirable 406), nous pourrons nous dire que nous sommes tirés d'affaire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
superliberal
- 23/08/2016 - 16:14
Parrallélle intéressant...
Avant on innovait maintenant on copie...il faut avouer que les voitures Françaises actuelles sont moches à part une ou 2 exceptions....on copie sur les Japonais qui copient sur les Allemands...plus aucune originalité.
Fred VS
- 23/08/2016 - 11:51
envie
d'acheter une youngtimer?
Anouman
- 23/08/2016 - 11:00
style
Le style est lourdingue mais il faut croire que ça plait sinon ça ne se vendrait pas. D'ailleurs si les hauts de gamme allemands sont plus élégants , le tout venant n'est pas plus classe que l'équivalent français. La différence c'est qu'il n'y a plus vraiment de haut de gamme en France.