En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

04.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

05.

Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres

06.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) confirme l’illégalité de la publication d’enregistrements de Mme Bettencourt par Mediapart

07.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

03.

Comment basculer vos groupes de conversations WhatsApp sur Signal

04.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

05.

Vers une nouvelle grande vague de froid sibérien sur la France ?

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

03.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

04.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

05.

Olivier Duhamel bénéficiait d'un réseau d'influence et de puissantes protections

06.

Il donne un coup de boule au principal de son collège. Ouf il ne l’a pas décapité…

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 21 heures 39 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 jour 4 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 jour 6 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 jour 6 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 jour 37 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 jour 3 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 jour 4 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 jour 5 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 jour 6 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 jour 6 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 jour 6 heures
© Lingerie-sport.com
© Lingerie-sport.com
Bonnes feuilles

Comment la domination masculine dans le sport (et ailleurs) en est venue à obliger les femmes à prouver leur sexe biologique lors de certaines compétitions

Publié le 31 juillet 2016
La compétition sportive est-elle aussi ouverte aux femmes qu'on le pense ? Est-elle même faite pour elles ? Rien n'est moins sûr. Certes la quasi totalité des disciplines sportives se sont féminisées et les sportives sont de plus en plus médiatisées ; mais alors pourquoi des sportives sont-elles contraintes de passer des tests de féminité, donc de prouver qu'elles sont des femmes ? Extrait de "Des femmes et du sport", d'Anne Saouter, aux éditions Payot 2/2
Anne Saouter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne Saouter est anthropologue et s'intéresse à la question de la production des corps sexués dans les pratiques sportives. Elle a écrit "Etre rugby : jeux du masculin et du feminin" et est également l'auteur du livre "Des femmes et du sport ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La compétition sportive est-elle aussi ouverte aux femmes qu'on le pense ? Est-elle même faite pour elles ? Rien n'est moins sûr. Certes la quasi totalité des disciplines sportives se sont féminisées et les sportives sont de plus en plus médiatisées ; mais alors pourquoi des sportives sont-elles contraintes de passer des tests de féminité, donc de prouver qu'elles sont des femmes ? Extrait de "Des femmes et du sport", d'Anne Saouter, aux éditions Payot 2/2

La violence du modèle 

Même si l’école impose la mixité, en EPS comme ailleurs, elle est aussi le lieu de reproduction d’un modèle masculin qui demeure le référentiel. Ce modèle est d’autant plus difficile à remettre en question par une institution qui a vu, dès les années 1990, la mise en place d’outils d’évaluation tels qu’on pouvait les retrouver dans le monde concurrentiel et agressif de l’entreprise. Performance, excellence, réussite et compétitivité, sont autant d’injonctions qui font référence à l’idéal-type d’une masculinité toute puissante.

Dans son étude sur le système punitif au collège, Sylvie Ayral montre combien cet idéal type participe à faire d’une violence, physique ou symbolique, et bien que sanctionnée, une source de pouvoir, un apprentissage relevant du « curriculum caché ». Elle raconte comment les garçons instrumentalisent la punition pour renforcer leur identité masculine, et comment l’institution scolaire consacre finalement une masculinité stéréotypée.

Comme lorsqu’elle punit les garçons pour des faits visibles tout en disant d’eux qu’ils ont le courage et l’honnêteté de faire les choses en face, pendant que les filles, sournoises et vicieuses, feraient leur coup en douce. Comme quand les filles ou les enseignantes ignorent des propos sexistes ou obscènes parce qu’on leur répondra, ou qu’elles sont elles-mêmes persuadées, qu’à cet âge ce sont les hormones qui s’expriment.

Est-ce au nom de cette « fatalité » qu’une asymétrie dans les comportements est légitimée, alors même qu’elle mériterait d’être le point de départ pour penser des actions de prévention ? Ainsi s’interroge Sylvie Ayral, mettant en exergue le résultat éloquent d’enquêtes statistiques menées auprès de plusieurs établissements scolaires, du collège rural au collège privé, en passant par les quartiers « chics » : 75,7 % à 84,2 % des élèves punis sont des garçons et 84,2 % à 97,6 % le sont pour violence sur autrui.

Une quinzaine d’années avant elle, le criminologue Robert Cario dénonçait le même aveuglement face à l’expression de la violence : « Les femmes résistent au crime. Incontestablement. Les chiffres disponibles, malgré leurs imperfections notoires, sont très explicites. Et ce constat, à l’énoncé sans doute racoleur, est durable. Très curieusement, une telle résistance, si positive, ne semble intéresser personne. […] Alors est-ce la crainte de devoir reconnaître que les femmes sont plus sociables, plus altruistes, plus douces… ‒ que les hommes ‒ qui empêche la poursuite d’études scientifiques, rares tout au long de ce siècle et en France pour le moins, sur les mécanismes qui déterminent une telle bénéfique résistance à l’agressivité dirigée contre autrui ? […] En ce domaine comme en de nombreux autres, la domination masculine s’étale, ambitieuse au point d’ignorer (ou de feindre d’ignorer) l’essentiel : les femmes résistent au crime. »

Sans évidemment tomber dans le déterminisme biologique, des études plus récentes se sont intéressées à cette question de la violence chez les hommes et chez les femmes. Cependant, la science ne fait pas toujours loi, surtout en ce domaine. Ce qui fait le quotidien de la vie en société reste indubitablement dépendant du modèle séculaire où la force des hommes ne doit pas défaillir, quitte à en accepter des expressions déviantes.

Et c’est bien l’une d’elles qui est banalisée, ou ignorée, quand l’institution sportive exige d’athlètes féminines d’apporter la caution biologique de leur sexe véritable, du moins ainsi défini par les besoins de la compétition. Car on ne saurait prendre le risque de confondre performance masculine et performance féminine sans prendre celui de dissoudre la hiérarchie entre les sexes.

Pour mener sa police de genre, le champ sportif bénéficie, encore et toujours, de l’appui de la science médicale qui, à côté d’indéniables progrès en faveur du bien-être de l’humanité, fournit les moyens les plus élaborés pour gouverner les corps.

Extrait de Des femmes et du sport, d'Anne Saouter, aux éditions Payot. Pour acheter ce livre, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires