En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

06.

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

07.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 8 min 10 sec
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 24 min 57 sec
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 34 min 27 sec
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 1 heure 14 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 1 heure 32 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 1 heure 54 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 2 heures 16 min
pépites > Politique
Coincidence
La femme de ce député qui va rejoindre le Modem vient d'être embauchée par ... le MoDem
il y a 3 heures 36 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 18 heures 20 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 19 heures 38 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 16 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 34 min 5 sec
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 58 min 10 sec
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 3 heures 23 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 17 heures 15 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 19 heures 7 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 20 heures 37 min
© Reuters
© Reuters
Les entrepreneurs parlent aux Français

Chronique d’un entrepreneur en congés.. ou presque ! Le gouvernement, lui, semble l'être depuis longtemps

Publié le 25 juillet 2016
A chaque avancée, une reculade proportionnelle, une loi dépouillée de ses principaux atouts, et par 2 fois, le gouvernement aura eu à cœur de feindre la fermeté en recourant le 49.3. En matière de fermeté, on a fini par confondre la procédure suivie et le contenu de la loi.
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A chaque avancée, une reculade proportionnelle, une loi dépouillée de ses principaux atouts, et par 2 fois, le gouvernement aura eu à cœur de feindre la fermeté en recourant le 49.3. En matière de fermeté, on a fini par confondre la procédure suivie et le contenu de la loi.

La faiblesse comme mode de gouvernement. Mou ! C’est mou, et cela durcit les positions de chacun. Ce gouvernement est surprenant. Capable de lâcher des bombes (Loi Macron, seuils sociaux, simplification, el Khomri, Etat d’urgence..), de donner à tous l’impression d’une volonté de réforme, quand, finalement, chacune des réformes s’est enlisée dans les sables peu émouvants, de la compromission, de la médiation molle, en cédant au plus « hurlant ».

Chacune des ces réformes, dont le seul nom était une provocation pour une partie de la gauche, dont la paresse intellectuelle est totale, portait en elle le germe d’une réforme dont notre pays a tant besoin. Mais non. A chaque avancée, une reculade proportionnelle, une loi dépouillée de ses principaux atouts, et par 2 fois, le gouvernement aura eu à cœur de feindre la fermeté en recourant le 49.3. En matière de fermeté, on a fini par confondre la procédure suivie et le contenu de la loi.

La même mollesse, et la même politique de fumée faisant office de mur porteur pour la doctrine en matière de terrorisme, et de protection des Juifs. Les socialistes ont joué, plus que tout autre, la politique de l’autruche cynique, pendant plus de 20 ans. Perdant une partie de son électorat traditionnel, il était urgent de remplacer les bulletins vides par des mains pleines, sans trop se soucier de la qualité des candidats. Partout ils ont cédé du terrain aux communautés, leur laissant des territoires en échange de la paix et des votes. Et cela a marché. Pour les votes en tous cas. Plus de 60% de cette communauté vote socialiste. Pour le moment. Mais côté sociétal, c’est une catastrophe, des territoires de non droit ont poussé comme des champignons, ils sont devenus inaccessibles, même aux forces de police et finalement, se sont transformé en camps de préparation des pires exactions que notre pays ait subi depuis des décennies. Et qui ne font que commencer. Quelle réussite !

Pendant que Hidalgo s’acharne à mettre du logement social dans le XVIème, des quartiers entiers de Paris ont chassé de leur territoire tout ce qui n’était pas musulman pratiquant, et on laissé, sans agir, se mourir toute mixité. C’est pourtant là, si l’on veut agir et renverser la vapeur, qu’il faut s’acharner sur la diversité. Le 16ème pose pourtant moins de problèmes et nourrit assez peu les attentats sanglants que notre pays a subi.

Manuel Valls a fait des discours émouvants, dignes des plus grands moments du cinéma international. Pas une âme normalement constituée pour couper la route à une larme sincère devant une telle prestation. Sur le terrain ? Rien !

Un état chewing-gum, qui absorbe et s’adapte au lieu de s’imposer, comme le ferait un état en ciment. Tristesse !

Les cadeaux. Noël approche et le gouvernement le sait. Les dernières négociations à la SNCF, ou à l’occasion de la Loi el Khomri, ont aboutit à de magnifiques cadeaux pour les syndicalistes. Augmentation de leurs vacations, réduction de leur temps de travail, accroissement de leur formation. Bref, de quoi alimenter l’arsenal des privilèges d’une population déjà privilégiée. Charité bien ordonnée commence par soi même, et les plus gros cadeaux sont, non pour les salariés, mais pour les syndicalistes. On appelle cela la société des privilèges, pour ceux qui pensaient que nous les avions abolis en 1789.

La Turquie. Voir nos commentaires de la semaine passée. Il est parfois triste d’avoir raison, surtout pour les Turcs et pour l’Europe et son aveuglement face à Erdogan. La Turquie d’Erdogan, à ce rythme, n’aura rien à envier à celle d’Assad. Nous verrons alors si nos politiques français auront la même obsession face au Tyran Turc. Lui aussi a truqué son logiciel anti-pollution, il pollue un pays passionnant, emplis de laïcs héritiers d’Atatürk et d’entrepreneurs à succès. Allons nous les laisser faire ?

Brexit. La nouvelle Premier ministre a eu un mot, et même plusieurs, juste face à l’analyse du brexit. Elle a indiqué que la « masse » des européens avait décroché, avait traduit la politique européenne comme éloignée et contraire à leurs intérêts, car elle n’avait pas contribué à leur survie tout en leur demandant toujours plus d’efforts. Bref, d’avoir préféré la macro économie à la micro compréhension des peuples, dont la commission n’est d’ailleurs pas issue. Nous espérons que ces mots sèmeront comme le bon blé et pousseront nos élites à comprendre que les « crânes d’œuf » finiront tondus par ceux qui estiment l’avoir été bien avant eux.

Tabac. Marisol Touraine décidément à court d’activité, semble passionnée par le fait de trouver un moyen supplémentaire de tuer la consommation de tabac, mais sans jamais l’interdire. Cela demanderait trop de courage. Si l’on comprend bien l’équation, le tabac serait dangereux, ce qui, au nom du principe de précaution devrait le mettre hors jeu. Mais la santé des français et l’équilibre budgétaire sont 2 valeurs contradictoires. Donc lutter contre le tabac, oui, avec un maximum de mesures stupides et sans impact, mais l’interdire, non, car cela rapporte trop.

Quand on pense, que parallèlement, il existe un débat sur la dépénalisation du cannabis, l’esprit perd définitivement tout recours à la logique. Souhaiterait-on interdire le tabac afin que nous passions directement au cannabis ? Ce qui signifie qu’une fois que le cannabis sera devenu banal on l’interdira à son tour pour passer directement à la coke ? Ainsi après avoir banni le cowboy Marlboro, trop incitatif (à l’heure de Call of Duty et War Craft) à la tabagie pour un public jeune qui ne sait même plus ce qu’est un cowboy, nous passerons directement aux drogues dures.  Dispensée à la place des couches Pampers à la naissance de votre enfant.

Pitoyable. J’en tousse au risque de ruiner mes parois nasales...

La semaine prochaine, nous parlerons depuis l’Asie et plusieurs entrepreneurs, Karine Lazimi, Pierre Aidan, Laurent de Bernède, se succèderont pour vous livrer leurs pensées estivales, un neurone plongé dans l’actu et quelques autres dans un mojito !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 25/07/2016 - 22:13
"La société des privilèges"...
Ce n'est pas Flamby-le-menteur qui l'a inventée. Il s'est contenté d'améliorer une société des privilèges existante depuis...1981! Car la société des privilèges est aussi la dictature des minorités, et elle a pris son essor avec Mitterrand-l'hypocrite. Le plus dur n'est pas d'en faire le constat, mais de savoir égaliser cette société, en arrasant les privilèges des minorités. Seul le Front National aura la force et la conviction de s'attaquer à ces privilèges...