En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 2 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
Malédiction

Le XXe siècle n’a rien inventé, des archéologues viennent de le prouver : 6 000 ans avant les deux dernières Guerres mondiales, nos ancêtres s’entretuaient déjà en Alsace

Publié le 04 juillet 2016
Des fouilles archéologiques menées à Achenheim en Alsace ont révélé des ossements témoignant d'un massacre humain d'une violence inouïe il y a six millénaires.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des fouilles archéologiques menées à Achenheim en Alsace ont révélé des ossements témoignant d'un massacre humain d'une violence inouïe il y a six millénaires.

Des mains broyées, des pieds brisés, des crânes fracassés : les ossements sur lesquels ont mis la main les équipes archéologiques de l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) sont en piteux état. Pour cause, les chercheurs pensent qu'il s'agit des vestiges de combattants ayant péri au combat, rapporte le Washington Post.

Le site fouillé est celui d'Achenheim, en Alsace. Il s'agit d'une enceinte fortifiée, contenant quelques 400 silos, où les paysans du Néolithique stockaient leurs récoltes. Cet entrepôt est marqué par un puissant fossé en V, un dispositif défensif "évocateur de temps troublés, d'une période d'insécurité, qui, au Néolithique moyen entre 4 400 et 4 200 avant notre ère, forcent les populations à se protéger", a souligné l'Inrap sur son site.

Fureur guerrière

Dans un silo, six squelettes masculins (cinq adultes, un adolescent) ont été retrouvés, dans des positions totalement désarticulées, attestant d'une absence de rites funéraires. Un nombre assez peu élevé pour parler de massacre, mais assez conséquent pour l'époque, où la population mondiale n'excédait pas une dizaine de millions. Des bras esseulés, ont également été exhumés : la manière dont ils ont été coupés atteste d'ablations méthodiques et non dues à un combat au corps à corps. Selon les chercheurs, il s'agissait de trophées de guerre. Ces mutilations étaient infligées aux survivants comme aux morts afin de leur prélever des membres, considérés comme trophées de guerre. Une véritable fureur guerrière ritualisée.

"Le trophée accroît le prestige du vainqueur, son statut social", souligne le directeur des fouilles, Philippe Lefranc, qui rappelle les rites de certains Indiens d'Amérique dans les temps anciens. La Préhistoire n'a jamais été un âge tendre : il y a 10 000 ans, les tribus africaines kenyanes et soudanaises participaient déjà à des massacres de masse. Vers 5 000 avant notre ère, toute une communauté a été exterminée à Talheim, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne. Enfin, en France, l'autre site alsacien de Bergheim, au nord de Strasbourg, témoignait de mutilations similaires à celles commises à Achenheim.

Le massacre d'Achenheim opposait un groupe local (Bruebach-Oberbergen) à un nouveau groupe (Bischheim occidental) venu du bassin de la Seine, explique Le Parisien. Les Alsaciens de l'époque auraient ainsi massacré leurs assaillants. Toutefois, ce sont les envahisseurs "parisiens" qui auraient fini par triompher, comme le montrent les changements des rites funéraires, l'emplacement différent des habitats et les poteries d'un nouveau genre. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 04/07/2016 - 18:19
@langue de pivert
oui ou autrement dit la "faille originelle". L'humanité nie son mode de fonctionnement en cultivant sa nature buggée, et les Lumignons européens du XVIII eme siècles se sont empressés de promouvoir cette négation. Nous allons de progrès en "progrès"...Bon de toute façon "Nietsche est mort!" et ça c'est bien..
- 04/07/2016 - 17:08
Putain de sa race ! ☺
L"Humanité" (en tant qu'ensemble) porte en elle, depuis toujours, les germes de sa propre disparition ! Juste le temps de détruire la planète, quelques autres espèces et hop ! L'Homo sapiens est la seule espèce d'être vivant qui soit parvenue à exterminer d'autres espèces !
Deudeuche
- 04/07/2016 - 08:33
L'homme n'est pas naturellement
Bon.