En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

04.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

05.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

06.

Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez

07.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 3 min 43 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 11 heures 32 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 12 heures 21 min
light > Société
L’Amour aux temps du coronavirus
Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver
il y a 13 heures 22 min
pépites > International
Violence de la catastrophe
Les explosions du port de Beyrouth ont formé un cratère de 43 mètres de profondeur
il y a 14 heures 51 min
light > Media
Loi sur la sécurité nationale
Hong Kong : la figure prodémocratique Jimmy Lai a été arrêtée, ses journaux perquisitionnés
il y a 17 heures 26 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

L'État, sauveur du jour, tueur du lendemain. Mr Darmanin est-ce l’image que vous voulez donner de votre mandat ?

il y a 18 heures 43 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 19 heures 53 min
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 21 heures 48 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 22 heures 31 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 21 min 8 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 11 heures 56 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 12 heures 53 min
light > Insolite
"Photo souvenir"
Allemagne : il fait un doigt d’honneur à un radar, son amende est multipliée par 75
il y a 13 heures 58 min
pépites > Santé
Pouvoir d'achat
Covid-19 : le prix des masques devrait fortement baisser à la rentrée
il y a 15 heures 14 min
pépites > Politique
Bras de fer démocratique
Biélorussie : la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa demande à Alexandre Loukachenko de céder le pouvoir
il y a 18 heures 21 min
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 19 heures 24 min
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 22 heures 10 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 22 heures 53 min
Record en trompe-l’oeil

11,1 milliards de dollars pour le box-office américain en 2015 : et si le "soft power" hollywoodien était pourtant en passe de s’incliner devant la puissance du cinéma chinois ?

Publié le 15 avril 2016
Alors que les recettes mondiales du cinéma ont été dévoilés ce mardi 12 avril par les propriétaires de salle américains, le président de la MPAA, Chris Dodd, a déclaré que la Chine serait bientôt le premier marché mondial du film. Les productions chinoises, dont le nombre et la qualité augmentent, rencontrent de plus en plus de succès. Pour autant, le soft power de la Chine est encore loin de dépasser celui des Etats-Unis.
Barthélémy Courmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barthélémy Courmont est maître de conférences l’Université Catholique de Lille, directeur de recherche à l’Iris, et rédacteur en chef de Monde chinois, nouvelle Asie. Il est l'auteur de L’énigme nord-coréenne (Presses universitaires de Louvain) et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les recettes mondiales du cinéma ont été dévoilés ce mardi 12 avril par les propriétaires de salle américains, le président de la MPAA, Chris Dodd, a déclaré que la Chine serait bientôt le premier marché mondial du film. Les productions chinoises, dont le nombre et la qualité augmentent, rencontrent de plus en plus de succès. Pour autant, le soft power de la Chine est encore loin de dépasser celui des Etats-Unis.

Atlantico : Les salles de cinéma du monde entier ont enregistré des recettes record l'an dernier, à 38,3 milliards de dollars (selon les chiffres dévoilés par les propriétaires américains de salles). Dans quelle mesure la Chine contribue-t-elle aux bons résultats enregistrés ?

Barthélémy Courmont : Le développement du cinéma est très rapide en Chine (près de 50% en 2015, du jamais vu), comme d'ailleurs dans d'autres pays émergents, essentiellement en Asie et en Amérique latine. Mais la population chinoise pèse tout naturellement de manière de plus en plus forte dans les résultats à échelle mondiale. Et l'appétit du public chinois pour les blockbusters, qui y rencontrent généralement un immense succès, n'est pas étranger à de tels chiffres.

Chris Dodd, ancien sénateur et président de la Motion Picture Association of America (MPAA), a déclaré que la Chine éclipserait l’Amérique du Nord, pour devenir le plus grand marché du film mondial dans les prochaines années. Auprès de quels publics les films chinois ont-ils le plus de succès ?

C'est certainement vrai, mais il s'agit là de données purement quantitatives, qui s'appuient sur l'importance de la population chinoise (quatre fois supérieure à celle des Etats-Unis), l'émergence d'une classe moyenne, et l'apparition d'une société de loisirs en Chine. En ce sens, Chris Dodd ne fait que reprendre les études généralement fournies sur la consommation en Chine et sa croissance. La vraie question est de savoir si le cinéma chinois pourrait un jour éclipser le cinéma américain, comme conséquence directe de ce rapport de force quantitatif. Ainsi, quel type de cinéma les Chinois affectionnent-ils ? Si on note un vif succès des blockbusters hollywoodiens, il est incontestable que le cinéma chinois est en très forte progression et rencontre un écho très fort à l'intérieur de la Chine. Il faut y voir des raisons linguistiques bien sûr, mais aussi culturelles. Après tout, le monde tel qu'il est présenté dans le cinéma hollywoodien a beau être "mondial", il n'est pas nécessairement "chinois". Parce qu'ils sont de plus en plus nombreux, d'une qualité en progression, et adaptés au public chinois de tous âges, les films chinois ont un bel avenir sur le marché intérieur.

Selon le directeur général de l'Association américaine des propriétaires de salles (NATO), John Fithian, la diversité est l’un des principaux défis du cinéma américain. Il estime que comme l'a montré le film Fast and Furious 7 (cinquième meilleure recette aux Etats-Unis l'an dernier et qui a récolté 1,5 milliard de dollars dans le monde entier), "plus le casting d’un film ressemble au monde, plus le monde va au cinéma". Après la polémique des Oscars "trop blancs", les Etats-Unis semblent aborder une question culturelle sous un prisme essentiellement économique : une telle approche peut-elle s'avérer suffisante pour faire face à la concurrence des productions chinoises ? 

Les propos de Fithian sont tout à fait discutables. Le problème avec les responsables de la NATO est qu'ils raisonnent quasi exclusivement en termes de chiffres. Ce n'est pas tant parce qu'un film "incarne" une certaine idée du monde qu'il bat des records de recettes. Regardez Titanic : difficile de faire plus "occidental" dans l'histoire et le casting, et pourtant, succès planétaire. Soyons lucides, les spectateurs de Fast and Furious 7 n'allaient pas voir la diversité du monde (discutable par ailleurs) mais des voitures rutilantes, des muscles et des jolies filles ! Bref, la recette du blockbuster, rien de plus. A ce titre, le public chinois ne fait pas exception. Cela dit, la question des quotas dans le cinéma américain, analysée sous un prisme purement économique et commercial, est une question intéressante, bien que problématique. Quid de l'universalité du cinéma américain au-delà de ces quotas ethniques ? Et quid de la portée réelle de ce phénomène, qui reste impossible à démontrer ? En revanche, il est certain que le succès du cinéma chinois en Chine s'explique en grande partie par la proximité culturelle, qu'on ne retrouve pas nécessairement dans le cinéma américain (en dépit d'un casting rassemblant des acteurs asiatiques...). C'est donc plutôt dans l'identification du public à des personnages et des situations que le cinéma chinois pourrait progresser, tandis que Hollywood serait progressivement cantonné à un rôle de faiseur de blockbusters autour de superhéros ou de personnages de légende.

Si les films chinois seront bientôt les plus nombreux, ils restent soumis à une forte censure en interne. Est-ce un frein à leur internationalisation, notamment en Occident ?

Pas nécessairement. Prenez pour exemple les films de Zhang Yimou, très proche du pouvoir et offrant une certaine image de la Chine, et qui rencontrent un immense succès dans le monde occidental. L'esthétique du cinéma chinois, associé à des moyens considérables, permet une progression constante à l'international. Par ailleurs, il faut associer au cinéma "chinois" les productions de Taiwan ou de Hong Kong, qui ne sont pas soumises à la censure, et connaissent un très grand succès international. 

En dépit d’une certaine imperméabilité, l’intérêt du public occidental pour les films chinois est grandissant. Pourquoi selon vous ? Peut-on y voir le signe que la stratégie chinoise de soft power est en train de porter ses fruits ? Si le le soft power de la Chine va au-delà des seuls "pays en développement", pourrait-il à terme dépasser celui des Etats-Unis ?  

Le monde entier a une curiosité et une connaissance de plus en plus importantes à l'égard de la Chine, qui fait désormais partie de notre "décor". C'est pourquoi les productions culturelles chinoises en tout genre sont désormais plus "exportables", en particulier la culture populaire dont le cinéma est l'un des porte-flambeaux. Ajoutons à cela la qualité de certaines productions, le nombre grandissant de films et le fait que les acteurs chinois sont de plus en plus "connus".

Quant à savoir si le soft power chinois pourrait dépasser celui des Etats-Unis : pourquoi pas ? A condition toutefois de revoir la définition du concept de Joseph Nye, qui a été totalement reconstruit en Chine, et accorde une importance considérable aux implications des pouvoirs publics pour servir une stratégie globale, ce qui n'est pas par essence (mais l'est en revanche à plusieurs égards dans la pratique) aux Etats-Unis. A condition aussi que l'image de la Chine soit mieux acceptée, notamment dans les pays occidentaux où elle fait encore défaut. Nous verrons bien comment la Chine parvient, ou échoue, à modifier cette image.

Propos recueillis par Emilia Capitaine

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires