En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 14 min 56 sec
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 1 heure 35 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 1 heure 58 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 2 heures 35 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 3 heures 28 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 3 heures 59 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 4 heures 43 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 6 heures 7 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 2 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 50 min 13 sec
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 1 heure 49 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 2 heures 21 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 2 heures 59 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 3 heures 29 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 5 heures 7 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 5 heures 30 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 18 heures 38 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 19 heures 29 min
info atlantico
Info Atlantico

Légalisation du cannabis : 59% des Français y demeurent opposés (mais c'est un peu moins qu'avant)

Publié le 15 avril 2016
Débat presque éternel de la société française, la dépénalisation du cannabis a été ramenée sur le tapis par le secrétaire d'Etat en charge des relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen ce mardi 12 avril. Ce qui n'empêche pas une majorité de Français de s'opposer encore et toujours à sa légalisation.
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Débat presque éternel de la société française, la dépénalisation du cannabis a été ramenée sur le tapis par le secrétaire d'Etat en charge des relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen ce mardi 12 avril. Ce qui n'empêche pas une majorité de Français de s'opposer encore et toujours à sa légalisation.

Atlantico : Le débat de la dépénalisation du cannabis a été remis à jour par Jean-Marie Le Guen ce mardi 12 avril. Pour aller au-delà du débat, qu'est-il possible de dire sur la question de la légalisation ? La population Française est-elle favorable à cette idée ?

Yves-Marie Cann : Dépénalisation, légalisation, libéralisation… beaucoup de Français se sentent sans doute un peu perdus dans le débat qui agite régulièrement la classe politique française autour de la question du cannabis. Suite aux déclarations de Jean-Marie Le Guen sur BFMTV, les réactions ont d’ailleurs été nombreuses de part et d’autre de l’échiquier politique, raison pour laquelle avec Atlantico nous avons souhaité interroger un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus à ce sujet. De notre sondage, il ressort que l’opposition à la légalisation du cannabis, c’est-à-dire à l’autorisation de la consommation et de la vente de cannabis avec un contrôle de l’Etat (comme pour l’alcool et le tabac), reste majoritaire au sein de la population puisqu’elle atteint 59% parmi les personnes interrogées. Pour autant, cette opposition est loin d’être massive étant donné qu’une minorité non négligeable (41%) s’y déclare favorable. Notons toutefois que l’opposition à la légalisation du cannabis est nettement plus intense que l’approbation puisque nous recensons 36% de sondés "tout à fait opposés" à cette mesure, contre 12% de personnes "tout à fait favorables".

Qui sont ceux favorable à une légalisation et qui sont les opposants ? La fracture est-elle réelle ? Que dit-elle des éventuels clivages qui scindent notre société ?

L’analyse détaillée des résultats par grandes catégories sociodémographiques et professionnelles composant la population fait apparaître sur cette question un double clivage, à la fois générationnel et politique. L’adhésion à la légalisation du cannabis atteint son plus haut niveau parmi les jeunes âgés de 18 à 24 ans (50%) sans pour autant emporter l’assentiment d’une majorité claire. Le différentiel s’avère toutefois saisissant avec les plus âgés puisque seuls 29% des personnes âgées de 65 ans et plus soutiennent cette proposition, 71% y étant opposés.

Au-delà des effets liés à l’âge, les réponses diffèrent assez sensiblement selon la sensibilité politique des personnes interrogées. Ainsi, 51% des sympathisants de gauche se disent favorables à la légalisation du cannabis contre "seulement" 36% des sympathisants de la droite et du centre et 38% de ceux du Front national. Des chiffres non négligeables mais qui n’en demeurent pas moins clairement minoritaires. De plus, il est intéressant d’observer que cette question suscite un clivage au sein même de la gauche : alors que 63% des sympathisants du Front de gauche et 64% de ceux d’Europe Ecologie / Les Verts sont favorables à la légalisation du cannabis, ils ne sont plus "que" 42% parmi ceux du Parti socialiste. En grossissant le trait, une gauche "libertaire" semble s’opposer ici à une gauche plus conservatrice incarnée par les sympathisants socialistes qui sur cette question apparaissent assez proches des sympathisants de droite.

Ces résultats s'ancrent-ils dans la durée ; ou l'avis général est-il en train de changer ? Quels sont, au regard de l'évolution de l'opinion, les arguments et les positions qui ont le plus de poids ?

L’opposition majoritaire à la dépénalisation ou à la légalisation de la consommation et de la vente de cannabis, ou des drogues dites "douces" en général n’est pas chose nouvelle, nous la mesurons régulièrement dans les enquêtes d’opinion. De toute évidence, les risques sanitaires, notamment en termes d’addiction mais aussi concernant les possibles conséquences psychiques, l’emportent dans l’esprit d’une majorité de Français et font barrage à l’évolution de la législation sur cette question.

Toutefois, les résultats de notre sondage démontrent que l’opposition à la légalisation est loin d’être massive, ce qui pourrait permettre à moyen ou long terme une évolution du rapport de force sur le sujet au sein de la société française. D’abord parce que la France et les Français ne vivent pas en vase clos et peuvent constater que la situation évolue à ce sujet dans des pays peu réputés pour leur permissivité, comme les Etats-Unis ou le Canada par exemple. Les phénomènes d’insécurité favorisés par le trafic et la vente de cannabis pourraient eux aussi influer sur les jugements des Français sur cette question, la demande d’ordre et les impératifs de lutte contre les insécurités prenant alors le pas sur les arguments d’ordre sanitaires. Dans cette hypothèse, la légalisation pourrait s’imposer comme une solution permettant de remettre de l’ordre. Ce basculement n’est sans doute pas pour demain mais la possibilité d’une évolution sur le sujet ne peut pas être écartée.

Faut-il voir dans l'opposition majoritaire des Français un refus du débat sur cette question ? Qu'en est-il pour la dépénalisation ?

Sur ce sujet comme beaucoup d’autres, les Français sont ouverts au débat. Encore faudrait-il que ce débat ait lieu sur des bases claires du point de vue du grand public. Ainsi, la confusion est sans doute forte dans l’esprit de beaucoup de Français entre les termes dépénalisation, légalisation et libéralisation dont les conséquences pratiques diffèrent sensiblement. Qui dit dépénaliser ne dit pas mettre un terme à la lutte contre le trafic et la vente de cannabis, qui dit légaliser ne dit pas permettre à chacun de cultiver des plants de cannabis pour sa consommation personnelle ou les revendre. Dans un cas comme dans l’autre, le cadre législatif resterait particulièrement contraignant mais les passions qui enflamment régulièrement les débats à ce sujet contribuent surtout à brouiller les esprits et à favoriser le statu quo en la matière.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 16/04/2016 - 06:14
Sna-hyper
Sna-hyper, ma compassion pour la situation que vous décrivez. Le lien entre cannabis et psychose reste discuté. La prise d'une dose de cannabis peut-elle être la cause unique et directe d'une psychose, qui peut ensuite durer toute une vie ? Chez une personne qui n'aurait jamais connu aucun problème, si elle n'avait pas essayé le cannabis ? Ou plutôt, ce ne serait que le facteur déclenchant d'une maladie dont l'apparition était, de toutes façons, inéluctable ? Les études scientifiques semblent plutôt pencher pour cette seconde hypothèse : le nombre de consommateurs de cannabis a augmenté de façon explosive dans ces dernières années, et l'on a pas vu une augmentation significative du nombre de psychoses.
sna-hyper
- 15/04/2016 - 13:10
@Ganesha
Juste que j'ai qqun de ma famille qui a touché à ça et qui va terminer ses jours en hôpital psy. ca me suffit comme argument.
Ganesha
- 15/04/2016 - 08:25
Arguments
Les arguments : libérer des milliers de policiers d'un travail inutile parce que sans espoir de succès : ils ont d'autres taches urgentes qui les attend ! Aussi de vendre du Cannabis qui soit d'une teneur standardisée. Il paraîtrait que les trafiquants la vendent de plus en plus forte… et ils peuvent y ajouter toutes les saloperies qu'ils veulent !