En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

03.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

04.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 30 min 34 sec
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 1 heure 47 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 3 heures 50 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 4 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 4 heures 43 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 5 heures 20 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 6 heures 51 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 7 heures 37 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 8 heures 32 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 9 heures 7 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 1 heure 17 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 2 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 5 heures 56 sec
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 6 heures 24 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 7 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 8 heures 2 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 8 heures 37 min
décryptage > Justice
Horizons et moyens limités

Insécurité : pourquoi les ministères régaliens sont condamnés à l’esbroufe

il y a 9 heures 12 min
© Capture d'écran twitter
© Capture d'écran twitter
Astronomie

Des volcans auraient changé l’axe de la Lune il y a 3 milliards d’années

Publié le 27 mars 2016
L’axe de rotation de notre satellite a bougé de 5,5 degrés. Les pôles auraient pivotés tous les 126 ans de 200 km pendant environ un milliard d'années.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’axe de rotation de notre satellite a bougé de 5,5 degrés. Les pôles auraient pivotés tous les 126 ans de 200 km pendant environ un milliard d'années.

L'inclinaison de la Lune a changé en raison de l'activité volcanique, il y a plus de trois milliards d'années. Des plaques de glace sur la surface de la lune à des endroits inattendus ont conduit les scientifiques à penser que la lune a pu s'appuyer sur un axe différent à celui d'aujourd'hui. Ils ont mis en évidence que des restes d'anciennes calottes glaciaires (sous forme de dépôts d'hydrogène) se trouvent à des endroits incongrus par rapport à l'environnement thermique de la Lune, légèrement décalés par rapport aux pôles Nord et Sud, selon une étude publiée dans Nature.

Un axe différent de 5,5 degrés

" La découverte de la glace sur les pôles de la Lune était probablement l'une des découvertes les plus importantes de la science lunaire. Mais là, cela va encore plus loin ", a déclaré Ian Garrick-Bethell de l'université de Californie. Les chercheurs ont conclu que l'axe de rotation de la Lune est maintenant différent de 5,5 degrés de ce qu'il était autrefois à la suite de l'activité volcanique. Ils pensent que les pôles, tous les 126 ans, ont pivoté d’environ 200 km et ce pendant environ 1 milliard d’années.

Il n'y a pas d'eau liquide sur la Lune, mais il a pu y avoir de la glace dans les régions polaires où le soleil est toujours très bas sur l'horizon. De la glace, qui maintenue dans l'ombre, a pu résister plusieurs milliards d'années avant de passer à l'état gazeux et laisser ces traces d'hydrogène. Mais ce qui interpelle les chercheurs, c'est que ces dépôts d'hydrogène ne sont pas exactement sur les pôles actuels de la Lune, et donc pas forcément à l'ombre du Soleil, explique The Guardian.

Un déplacement des pôles

Matthew Siegler et ses collègues de l'Institut des sciences planétaires de Tucson en Arizona ont mis en évidence que ces dépôts sont antipodaux, c'est-à-dire qu'ils sont placés en face l'un de l'autre sur une ligne passant par le centre de la Lune. De plus, les dépôts sont situés à égale distance de leurs pôles respectifs, mais dans des directions opposées. Pour les chercheurs, c'est la preuve que l'axe de rotation de la lune a basculé d'environ 5,5 degrés, déplaçant ainsi les pôles. Ces scientifiques proposent un mécanisme plausible pouvant expliquer un tel changement. Les planètes peuvent changer d'orientation si la masse des éléments qui la composent change. Elles peuvent comme basculer sous le poids d'un élément.

Des bassins creusés par de gigantesques météorites

Or, la région Procellarum de la Lune, la plus grande des mers lunaires, située à l'Ouest de la face visible de la Lune, était autrefois géologiquement plus active, très volcanique. Cette région était donc, à l'époque, chaude et moins dense.

Les mers lunaires sont, en effet, de vastes bassins creusés par de gigantesques météorites et progressivement comblés par des épanchements de lave, créant, maintenant, de vastes étendues de magma solidifié. En se solidifiant, la région Procellarum a changé de masse et a pu influencer l'axe de rotation de la Lune. Et donc la face de la Lune que l'on voit aujourd'hui est différente de celle qu'elle présentait à la Terre il y a des milliards d'années.

Il faut envoyer des engins spaciaux pour creuser sous la surface

Ian Crawford, un scientifique planétaire de l'université Birkbeck à Londres, estime l'étude " convaincante ". Mais il pense que pour confirmer ces théories, les scientifiques devraient se lancer dans le développement d'une nouvelle série d'instruments pour sonder la surface de la Lune. " Il faudrait faire alunir un ou plusieurs engins spatiaux afin de forer à quelques mètres de profondeur pour confirmer la présence de glace sous la surface ", a-t-il dit, ajoutant qu'une meilleure compréhension des dépôts de glace sur la Lune pourrait se révéler une ressource précieuse dans les futures explorations spatiales.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires