En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

04.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

07.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Terrorisme
Justice

Procès de l’attentat de Villepinte : l’Iran en ligne de mire

il y a 10 min 10 sec
pépites > International
Petit pas
Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"
il y a 30 min 19 sec
décryptage > Europe
Wirecard, Volkswagen...

Peut-on encore avoir confiance dans le capitalisme allemand ? Une série de scandales laissent planer le doute

il y a 1 heure 5 min
décryptage > Economie
Solutions pour sauver les emplois

Voilà comment le Covid-19 a exacerbé la fracture entre travailleurs qualifiés et non qualifiés malgré les dispositifs de chômage partiel

il y a 1 heure 31 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Recul du Covid : ces (mauvais) chiffres qui relativisent le satisfecit que décerne Olivier Véran à la France

il y a 2 heures 14 min
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 18 heures 21 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 19 heures 30 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 20 heures 28 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 23 heures 1 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 23 heures 40 min
décryptage > International
Opérations américaines en Afrique

Un Officier de la CIA mort au combat en Somalie

il y a 25 min 42 sec
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?
il y a 42 min 4 sec
pépites > Société
Couac
A peine voté, l'article 24 de la loi sécurité globale va être réécrit par une commission indépendante : la majorité est énervée
il y a 1 heure 28 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Violences contre un producteur : ce problème d’encadrement de la police nationale auquel doit absolument s’attaquer le gouvernement

il y a 1 heure 56 min
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 2 heures 39 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 19 heures 10 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 20 heures 9 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 20 heures 49 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 23 heures 12 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 1 jour 27 min
Les entrepreneurs parlent aux Français

La fin de l’humanité ou le renouveau de l’homme. Les investisseurs et entrepreneurs garderont-ils le sens de la mesure ?

Publié le 15 février 2016
Il existe sur cette planète des investisseurs et de brillants entrepreneurs, des chercheurs aussi, qui estiment que le fait de faire de l’homme un Dieu, une entité parfaite et immortelle est une fin en soi.
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il existe sur cette planète des investisseurs et de brillants entrepreneurs, des chercheurs aussi, qui estiment que le fait de faire de l’homme un Dieu, une entité parfaite et immortelle est une fin en soi.

J’aimerais rester debout. Nous avons mis des millénaires à passer de la position basse à une position haute, ne plus marcher à 4 pattes nous a économisé de grosses blessures aux doigts et permis de voir un peu plus loin que le bout de nos pieds. Et maintenant que nous sommes debout, que nous explorons l’univers depuis des télescopes géants, voilà que nous serions, comme jamais, atteints de cécité. Aveugles aux dangers que l’homme s’impose à lui même. Sourds aux cris d’une planète que nous dévorons un peu plus chaque jour.

Face aux défis d’une planète qui s’alourdit d’un nombre d’êtres humains plus important chaque jour, incapables de respecter la terre qui nous a fait homme, voilà que nous passons plus de temps et de réflexion à changer la nature de l’homme pour qu’il s’adapte à cet état de fait plutôt que d’adapter l’action de l’homme aux réalités de « mother nature ». Et de poursuivre, inlassablement,  cette quête qui l’obsède depuis le début des temps. Celle de tuer le père, cet arrogant invisible, qui nous nargue de sa présence d’autant plus lourde qu’elle est virtuelle, en un mot, devenir Dieu, nos propres créateurs, et de le remplacer, afin que nous puissions regarder de haut cette entité qui nous toise depuis la création.

Il existe sur cette planète des investisseurs et de brillants entrepreneurs, des chercheurs aussi, qui estiment que le fait de faire de l’homme un Dieu, une entité parfaite et immortelle est une fin en soi. Oubliant au passage que c’est une fin tout court. L’homme a été conçu mortel. La nature est équilibrée. Tenter de troubler cet équilibre est le germe pernicieux qui tuera notre race arrogante. Pour un peu, on en viendrait à souhaiter une religiosité obligatoire, car la promesse d’une autre vie après la mort physique permettait à des millions d’hommes d’accepter la mort avec plus de sérénité.

Où doit se tracer la frontière infranchissable du progrès ? Les hommes, politiques notamment, si prompts à bâtir des murs pour repousser ceux qu’ils considèrent comme inacceptables, auront-ils autant d’inspiration pour savoir où monter des murs infranchissables face à l’alibi du progrès, qui justifierait toutes les monstruosités.

En tant qu’entrepreneur, mon objectif est de faire mieux ce que je fais, de viser le meilleur, de changer mon monde en y apportant qualité et excellence, pas de changer le monde, ni l’homme. Eventuellement pour le rendre, lui aussi, meilleur, mais pas différent de ce qu’il est. Les entrepreneurs et investisseurs doivent se poser la question de ce que « mieux » veut dire. Ceux qui investissent des centaines de millions, de milliards, pour rendre l’homme immortel, augmenté, accru, avatarisé, rêvent ils ce faisant à un retour sur investissement éternel ? On parle sans cesse de Google quand on aborde cette thématique, mais en réalité des structures de toute nature y travaillent, partout dans le monde.

Je suis inquiet. Il se met en place une chaîne économique pérenne, pour qui augmenter l’homme, est normal, car justifié économiquement. Partant de ce principe, la guerre devient alors acceptable, puisque de tout temps, elle a permis la relance et la reconstruction. Une guerre absurde est en train de pousser l’homme à s’augmenter afin de se mettre au niveau d’un robot que l’on souhaite humaniser. En clair, l’homme justifie sa quête de l’homme parfait par la nécessité de l’homme de tenir la compétition face aux robots….qu’il fabrique lui même !! Je m’aime donc je me tue.

Si nombre de cris et gémissements pitoyables, sont poussés, avant même d’avoir mal, par nombre de rentiers de l’économie qui voient dans l’économie numérique un perturbateur d’hormones paresseuses, j’entends peu de cris face à ce péril, qui est réel. Autant je reste optimiste face aux périls climatiques, ou alimentaires, car nous assistons chaque jour à la merveilleuse capacité de l’homme à inventer des solutions, qui permettraient d’y pallier, autant je sombre « façon Titanic » face à l’iceberg de la vie éternelle, et de l’augmentation de l’homme. Un homme augmenté est pour moi une humanité diminuée. Le sens du progrès est l’apport qu’il fait à l’humanité de rester humaine. Et non d’échapper à sa condition.

J’aimerais que tous les investisseurs et entrepreneurs, mettent autant de génie à améliorer leur environnement qu’à modifier l’homme pour s’adapter à un environnement dégradé. L’argent et l’énergie mobilisée pour aboutir à cette hérésie seraient bien mieux utilisés à nous permettre de rester des hommes dans un environnement préservé. Nous avons tant de challenges économiquement valides et humainement acceptables. Soigner les maladies rares, tarir la faim dans le monde quand nous jetons chaque jour des tonnes de nourritures que des normes alimentaires stupides considèrent comme impropres à la consommation, fabriquer à nouveau une nourriture saine et équilibrée, réparer toutes les erreurs commises depuis les années 70 pour inventer une nouvelle forme de croissance, qui la rendrait enfin harmonieuse et inclusive. Les challenges ne manquent pas, ils sont énormes, potentiellement rémunérateurs, source de croissance et de retour sur investissement.

Le meilleur investissement c’est l’homme et non une parodie de lui même. Même à l’heure où la réalité rejoint nos fictions, où la frontière entre le cinéma et la vie réelle semble ténue, refusons de devenir une fiction d’homme et restons une réalité vivante, organique, mortelle. Investisseurs du monde entier, relisez vos classiques, l’apprenti sorcier fini toujours en enfer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires