En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 1 jour
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
© Reuters
Au moins 800.000 migrants sont attendus cette année en Allemagne.
© Reuters
Au moins 800.000 migrants sont attendus cette année en Allemagne.
Große Panik

Les cartes Eurostat qui montrent comment l’Allemagne commence à paniquer au sujet de l’immigration

Publié le 26 octobre 2015
Chute de Merkel dans les sondages, incendies criminels de foyers de migrants, regain des manifestations de Pegida… De plus en plus d'Allemands craignent l'arrivée de centaines de milliers de migrants.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chute de Merkel dans les sondages, incendies criminels de foyers de migrants, regain des manifestations de Pegida… De plus en plus d'Allemands craignent l'arrivée de centaines de milliers de migrants.

C'était trop beau pour être vrai. Début septembre, la chancelière allemande Angela Merkel déclarait les frontières ouvertes, les allemands accueillaient dans la liesse les réfugiés : face à la "xénophobie" des autres pays européens, les médias mettaient en avant des dizaines d'actions de solidarités des Germains. Un élan soutenu par la population : dans un sondage publié le 3 septembre par la chaîne ARD, 95 % des Allemands se félicitaient du mouvement de solidarité provoqué par l’afflux de réfugiés. 45 % des Allemands jugaient que l’immigration offre "plutôt des avantages pour le pays", contre 33% qui pensaient l'inverse.

Presque deux mois plus tard,  le bloc conservateur qui soutient Angela Merkel est retombé à son niveau d'il y a trois ans, selon un sondage Emnid publié dimanche, dans un contexte où la CSU, l'allié bavarois de la CDU, la formation de la chancelière, a intensifié ses critiques sur sa gestion de la crise des réfugiés. 

Des données d'Eurostat, l'institut statistique de l'Union européenne, montrent que la question de l'immigration a fait son entrée dans le débat public allemand.

Eurostat a interrogé, entre le 3 et le 23 septembre, 62511 personnes. Il leur a été demandé, entre autres, quelles sont les deux défis importants auxquels leur région fait face.

Le pourcentage de ceux qui ont répondu "l'immigration" apparait sur cette carte (cliquez dessus pour l'agrandir) :

L'Autriche et l'Allemagne apparaissent comme les deux pays les plus inquiets. A l'exception de deux Lander, les sondés allemands sont plus de 35% à citer l'immigration. Et dans deux Lander, ils sont plus de la moitié : 60% en Bavière et 58% dans le Baden-Württemberg. La Bavière est le principal point d'entrée des migrants en Allemagne : elle a reçu, en septembre, plus de 225.000 réfugiés et les autorités du Land ont atteint leurs limites en termes d'hébergement et de prise en charge.

Une autre carte est encore plus inquiétante pour Angela Merkel et montre que cette inquiétude des allemands n'est pas due à une xénophobie congénitale, mais bien à une réaction à la situation actuelle : elle compare l'inquiétude des sondés sur la question de l'immigration par rapport à l'année 2012.

Là encore, l'Allemagne fait figure de voyant rouge. Avec la Hongrie et la Suède, l'Allemagne est le pays où l'inquiétude a le plus monté en trois ans.

Selon un sondage de la chaîne publique allemande ARD, publié le 2 octobre, 51% des Allemands se disent inquiets face à l'afflux de migrants. Par rapport à la même étude réalisée en septembre, ce sont 13% de plus d'Allemands qui expriment leur crainte.

Cette crainte ne s'exprime pas que dans les sondages. Jeudi, la police allemande a annoncé avoir empêché des incendies criminels de foyers de migrants et des actes de violence fomentés par la mouvance d'extrême droite, après l'interpellation d'une dizaine de personnes. Plus de 500 actes xénophobes ont été recensés depuis le début de l’année en Allemagne, selon un rapport de l’Office fédéral de police criminelle (BKA, services de renseignement intérieurs).

"La majorité des agressions ont été perpétrées contre des bâtiments, faisant de gros dégâts matériels, mais on peut s’attendre à ce qu’à l’avenir des personnes soient directement visées", estiment les renseignements allemands.

Le mouvement Pegida, mais aussi le parti Alternative pour l'Allemagne (Alternative für Deutschland, AfD), reprennent aussi de la vigueur. "Pegida et l'AfD ne font qu'exprimer avec brutalité ce que d'autres disent aussi, de façon un peu plus civilisée, dans les rangs des autres partis, en particulier des chrétiens-démocrates qui reprochent à leur présidente, Angela Merkel, d'avoir lancé aux réfugiés syriens "un mauvais signal au mauvais moment" alors que l'Allemagne n'aurait pas les moyens d'accueillir durablement autant de réfugiés. Le principal argument consiste donc à dire que la "barque est pleine" et qu'à accueillir d'autres réfugiés, elle ne pourra que sombrer", explique à Atlantico Jérôme Vaillant, professeur émérite de civilisation allemande à l'Université Charles-de-Gaulle Lille 3 et directeur de la revue Allemagne d'aujourd'hui. 

"On assiste aujourd'hui en Allemagne non pas à un renversement de l'opinion, mais à un débat controversé sur la bonne politique à mener et avec quels moyens face à des mouvements migratoires auxquels le pays, à l'inverse de la France, sait ne pas pouvoir échapper. Il y va des aides financières réclamées au gouvernement fédéral par les Länder et les municipalités sur lesquelles repose l'essentiel des efforts à entreprendre pour accueillir et intégrer les réfugiés.  Ce débat, à bien des égards, plus technique que politique, se conforme à une sorte de rituel bien huilé dont il ne faudrait pas surestimer l'importance", poursuit-il.

Pour autant, Jérôme Vaillant rappelle que "l'islamophobie comme la xénophobie est en Allemagne comme dans d'autres pays d'Europe l'expression d'une peur classique de l'autre, ce qui fait que les Allemands ne sont pas en soi fondamentalement différents des autres sociétés européennes - à ceci près, qui n'est pas négligeable, que les expériences malheureuses de leur histoire leur ont fait apprendre leurs leçons."

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
superliberal
- 27/10/2015 - 12:30
Le paradis Liberal-Capitaliste
Fuir l'enfer religieux pour vivre le rêve Liberal-Capitaliste ou l'homme occidental a réussi a se débarrasser de cette fiction qu'on appelle religion...et apporter l'Islam dans ses bagages...
Bretondesouche
- 27/10/2015 - 07:01
Les allemands seraient racistes
Pourtant leur histoire montre un amour de l autre depuis la nuit des temps
Ganesha
- 27/10/2015 - 06:00
Effet positif
L'Europe libérale de Merkel-Juncker qui impose depuis quarante ans ''l'Esclavage du Prolétariat'' va finalement ''se casser la gueule'' grâce à ses mauvais choix sur l'immigration !