En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 23 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 1 jour
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 1 jour
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 1 jour
© Reuters
La nomination de Fleur Pellerin au poste de conseillère numérique de l'équipe de campagne de François Hollande a surpris.
© Reuters
La nomination de Fleur Pellerin au poste de conseillère numérique de l'équipe de campagne de François Hollande a surpris.
Flower power

François Hollande a-t-il fait une erreur de casting dans le choix de sa conseillère numérique ?

Publié le 07 décembre 2011
Avec Authueil
La nomination de Fleur Pellerin au poste de conseillère numérique de l'équipe de campagne de François Hollande a surpris. Peu connue dans ce milieu, elle éprouve pour l'instant quelques difficultés à s'imposer. L'avis du blogueur Authueil
Authueil
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Authueil est un célèbre blogueur.Soutier dans un grand paquebot de la république, il fréquente régulièrement les couloirs de l'Assemblée Nationale.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La nomination de Fleur Pellerin au poste de conseillère numérique de l'équipe de campagne de François Hollande a surpris. Peu connue dans ce milieu, elle éprouve pour l'instant quelques difficultés à s'imposer. L'avis du blogueur Authueil
Avec Authueil

François Hollande est le candidat officiel du PS, il vient de dévoiler son équipe de campagne. C'est donc parti du coté gauche, tout est en place. Sauf que ça cafouille pas mal... Sa nouvelle conseillère numérique, Fleur Pellerin, illustre cela à merveille.

Son arrivée, alors même qu'elle est totalement inconnue du monde du numérique (et ne semble pas y être davantage connue) a étonné. D'autres élus socialistes (on pense à Christian Paul ou Vincent Feltesse) avaient davantage de légitimité à occuper ce poste. Il est vrai qu'elle a un beau parcours : IEP-ESSEC-ENA-Cour des Comptes. Il semble que François Hollande soit très sensible à cet aspect, mais le monde du numérique, pas forcément...

Il a pris acte de son arrivée (après tout, on n'a rien contre les nouvelles têtes) et quelques-uns (dont moi) se sont amusés à la chatouiller sur Twitter, dans une sorte de bizutage pas bien méchant. Elle va s'occuper du numérique, on va voir un peu si elle a du répondant et si elle sait de quoi elle parle. Si techniquement, elle maîtrise, elle semble ne pas connaître (je lui souhaite d'apprendre vite) tous les mœurs et usages de ce qui, je le reconnais volontiers, est un microcosme. Elle a immédiatement attiré sur elle un certain nombre de plaisantins qui se sont amusés à l'agacer. Et elle a répondu à leurs attentes en rentrant dans leur jeu et en cherchant à se montrer la plus forte. Erreur...

Bien évidemment, ce n'est pas de sa faute si son débarquement dans le numérique se passe mal mais celle de "certains blogueurs – heureusement peu nombreux - qui croient avoir le numérique en apanage". Elle va même jusqu'à cette phrase que l'on retrouve dans la bouche de femmes politiques quand elles n'ont plus rien à dire :  "je me demande si cela aurait été aussi violent si j’avais été un homme"...

Sur le fond, elle n'a pas grand chose à dire. C'est un peu le cas de tous les responsables thématiques de la campagne, puisque François Hollande a annoncé que le programme du PS n'est pas forcement le sien. Il faut donc bâtir le programme. Ce relatif manque de fond est donc compréhensible à ce stade de la campagne.

Mais cela n'empêche pas de parler. Fleur Pellerin en est à cinq prises de parole (dont une dernière dans le Monde datée de ce mardi) sans parler des tweets et des billets sur son blog. Cela se résume à une critique stérile, car non étayée et dénuée de propositions alternatives. Casser Sarkozy et Eric Besson, c'est facile, mais on ne va pas loin avec ça.

Elle arrive quand même en creux, à dévoiler des pistes, des axes de travail. Sur Owni, elle a indiqué avoir déjà consulté l'industrie du numérique (les gros), ainsi que les sociétés de gestion de droits d'auteurs (SACEM & co). Par contre, pour le monde du logiciel libre, elle est en train d'essayer d'établir des contacts. Pour ce qui est des internautes, tout se résume à une bouteille à la mer lancée sur Rue89, sous forme d'appel à contribution, sans cadrage...

Bref, sur le fond, on se demande quelle est la différence de François Hollande ? On a plutôt l'impression d'une certaine continuité. A l'image du reste. Elles sont où les ruptures de François Hollande ? Pas dans le numérique en tout cas...

Enfin, Fleur Pellerin est déjà entrée en conflit avec une autre membre de l'équipe de campagne, Aurélie Filippetti, justement sur Hadopi. Alors que sur Electron libre, Fleur Pellerin s'exprime sur Hadopi, dès la deuxième interview sur Owni, c'est rétropédalage et silence radio. Entre temps, un "recadrage" a eu lieu, attribuant explicitement le sujet Hadopi au portefeuille "culture audiovisuel médias" détenu par Aurélie Filippetti. Alors que Fleur Pellerin parlait de la société numérique, elle ne s'occupera que d'économie numérique.

Quand on voit les chevauchements thématiques entre différentes équipes au sein du dispositif de campagne de François Hollande, on peut s'attendre à d'autres clashs du même genre.

La campagne de François Hollande semble partir un peu dans tous les sens. Les responsables thématiques, dont certains se voient déjà ministres (comme Fleur Pellerin le dit sur le site d'Europe 1) commencent à se disputer. Pour l'instant beaucoup de critiques et peu de propositions. Bien mal parti pour faire face au dispositif de Sarkozy...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Jardy
- 11/12/2011 - 16:03
Comme dirait le grand Georges..
Cette jolie Fleur est une potache..
Une jolie tache déguisée en Fleur.!
jonatt
- 08/12/2011 - 19:48
Les balais vont et viennent
Philippe 17000. Juste pour dire que l'on peut être intelligent, mais C.. comme un balai !!!
Philippe17000
- 08/12/2011 - 16:50
Quel machisme !
Une faible femme se voit confier un rôle éminent auprès d'un candidat à la présidentielle ! Quel scandale ! Demander à une femme de réfléchir ! Quelle sottise !
Christian Paul ou Vincent Feltesse, des hommes, des vrais, avaient davantage de "légitimité" à occuper ce poste. Elle n'a fait que IEP-ESSEC-ENA-Cour des Comptes.
Monsieur Authueil vous êtes un con majuscule