En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 4 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 4 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 4 jours
© Reuters
© Reuters
Le solaire versus l'atome

Solaire thermodynamique, la révolution énergétique ratée... mais le photovoltaïque arrive en force

Publié le 13 septembre 2015
Si l'énergie solaire thermodynamique n'a pas réussi son examen de passage, la révolution photovoltaïque est en marche partout. Sauf en France. L'Allemagne, la Chine, les Etats-Unis, et même les pays du Golfe misent sur le photovoltaïque, propre et compétitif. La France, elle, reste "shootée" au nucléaire.
Marc Jedliczka
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fondateur et actuel directeur général de l’association Hespul (www.hespul.org), Marc Jedliczka est un pionnier de l’énergie solaire photovoltaïque en France, dont il a notamment réalisé le premier raccordement au réseau en 1992, et a étendu depuis lors...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'énergie solaire thermodynamique n'a pas réussi son examen de passage, la révolution photovoltaïque est en marche partout. Sauf en France. L'Allemagne, la Chine, les Etats-Unis, et même les pays du Golfe misent sur le photovoltaïque, propre et compétitif. La France, elle, reste "shootée" au nucléaire.

Atlantico : Aux Etats-Unis, la centrale solaire thermodynamique d'Ivanpah, près de Las Vegas, est le dispositif le plus vaste jamais réalisé utilisant ce type de technologie solaire. Elle a suscité beaucoup d'espoirs, mais a finalement déçu, distribuant moins d'électricité que prévu et plusieurs années après les délais annoncés. Pourtant, les investissements, à hauteur de 2,2 milliards de dollars, étaient à la hauteur du projet. Quels enseignements tirer de cette expérience ?

Marc Jedliczka : Le solaire thermodynamique (qui ne peut pas marcher en France faute d’un très fort ensoleillement) a pu sembler à certains être une solution intéressante pour les zones intertropicales ("Sun Belt") par rapport au photovoltaïque (PV) à une époque où celui-ci était encore très cher, en offrant notamment la possibilité d’un fonctionnement quasiment continu grâce au stockage de la chaleur. Mais entre trop grande complexité, coûts de fonctionnement très élevés et surtout baisse spectaculaire du PV, cette solution s’avère finalement de moins en moins compétitive et nombre de projets sont aujourd’hui abandonnés au profit de méga-centrales PV beaucoup plus simples à concevoir, à construire et à opérer : cette évolution prévisible ne fait que confirmer l’analyse que les supporters du PV avaient faite depuis longtemps...

La révolution de l'énergie solaire n'a pas encore eu lieu. Pour quelles raisons ? Qu'en est-il en France, en matière de production d'énergie solaire, d'investissements, d'équipement, mais aussi de politiques publiques ?

Même si on ne la voit pas dans une France encore accrochée à son nucléaire en perte de vitesse et qui va dans tous les cas lui coûter une fortune si elle s’acharne dans cette voie, la révolution du solaire a bien lieu, et elle ne fait que commencer, mais elle est portée par le PV, pas par le thermodynamique ! Jusque-là tiré par l’Allemagne, le marché mondial connaît une croissance à la verticale et s’est déplacé depuis deux ans à peine de l’Europe vers l’Asie, notamment la Chine qui a installé en 2014 deux fois plus de panneaux chez elle que l’Allemagne quand elle était à son apogée, ainsi que vers les États-Unis et l’Amérique du Sud où il est compétitif sans aucune aide publique, et plus récemment encore vers le Moyen-Orient où les monarchies pétrolières commencent visiblement à préparer l’après-pétrole. Alors que l’effet photovoltaïque a été découvert par un Français et que l’industrie française était dans la course dans les années 1980 et 1990, les dirigeants de notre pays, de droite et de gauche, ont préféré écouter les sirènes de l’atome et nous mettre hors-jeu : un véritable gâchis ! 

Quel futur pour cette énergie ? Même si le projet d'Ivanpah n'a pas été si concluant que prévu, n'est-ce pas une aubaine pour l'environnement? Même s'il y a un coût à l'entrée, n'y a-t-il pas urgence à développer les énergies propres ?

Le solaire thermodynamique a peut-être un petit avenir dans certaines régions où il a sa pertinence, comme en Afrique du Nord ou au Moyen-Orient, mais il ne pourra jamais être à la hauteur du PV qui deviendra à terme, devant l’éolien et l’hydraulique la première source d’électricité dans un système devenu 100% renouvelable au niveau mondial : il n’y a aujourd’hui plus aucun doute sur la faisabilité technique et économique d’un tel scénario que l’ADEME a validé pour la France à travers la fameuse étude-fantôme qui devrait être publiée officiellement à l’automne. La seule chose qui manque dans notre pays, c’est une véritable volonté politique capable d’outrepasser la résistance de nos grands ingénieurs du Corps des mines shootés au nucléaire qui tiennent les manettes au coeur de l’État et à la tête des grandes entreprises du secteur de l’énergie depuis plus de 50 ans. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les projets de réforme du système d’aide qui sont sur la table aujourd’hui ne vont vraiment pas dans ce sens… 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
C3H5.NO3.3
- 13/09/2015 - 14:44
publireportage ?
contrairement à ce qu'avance ce monsieur, certaines entreprises françaises investissent dans le photovoltaïque : Total, ou Engie, qui vient de racheter Solairedirect et devient le n°1 du solaire en France.
Reste que le solaire est encore lojn d'être rentable, et que c'est la facture EDF qui permet de le faire subsister.
zouk
- 13/09/2015 - 10:40
Photovoltaïque
Clairement vainqueur sur photocalorique, oui. Et alors,? C'est une énergie intermittente,nulle la nuit, variable au cours la journée. Bien sûr quelqu'un va objecter: stockage de l'énergie. Existe-t-il une solution viable? à quel coût?