En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

05.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

06.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

07.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 1 heure 24 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 3 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 4 heures 38 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 6 heures 36 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 7 heures 51 sec
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 7 heures 32 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 8 heures 3 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 9 heures 10 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 9 heures 17 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 2 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 4 heures 17 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 5 heures 39 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 7 heures 13 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 7 heures 53 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 8 heures 24 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 9 heures 50 sec
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 9 heures 16 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 10 heures 16 min
© Reuters
Les "restos du coeur" sont débordés un peu plus chaque année en France.
© Reuters
Les "restos du coeur" sont débordés un peu plus chaque année en France.
Défis européens

Rapport OXFAM sur la hausse de la pauvreté dans l’UE : l’impact de 7 années de crise sur les États-providence

Publié le 11 septembre 2015
Un rapport d’Oxfam, organisation internationale de développement, met en lumière le fait que les inégalités croissantes en Europe empêchent de lutter efficacement contre la pauvreté. C'est l'ensemble du modèle social européen qui semble aujourd'hui fragilisé.
Vincent Touzé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Touzé est économiste senior au département des études de l'OFCE (Observatoire Français des Conjonctures Economiques).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un rapport d’Oxfam, organisation internationale de développement, met en lumière le fait que les inégalités croissantes en Europe empêchent de lutter efficacement contre la pauvreté. C'est l'ensemble du modèle social européen qui semble aujourd'hui fragilisé.

Atlantico : Selon le rapport Oxfam publié mercredi 9 septembre (voir ici), près d'un quart de la population européenne risque de tomber dans la pauvreté. Et 50 millions de personnes rencontrent des difficultés matérielles majeures - manque d'argent pour couvrir les frais de chauffage de leur habitation ou faire face à des dépenses imprévues.  Par les mises en place de politiques d'austérité, doit-on y voir une remise en question du modèle de l'état providence européen ?

Vincent Touzé : Deux choses sont à distinguer, la crise et les effets des politiques menées. Beaucoup de pays étaient dans l'incapacité à financer le fonctionnement normal de l'état et notamment satisfaire certains engagements de l'état providence.
On distingue en général 3 modèles de l'état providence en Europe : le modèle  de type scandinave donc du nord de l'Europe, continental avec la France et l'Allemagne, et puis le modèle du sud de l'Europe. Cela renvoie  à la classification d'Esping-Andersen. Des disparités existent entre ces différents modèles : le système de retraite, de soin, la durée d'assurance chômage, le montant des minimas sociaux, les droits du travail…

Le modèle de l'état providence dans les pays du sud a été en effet fragilisé.

Cette crise économique a parfois révélé des modèles économiques qui n'étaient pas viables dans le temps. C'est le cas de l'Espagne dont le modèle économique reposait beaucoup sur le secteur immobilier, la construction. Cela a entrainé un taux de chômage important, avec l'installation de chômeurs de longue durée qui quittent à un moment le système de protection de base pour connaître les minimas sociaux puis l'exclusion.

Des pays résistent plus ou moins bien à la crise. On note des paradoxes comme le cas de l'Angleterre où le taux de chômage a fortement diminué, il se situe autour de 5% ou encore l'exemple allemand en dessous des 5%. Le cas grec est autrement problématique, il renvoie à la question. Le modèle "état providence" du sud a donc été fragilisé

En France le taux de chômage tourne autour de 10%, et 40% des chômeurs connaissent un chômage de longue durée, soit de plus de 12 mois. Les modèles continentales et d'Europe du nord n'ont pas connu de vraies politiques d'austérité contrairement aux pays du sud. Le contre-exemple est celui de l'Allemagne. La France a un peu coupé dans certaines dépenses publiques, l'Etat a essayé de réduire la croissance de sa dépense publique mais il n'y a pas eu de réelles politiques d'austérité.

Comment ces inégalités et cette pauvreté se manifeste au sein de la population française ? Qui a payé le plus lourd tribu ? 

Une étude publiée par l'Observatoire des inégalités a analysé les personnes seules après impôt et prestations sociales, entre 2002 et 2012. Au niveau des 10% les plus pauvres de ces personnes les plus pauvres subissent une baisse de revenus de l'ordre de 6,2%. Les plus pauvres ont payé le plus cher. En effet, même en présence d'un bon système de protection sociale auquel vous n'avez pas touché, quand vous passez d'une situation avec un emploi rémunéré à l'absence d'emploi, le changement est flagrant. Le travail est la première chose à préserver. Créer de nouveaux postes se révèle compliqué et réinsérer les individus est aussi complexe.
En 2007 le taux de chômage en France était autour de 8% et aujourd'hui on est à 10,3%.

Quid du reste de l'Europe, quels sont les pays les plus touchés ?

Les pays d'Europe du sud sont les plus touchés et en particulier l'Espagne, le Portugal et la Grèce notamment.

Quelques chiffres. En 2007, en Espagne, le taux de chômage était à 8,23, en 2014 on est à 24.4 selon les chiffres de l'OCDE. En 2007 le taux de chômage de longue durée représentait 20% des chômeurs environ, en 2013 il était à près de 50%. Les individus se retrouvent alors sans revenus primaires, et ils basculent petit à petit dans les minimas sociaux ou une exclusion quand ces derniers sont trop faibles et inexistants. Au Portugal, le chômage est à 13 points et 56% des chômeurs sont dans une situation de longue durée

Ensuite se pose la question de l'efficacité des politiques d'austérité et est-ce que les gouvernements avaient le choix, comme au sein des pays du sud ? Quand les impôts ne sont pas suffisants, la dépense publique se finance par l'emprunt, et il faut que les investisseurs soient prêts à jouer le jeu. En Grèce, la situation est différente, on a vu une dégringolade sans fin ; pour restaurer la confiance et donc la croissance, certains s'interrogent afin de savoir si les propriétaires de la dette ne doivent pas y renoncer. En Grèce le taux de chômage est à un peu plus de 25% aujourd'hui et il était à 8,4% en 2007. 67% des chômeurs grecs sont en position de chômage de longue durée ; le taux de chômage ayant triplé...
Cette année, l'Espagne frôle les 3% de croissance pour 2015, espérons que cela permettra une  reconstruction de l'économie espagnole après une grande remise en question. 

En poursuivant ce type de politiques, vers quel modèle se dirige-t-on ?

Nécessairement, en touchant à la politique de santé, aux minimas sociaux, cela conduit à une paupérisation massive de la population. A noter, de solides chaines de solidarité familiales sont observables dans les pays du sud notamment. La famille peut être un amortisseur des crises économiques et de leurs conséquences. La question de la viabilité du système de protection, sociale se pose, même en France. Le système fonctionne correctement avec un taux de chômage faible, sous 5%, et une croissance assez élevée. Sans une baisse du chômage et un niveau de croissance et de productivité élevé, le système ne peut être viable. En France l'assurance chômage est particulièrement endettée même si on n'en parle peu dans le pays.

Certains pays font face à un dilemme : comment assumer une souveraineté si l'on dépend d'une solidarité européenne ? Cela révèle une fragilité de l'Europe. La crise met en lumière les manquements de l'Europe. Pourquoi ne pas mettre en place un taux de prélèvement européen permettant d'avoir un vrai budget européen. Ce dernier pourrait alors être redistribué au niveau régional avec les bases d'un vrai modèle social européen. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 11/09/2015 - 00:52
En France, baisse de 6,2% du revenu des plus pauvres...
Tout est dit! Merci aux politiques UMPS! Car cette étude trotskyste s'arrête habilement à 2012, mais vous imaginez bien que cet appauvrissement généralisé ne s'est pas arrêté à 2012, et s'est peut-être même accentué, sous régime gauchiste...
john mac lane
- 10/09/2015 - 11:36
Rapport "OXFAM" rapport d'un club de Marxistes
Oxfam est une succursale des derniers Staliniens...Rapport à charge sur l'économie de marché réalisée par une association pseudo-humaniste à but de prosélytisme égalitariste.....Quelle référence!....
Ganesha
- 10/09/2015 - 10:24
La Vérité, c'est vraiment si dur à dire ?
Dur, dur ! Voilà un article qui est spécifiquement consacré à la pauvreté, et qui n'arrive même pas à exprimer cette notion de base : en Allemagne, le taux de chômage est bien sûr inférieur à celui de la France, mais, au final, le taux de pauvreté de la population allemande, est légèrement supérieur au nôtre !