En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

03.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

06.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

07.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 17 min 17 sec
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 38 min 29 sec
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 1 heure 7 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 1 heure 25 min
pépites > International
Ring
Trump face à Biden : un pugilat confus, un match de boxe, plutôt qu'un débat
il y a 2 heures 7 min
décryptage > Justice
Garde des Sceaux

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

il y a 3 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

il y a 3 heures 31 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 18 heures 11 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 20 heures 10 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 21 heures 11 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 23 min 25 sec
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 52 min 23 sec
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 1 heure 17 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 2 heures 27 min
décryptage > International
On ne change pas un Ottoman qui gagne

Conflit du Haut-Karabakh : une nouvelle guerre du croissant contre la croix

il y a 3 heures 29 min
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 17 heures 41 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 18 heures 38 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 20 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 21 heures 36 min
© Reuters
Les ventes de logements neufs s'améliorent.
© Reuters
Les ventes de logements neufs s'améliorent.
Faut-il acheter ?

Boom des ventes de logements neufs : les raisons d’une embellie

Publié le 31 août 2015
L’Observatoire de la FPI enregistre une amélioration des ventes de logements neufs :+19,3% de ventes globales sur le 1er semestre 2015 par rapport au 1er semestre 2014, grâce notamment à la loi Pinel qui a stimulé l'investissement locatif. Néanmoins, cette amélioration est à nuancer avec les primo-accédants ou les acquisitions en neuf d'une résidence principale qui restent un marché très limité.
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’Observatoire de la FPI enregistre une amélioration des ventes de logements neufs :+19,3% de ventes globales sur le 1er semestre 2015 par rapport au 1er semestre 2014, grâce notamment à la loi Pinel qui a stimulé l'investissement locatif. Néanmoins, cette amélioration est à nuancer avec les primo-accédants ou les acquisitions en neuf d'une résidence principale qui restent un marché très limité.

Atlantico : Pour le 3ème trimestre consécutif, l’Observatoire de la FPI enregistre une amélioration des ventes de logements neufs :+19,3% de ventes globales sur le 1er semestre 2015 par rapport au 1er semestre 2014. Le rebond s'est même accéléré au dernier trimestre (+23.1%), comment expliquer cette éclaircie ?

Philippe Crevel : Il ne faut pas tomber dans l’optimisme béat. Les résultats positifs enregistrés au 2ème trimestre font suite à une dégradation extrêmement forte en particulier dans le domaine de l’investissement locatif. Le dispositif Duflot, du fait de son peu d’intérêt avait échoué. A contrario, le Pinel qui l’a remplacé a rencontré un accueil plus favorable de la part des investisseurs immobiliers. L’investissement locatif a progressé de 67 % au cours deuxième trimestre. Dans certaines villes, il y a eu une frénésie de Pinel. Ainsi, à Besançon, si les ventes de logements neufs a augmenté de 93 %, c’est lié à l’investissement locatif qui a enregistré une hausse de 289 %. En revanche, l’accession à la propriété était en baisse, dans cette ville, de 35 %. De même à Paris, l’investissement locatif a progressé de 84 % quand l’accession à la propriété était en repli de 8 %.
 
Compte tenu du niveau élevé des prix, l’acquisition en neuf de sa résidence principale reste un marché très étroit. Les primo-accédants éprouvent les pires difficultés pour y accéder et cela malgré des taux d’intérêt qui restent très bas.
 
Le marché demeure donc très contrasté avec de fortes différences entre les villes. Le marché immobilier se segmente de plus en plus. Il est de plus en plus difficile de définir des tendances nationales.
 

Cette accélération de la demande pourrait elle être suffisante à une remontée des prix de l'immobilier ? Est-ce le bon moment pour investir ? Quelles et où sont les meilleurs offres ?

Pour le moment, l’accélération de la demande est trop récente pour avoir un effet sur les prix. Il faut savoir si elle va durer ou si elle n’est que passagère. La mise en place de l’encadrement des loyers pourrait dissuader de nombreux investisseurs. Il faut souligner que les ménages sont, en moyenne, plutôt tenté de réduire leurs investissements dans l’immobilier. Le marché reste très compliqué avec dans certaines villes des ajustements sévères. Dans le Var, en Normandie, dans les Landes, les prix sont toujours orientés à la baisse. C’est évidemment en période de contraction des prix qu’il faut penser à investir mais il n’en demeure pas moins que le temps des gains en plus-values est certainement derrière nous. Il faut privilégier le rendement locatif. Les villes de province à fort dynamisme ou les zones à forte activité touristique permettant de la location saisonnière sont à regarder. Bordeaux, Rennes, Nantes, les stars de ces dernières années, commencent à être chères. Il faut regarder Lyon, Marseille ou Ajaccio (en centre-ville ou Rive Sud du Golfe).
 
 

Quels sont les facteurs nécessaires à une reprise durable du marché immobilier français ?

L’immobilier est très dépendant de la conjoncture économique. Une amélioration durable de l’emploi, une augmentation graduelle des revenus auraient un impact positif d’autant plus que les taux d’intérêt devrait rester bas au moins encore un an et voire plus. Les Français conservent une forte appétence pour la pierre mais ont peur de s’engager aujourd’hui sur ce terrain faut de perspectives positives. L’amélioration du niveau de confiance pourrait sans nul changer les anticipations. En outre, le marché commence à digérer le surcoût des normes 2012. L’instauration des nouvelles normes avait abouti à une forte progression des lancements de programme de logements neufs avant 2014. Par ailleurs, les changements incessants de la fiscalité sur les plus-values avaient déréglé le marché. La stabilisation du régime devrait également jouer en faveur de l’immobilier.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 31/08/2015 - 10:26
Krach
Ce que l'article ne dit pas, c'est qui sont les acquéreurs ! Il reconnait cependant que les ''simples particuliers'' n'y arrivent plus. Ce sont donc plutôt des financiers et des banques qui voient arriver le prochain Krach boursier et cherchent à ''sauver les meubles'' ? L'Espagne est un très bon exemple, et il parait qu'en Chine, c'est pareil...
Djib
- 31/08/2015 - 09:24
Idem pour le commerce.
Toujours à Metz, alors que de plus en plus de commerces de centre ville ferment sans trouver de repreneurs, les élus du coin finissent de dynamiter le commerce traditionnel en autorisant la création de monstrueux centres commerciaux, comme le "wave", immense bidule qui ressemble à un décor de vaisseau de l'espace de série B qui se serait échoué en banlieue en attendant celui qui va bientôt venir se poser dans le nouveau quartier de l'amphithéâtre. Le pire de l'histoire c'est que les gogos qui vont louer des cellules commerciales au promoteur qui s'en sera mis plein les poches, végéteront et finiront par mettre la clé sous la porte après avoir entrainé avec eux leurs concurrents du centre ville. Décidément les politiques ne sont pas seulement de mauvais politiques, ce sont aussi de mauvais employeurs (cf Bartolone avec ses employés du département à 27h hebdomadaires) et de mauvais investisseurs.
Djib
- 31/08/2015 - 09:11
Le logement neuf: une arnaque à grande échelle.
Dans certaines villes de province, comme Metz, où l'activité économique est en berne avec un parc très important de logements anciens à louer ou à vendre, les élus continuent de favoriser la promotion immobilière. Alors que le parc neuf est beaucoup plus cher, il se trouve toujours des acheteurs motivés par les systèmes d'aide mis en place par l'Etat pour vendre ces logements. Ils ne sont pas conscient que dans vingt ans, ils seront propriétaire de biens qui auront mal vieilli et qui vaudront beaucoup moins à la revente parce qu'ils ne bénéficieront plus des coups de pouce fiscaux et bancaires mis en place pour promouvoir les programmes neufs.