En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 1 jour
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 2 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 1 jour
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 1 jour
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 2 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 2 jours
© Reuters
Un tireur a ouvert le feu vendredi soir dans un Thalys avant d'être neutralisé par des passagers.
© Reuters
Un tireur a ouvert le feu vendredi soir dans un Thalys avant d'être neutralisé par des passagers.
Courage, fuyons

Attaque du Thalys : ce que la fuite des employés SNCF abandonnant les passagers à leur sort nous révèle de notre société

Publié le 28 août 2015
Après l'attaque du Thalys, vendredi soir 21 août, les premiers témoignages dénoncent la panique des employés du train. Laissant les passagers à leur sort, ils auraient préféré se calfeutrer dans un compartiment sécurisé. L'opposition avec la réaction héroïque des militaires (ainsi que d'un passager français dont on ignore l'identité) qui ont appréhendé l'agresseur soulève la question morale de leur désertion. La société assure qu'au contraire, ses employés ont caché plusieurs passagers.
Bertrand Vergely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après l'attaque du Thalys, vendredi soir 21 août, les premiers témoignages dénoncent la panique des employés du train. Laissant les passagers à leur sort, ils auraient préféré se calfeutrer dans un compartiment sécurisé. L'opposition avec la réaction héroïque des militaires (ainsi que d'un passager français dont on ignore l'identité) qui ont appréhendé l'agresseur soulève la question morale de leur désertion. La société assure qu'au contraire, ses employés ont caché plusieurs passagers.

Atlantico : De premiers témoignages, notamment celui de l'acteur Jean-Hugues Anglade, décrivent la fuite désespérée des employés du Thalys. Paniqués, ces derniers auraient refusé toute assistance aux passagers, bloqués avec l'agresseur. Comment comprendre une telle réaction ?

Bertrand Vergely : Malheureusement, je pense que ce situation ne fera que se multiplier. Les gens sont totalement démunis par rapport à une violence et une terreur grandissantes. Le réflexe, c'est de ne plus vouloir en entendre parler, de chercher à sortir du jeu, de fuir. C'est la fuite absolue. C'est assez révélateur du climat actuel. Au fonds, les gens sont terrorisés par la violence des terroristes et ne savent pas quoi faire. Ici, la réaction n'est pas tant humaine, mais simplement une recherche de fuir le plus vite possible.

La différence entre les deux réactions, c'est le sentiment d'impuissance. Presque tous les jours, nous parlons du terrorisme et de Daech. Les gens ont de plus en plus peur et se sentent de plus en plus impuissants. En ce moment, il y a les migrants, Daech, des terroristes au milieu de la foule... Je crois que l'individu moyen n'a aucune idée de quoi faire. D'autant plus que les gouvernements eux-mêmes sont démunis, face à une vague de migrant ou face à un terroriste tout seul. Cette réaction, c'est quelqu'un qui met la tête sous l'oreiller et se roule en position foetale. C'est la panique absolue. Ils espéraient qu'avec Chalie Hebdo, cela ne se reproduirait pas. Et tout d'un coup, c'est l'horreur. Alors on fait comme un petit enfant et on se roule en boule. C'est caractéristique d'une situation autistique. Faute d'un moyen d'assumer face à l'agression, on cherche à couper les liens avec l'extérieur.

Moralement, peut-on admettre une telle réaction de fuite ? Peut-on jeter l'opprobe aux employés de la SNCF qui se sont cachés et ont refusé d'aider les passagers ?

Il n'y a plus de morale. On ne peut pas leur repprocher. Il n'y a pas de devoir d'héroïsme. Il y a un devoir d'assistance à personne en danger. Ce qui est intéressant, c'est que les soldats américains qui ont réagit, sont entrainés vingt-quatre heures sur vingt-quatre à faire cela. Les employés du Thalys, eux, ne le sont pas. On ne peut pas leur jeter la pierre, même si ce n'est absolument pas glorieux. Malheureusement, je suis désolé de le dire, mais nous sommes des êtres humains. Dans des situations extrêmes, il n'y a plus de morale.

Ce qui m'inquiète dans cette affaire, c'est le niveau d'angoisse de la population française. On a atteint des degrés de panique que l'on avait pas soupçonné. Après Charlie Hebdo, il y a eu une énorme réaction... puis plus rien. La réalité, c'est que ça n'est pas calme du tout. Nous sommes face à des peurs qui ne sont pas irrationnelles mais bestiales, primaires. On régresse à des choses qui relèvent du pré-conscient.

Peut-on donner des moyens aux gens d'échapper à ce type de réactions ? Faudrait-il enseigner des gestes réflexes face à l'agression, comme on enseigne des gestes de premiers secours ?

Les gens pourraient avoir un autre comportement si nos politiques décidaient de résister. Au lieu de dire qu'il n'y a pas besoin de parler du terrorisme, que cela n'a rien à voir. Il faudrait dire aux gens qu'il va falloir se battre.

Dans l'avenir, on va devoir le faire. Mais pour l'instant, le discours consistait simplement à dire que le terrorisme n'a rien à voir avec l'islam. Le seul danger, c'était l'extrême-droite et les dérives de l'extrême-droite. Là, les populations sont complètement démunies et si l'on ne change pas de discours, eh bien il ne pourra y avoir que ce genre de réactions de panique. Quel est le but politique ? Là, il semble qu'il s'agisse simplement de rassurer les populations. Il va peut-être falloir dire que nous sommes en guerre avec le terrorisme, qu'il y a des situations très graves. Ce sera alors différent : vous aurez des gens qui sont prévenus et qui savent quoi faire. C'est ce que les soldats américains savent faire. Cela demande un changement d'orientation.

Deux événements ont été traumatisants. Le premier c'est Charlie hebdo. Le second c'est la Tunisie, où un individu seul sort des armes et tue trente personnes. Le terroriste moyen rêve de faire des carnages. Nicolas Sarkozy disait que le problème n'est pas de savoir s'il va y avoir des attentats, mais quand il va y en avoir. Donc il faut se préparer. Le risque de la population, le risque qu'il va falloir éviter, c'est qu'une partie de la population regarde en chien de faïence une autre partie de la population.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (41)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
crobard007
- 25/08/2015 - 12:30
La SNCF :
Organisation en gréve permanente de citoyenneté et de civisme.
von straffenberg
- 24/08/2015 - 19:13
rectification orthographique
Il faut lire ""faisaient prendre"
von straffenberg
- 24/08/2015 - 18:17
Nous avons perdu le sens du réel
Les aléas de ma vie professionnelle me faisait prendre le RER à des horaires sensibles , j'ai eu l’occasion d' être témoin de 2 agressions : des voyageurs et moi même sommes intervenus .En général peu de gens réagissent (je ne suis pas Superman) ....j'ajoute pour être franc je pense que ces personnes qui ne réagissent pas (et ce n'est pas facile...) sont peut être généreux lors d'un téléthon j'eusse préféré le contraire Rien n'est jamais noir ou blanc parfois un peu gris sale.Mais la nature humaine est souvent belle aussi la preuve est dans ce TGV