En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

02.

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

03.

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

04.

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

05.

Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente

06.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

07.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
décryptage > Media
Le journalisme est un foutu métier

Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo : ouf, l'Agence France Presse ne risque rien

il y a 14 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
Enquête en cours
Jean Castex confirme qu'une attaque s'est produite "à proximité" des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 17 heures 2 min
pépites > France
Onzième arrondissement
Paris : attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo
il y a 18 heures 54 min
pépites > Santé
Politique
Le Premier ministre n'a pas téléchargé l'application «StopCovid» comme la quasi totalité des Français
il y a 20 heures 43 min
light > Economie
Economie
La Chine va lancer la version numérique de sa monnaie officielle le yuan
il y a 21 heures 17 min
décryptage > France
Faut voir

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

il y a 21 heures 37 min
pépites > Société
Politique
Louis Aliot maire RN de Perpignan protégé par trois gardes du corps
il y a 21 heures 52 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 22 heures 30 min
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 23 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 1 jour 14 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la ballerine pousse quelques notes et quand on doit se replonger dans la dolce vita : c’est l’actualité automnale des montres
il y a 16 heures 52 min
Environnement
Pendant le confinement les oiseaux ont chanté de manière différente
il y a 18 heures 49 min
pépites > Politique
Justice
Le Rassemblement National face à un ex-salarié devant le tribunal de Nanterre
il y a 20 heures 15 min
décryptage > Société
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

il y a 21 heures 2 min
décryptage > Politique
Mesures concrètes ?

Sauver la Seine-Saint-Denis, mission impossible ? Non... mais l’Etat n’est pas le "héros" qu’il pense être

il y a 21 heures 26 min
décryptage > High-tech
Plaque tournante des trafics

Arrestations massives sur le DarkWeb à travers la planète : coup d’arrêt... ou d’épée dans l’eau ?

il y a 21 heures 48 min
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 22 heures 10 min
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 23 heures 18 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 1 jour 13 heures
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 1 jour 15 heures
© BlaBlaCar
Frédéric Mazzella.
© BlaBlaCar
Frédéric Mazzella.
Série de l'été : ces échecs qui mènent au succès

Frédéric Mazzella - BlablaCar : "Nous avons testé 6 business model avant de trouver le bon"

Publié le 05 août 2015
Avant d'être le succès commercial et médiatique que chacun connait, le site de covoiturage a testé de nombreuses formules afin de parvenir à pérenniser ses activités. Des tentatives qui ont donné quelques sueurs froides à son fondateur.
Frédéric Mazzella
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Président et fondateur de BlaBlaCar, un service en ligne de covoiturage, Frédéric Mazzella est issu de l'ENS Ulm en Physique, titulaire d'un Masters en Informatique de Stanford University (USA) et d'un MBA de l'INSEAD. Avant de fonder...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avant d'être le succès commercial et médiatique que chacun connait, le site de covoiturage a testé de nombreuses formules afin de parvenir à pérenniser ses activités. Des tentatives qui ont donné quelques sueurs froides à son fondateur.

L’idée de départ, en 2008, c’était de proposer un service de covoiturage sur de longues distances et donc, de mettre en relation des gens qui allaient vers la même destination. Si le concept nous paraissait simple, nous n’imaginions pas, mes cofondateurs et moi-même, le temps que nous mettrions à modéliser notre business et à trouver le bon modèle économique.

Dès le début, les entreprises nous ont contactés pour proposer notre outil sur leur intranet pour leurs collaborateurs. Pour des raisons financières, on a très vite accepté malgré le fait que l’on était à l’exact inverse de ce que l’on souhaitait faire de BlablaCar. Après quelques clients, nous avons mis fin à cette activité car elle demandait bien trop de complexité technique pour si peu de résultats.

"Nous n’avions pas d’autres choix que de trouver LA bonne manière de nous financer

Pour moi, ce site devait exister, il fallait juste trouver la bonne manière de le rentabiliser. A cet époque, c’était assez difficile de lever des fonds, n’oublions pas que le terme même de "sharing economy" n’existait pas, nous n’avions pas d’autres choix que de trouver LA bonne manière de nous financer.

Les années qui ont suivi, on a testé de nombreux business model comme la publicité sur le site, la mise en relation par une plateforme téléphonique, une offre premium, nous avions même développé une plateforme évènementielle en partenariat avec des festivals etc. J’avais sept business model en tête, chacun avaient leurs inconvénients et ce fut le 6ème qui fut le bon. Je suis assez persévérant, il en faut pour me démoraliser !

"L’entrepreneuriat c’est un yoyo émotionnel"

Ce qui a nourri le fonctionnement actuel du site, ce sont ces différentes tentatives qui m’ont fait comprendre une chose : le modèle économique d’un site comme le nôtre doit être corrélé au volume d’activité du site. Notre modèle transactionnel, était finalement le plus juste vis-à-vis de tout le monde : on paye uniquement quand on utilise le service. Cela permet surtout de générer des revenus en fonction de la croissance de l’activité.

Le conseil que je donnerai, surtout dans le domaine des services quand on développe ce genre de produit, c’est qu’il faut être soi-même utilisateur. Un produit que l’on ne peut pas tester soi sera bien moins bon, le consommateur est toujours plus exigeant que le fondateur.

L’autre conseil, c’est qu’il ne faut pas se lancer seul, pour que votre associé vous repêche quand vous êtes au fond du trou, et vice-versa. L’entrepreneuriat c’est un yoyo émotionnel, un matin sur deux vous voulez changer le monde et l’autre vous pensez que vous ruinez votre vie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires